Dossier
Vos premiers pas pour acheter des fonds et des sicav

Articles

  • Article
    Vos premiers pas pour acheter des fonds et des sicav il y a 11 mois - mercredi 23 novembre 2016
    Les fonds de placement sont incontournables dans le portefeuille de quelqu’un souhaitant bénéficier d’un bon rendement à long terme.

     

    Mais quels fonds acheter, alors que des milliers sont accessibles ? Rien que sur notre site internet, vous pouvez suivre près de 2 500 fonds. Voici, en quelques étapes, comment vous constituer pratiquement un bon portefeuille de fonds.

     

    Etape n°1 : Définissez votre stratégie d’investissement

    Vous vous êtes déjà constitué une épargne de précaution, vous pouvez vous passer de l’argent que vous investirez pendant au moins dix ans et vous acceptez de prendre des risques ? Dans ce cas, vous êtes prêt à investir en fonds. Mais d’abord, vous devez définir quel type d’investisseur vous êtes, en fonction du rendement que vous voulez atteindre et du risque que vous acceptez de prendre. Bon à savoir : plus le risque est élevé, plus le rendement sera (potentiellement) élevé.

    Investisseur défensif : vous souhaitez limiter les risques autant que possible

    Sachant qu'il est généralement admis qu'un risque plus faible limite le potentiel de rendement, vous êtes conscient que cette stratégie ouvre des perspectives de rendement réduites par rapport à une stratégie comportant davantage de risques. Vous êtes néanmoins conscient que cette stratégie expose votre capital à un risque pouvant se traduire par une perte de 5 % au cours d’une année défavorable. Vous admettez qu'une perte plus élevée peut se produire dans des conditions de marché extrêmes.

    Investisseur équilibré : vous acceptez un risque modéré

    Vous souhaitez combiner rendement et risque de façon équilibrée. Vous êtes néanmoins conscient que cette stratégie expose votre capital à un risque pouvant se traduire par une perte de 15 % au cours d’une année défavorable. Vous admettez qu'une perte plus élevée peut se produire dans des conditions de marché extrêmes.

    Investisseur dynamique : vous acceptez un risque important

    Vous mettez l’accent sur la maximisation du rendement à long terme. Vous êtes toutefois conscient que cette stratégie expose votre capital à un risque pouvant se traduire par une perte de 25 % au cours d’une année défavorable. Vous admettez qu'une perte plus élevée peut se produire dans des conditions de marché extrêmes.

     

    Etape n°2 : Définissez les contours de votre portefeuille

    Dans ce qui suit, nous allons vous aider à définir les grandes lignes de votre portefeuille, en fonction de votre profil d’investisseur.

    Si vous êtes un investisseur défensif, le poids de l'ensemble des placements habituellement considérés comme moins risqués (obligations, assurances, liquidités) sera prépondérant dans votre portefeuille. Le poids de la composante actions ne dépassera quant à elle généralement pas 40 %. L’immobilier enfin pourra représenter jusqu’à 20 % de votre portefeuille.

    Si vous êtes un investisseur équilibré, le poids de la composante actions dans votre portefeuille oscillera généralement entre 30 et 70 %. Le poids de l'ensemble des placements habituellement considérés comme moins risqués (obligations, assurances, liquidités) oscillera quant à lui entre 30 et 70 % aussi. L’immobilier enfin pourra représenter jusqu’à 20 % de votre portefeuille.

    Si vous êtes un investisseur dynamique, le poids de la composante actions dans votre portefeuille peut, à certains moments, grimper jusqu’à 100 %. Le poids de l'ensemble des placements habituellement considérés comme moins risqués (obligations, assurances, liquidités) sera quant à lui beaucoup plus réduit que dans les autres profils.

    Etape n°3 : Identifiez les catégories de fonds les plus performantes
    Est-il plus intéressant d’investir dans un fonds d’actions américaines ou dans un fonds d’actions européennes ? Quel poids donner dans votre portefeuille aux fonds qui investissent en actions de pays émergents ? Un fonds d’obligations en euro est-il intéressant ou mieux vaut-il se tourner vers des fonds d’obligations en devises étrangères ?

    Le choix des fonds, en fonction de ce dans quoi ils investissent, influencera beaucoup le rendement futur de votre portefeuille. Il est dès lors capital de sélectionner les bonnes catégories de fonds. C’est-à-dire celles qui offrent un bon potentiel de rendement, avec un risque acceptable. Vous pouvez vous aider pour cela des analyses que rédige Test-Achats invest sur les marchés boursiers et les devises de nombreux pays. Pour vous faciliter la tâche dans la composition de votre portefeuille, nous mettons aussi à votre disposition trois portefeuilles types : investisseur défensif, investisseur équilibré, investisseur dynamique.

