Analyse
Fiscalité et Sicav il y a 12 ans - vendredi 28 octobre 2005

Où en est-on ?

Où en est-on ?
Ce qui n’a pas changé pour l’instant, c’est la taxe boursière de 0,5 % (avec un maximum de 750 euros) que vous devez payer si vous vendez des parts de capitalisation d’une sicav. Le gouvernement a par contre annoncé une nouvelle taxe sur les parts de capitalisation des sicav investies au moins à 40 % dans des placements à taux fixe (comme les obligations). Selon les dernières déclarations du Ministre des Finances Didier Reynders, cette taxe de 15 % sera prélevée sur la plus-value réalisée sur la composante à revenus fixes de ces parts (intérêts et hausse des cours), avec effet rétroactif à compter du 1er juillet 2005. Les sicav assorties d'une protection de capital ou offrant un rendement garanti seraient a priori exclues des nouvelles mesures. Les modalités pratiques de ce prélèvement restent toutefois très floues. Il serait donc prématuré d’en dire plus à ce sujet, surtout que chaque jour nous vaut son lot de questions et déclarations contradictoires. En attendant, nous vous conseillons de ne rien changer à votre stratégie de portefeuille. Outre l’aspect fiscal, vous devez aussi tenir compte dans tous les cas de votre profil de risque et de votre horizon de placement.

Partagez cet article