Analyse
KBC IFIMA 5-5-5 il y a 7 ans - lundi 26 juillet 2010

Ce placement, qui investit dans les obligations d'Etat, notamment grecques et espagnoles, est devenu beaucoup plus risqué ces derniers mois.

Les détenteurs du produit obligataire KBC Ifima NV 5-5-5 ont reçu récemment, avec leurs extraits de compte, un avis les informant que compte tenu des développements sur les marchés internationaux, le profil de risque du produit était passé de défensif à dynamique. Curieux ou pas, alors que le produit est toujours garanti par la maison-mère KBC ?

Changement de circonstances
Le produit est greffé sur des obligations gouvernementales belges, françaises, grecques, italiennes et espagnoles (chaque pays a un poids de 20 % dans le portefeuille) et paie un coupon annuel de 5 % à ses détenteurs. L’emprunt sera remboursé au pair en 2013 à condition qu’il n’y ait aucun événement de crédit. Autrement dit, que chacun des pays soit en mesure de payer ses coupons et de rembourser le capital à l’échéance. Et c’est précisément là que le bât blesse. Car les événements concernant la Grèce, qui n’a pu éviter un défaut de paiement que de toute justesse grâce au soutien de l’Union européenne, et dans une moindre mesure l’Espagne, qui a vu sa solvabilité fortement diminuer, ont rendu l’improbable probable, à savoir précisément un événement de crédit. Avec à la clé le risque que l’emprunt ne soit finalement pas totalement remboursé.

Garantie
Selon le prospectus, KBC Bank garantira irrévocablement et sans condition les obligations de KBC Ifima, l’émetteur. En d’autres mots, KBC garantira le risque de crédit de l’émetteur si ce dernier fait faillite… Mais pas le risque de crédit des actifs sous-jacents et pas non plus les pertes qui pourraient en découler !
En raison des problèmes liés à la Grèce et à l’Espagne, le produit cote à 93 % de sa valeur. Il tient donc déjà compte pour une grande partie d’un événement de crédit.
Si vous pouvez supporter un risque accru et que la position dans votre portefeuille n’est pas trop importante, nous vous conseillons de conserver ce produit.

Partagez cet article