    Notez que si vous ne voulez pas passer trop de temps dans la gestion de votre portefeuille, vous pouvez aussi opter pour un fonds mixte, composé d’actions et d’obligations du monde entier, et assurant de facto une très bonne diversification aussi de vos avoirs. Vous trouverez nos recommandations dans le comparateur des fonds.

     

    Etape n°4 : Sélectionnez les meilleurs fonds de placement

    Une fois que vous avez identifié les catégories de fonds les plus intéressantes selon votre profil, il vous reste une dernière étape, à savoir la sélection des fonds les plus prometteurs.

    Au sein d’une même catégorie (les actions belges par exemple), tous les fonds n’affichent pas le même niveau de performance. Certains fonds parviennent à dégager régulièrement de bons rendements, d’autres affichent systématiquement des performances inférieures à la moyenne. Test-Achats invest a développé une méthodologie pour reconnaître les meilleurs fonds et augmenter ainsi les chances d’obtenir un bon rendement. Pour cela, nous prenons en compte plusieurs critères :
    - Le fonds a-t-il obtenu un bon rendement ces dernières années, n’a-t-il pas pris trop de risque pour obtenir ce rendement, ses performances sont-elles régulières : tout ceci est synthétisé par un indicateur de performance, que nous représentons pour chaque fonds sous la forme d’étoiles. Chaque fonds sur notre site internet se voit ainsi attribué de 1 à 5 étoiles. Comme dans les hôtels, plus il y a d’étoiles, mieux c’est.
    - Le fonds bénéficie-t-il d’une fiscalité favorable ? Nous privilégions les fonds dont la fiscalité entame le moins le rendement.
    - Les frais du fonds sont-ils raisonnables ? Certains fonds se montrent très gourmands en frais, sans que cela se traduise toujours par une meilleure performance. A qualités égales, nous privilégions les fonds qui comptent le moins de frais.

    Pour chacun des portefeuilles types que nous vous recommandons, vous trouverez la liste des fonds que nous recommandons. Découvrez nos conseils pour l’investisseur défensif, l’investisseur équilibré, l’investisseur dynamique.

     

    Etape n°5 : Achetez !

    Maintenant que votre choix de fonds est arrêté, que vous connaissez pour chacun d’entre eux le montant que vous souhaitez investir, vous devez passer à l’action. Concrètement, c’est par le biais de votre banque que vous pourrez acheter des fonds de placement.

    Si votre banque dispose d’un réseau d’agences, vous pouvez vous rendre auprès de votre conseiller et lui demander d’acheter les fonds qui vous intéressent. Notez qu’il sera tenu au préalable de définir votre profil d’investisseur pour vérifier que les placements qu’il vous vend répondent bien à vos besoins. Vous pouvez acheter aussi des fonds de placement depuis chez vous, via la plateforme d’investissement en ligne que proposent aujourd’hui toutes les banques.

    Pour identifiez facilement les fonds qui vous intéressent, munissez-vous de leur code ISIN. C’est un identifiant unique, composé de 2 lettres et 10 chiffres, que vous trouverez sur notre site Internet à côté du nom de chaque fonds de placement.

    Une fois que vous avez sélectionné un fonds, vous devez indiquer le montant que vous souhaitez acheter. Dans certaines banques, il suffit d’indiquer un montant (5 000 euros par exemple) et vous recevrez le nombre de parts correspondant à ce montant. Dans d’autres banques, vous devez indiquer le nombre de parts du fonds que vous souhaitez acheter. Imaginons que vous souhaitiez investir 5 000 euros et que le prix d’une part s’élève à 50 euros (vous trouverez la valeur de chaque fonds à l'aide de notre comparateur), vous devrez acheter dans ce cas 100 parts. Certains fonds sont cotés en Bourse (les trackers par exemple). Vous devrez dans ce cas indiquer aussi la Bourse sur laquelle vous souhaitez acquérir votre fonds ainsi que le cours maximum que vous êtes prêt à payer (= limite).

    Une fois que vous avez acheté votre fonds, celui-ci sera placé sur le compte-titres de votre banque et vous pourrez alors en suivre l’évolution. Et procéder plus tard à sa revente lorsque ce sera nécessaire.

    Votre banque ne propose peut-être pas tous les fonds que nous recommandons, ou alors à des tarifs élevés. Sachez dans ce cas que certaines banques offrent un large choix de fonds de placement, à des tarifs souvent très intéressants : pas ou peu de frais d’entrée, compte-titres gratuit ou bon marché. C’est le cas chez BinckBank, DeGiro, Deutsche Bank, Keytrade Bank et MeDirect.

     

    Partagez cet article