Dossier

Biocides et pesticides domestiques

24 juillet 2007
biocides et pesticides

24 juillet 2007

Les produits pour combattre les insectes rampants ou volants, les rongeurs, les parasites, et compagnie ne sont pas du tout inoffensifs pour la santé de l'homme. Comment les éviter ? Et si on y recourt, comment les utiliser, de préférence avec très grande modération.

Chassez les indésirables sans recourir aux poisons

  • Barrez l'accès à la maison. Obturez les fissures pour contrer les insectes rampants et placez moustiquaires, treillis ou rideau de perles par exemple contre les insectes volants.
  • Gérez l'éclairage : une pièce éclairée va attirer les mouches des pièces sombres d’à côté. Mouches et papillons de nuit sont moins attirés par les ampoules jaunes que par les blanches.
  • Attention aux ordures qui traînent et nettoyez régulièrement les poubelles. De cette façon, les mouches ne s’y reproduisent pas et les insectes sont moins attirés. Ne laissez pas traîner de nourriture.
  • Contre les mites, nettoyez armoires et vêtements sensibles une fois par an, en août à la période d’éclosion des œufs. Protégez les vêtements d’une housse en plastique.
  • Éliminez les milieux humides. Les activités de la vie quotidienne (cuisine, bain, buanderie…) produisent de la vapeur d’eau qui peut être à l’origine de problème d’humidité. Cette humidité peut attirer certains insectes.
  • Favorisez les prédateurs naturels en plantant et gardant leurs habitat et refuges. Ainsi le hérisson se nourrit principalement de limaces, de chenilles; la musaraigne mange de grandes quantités d'insectes et de limaces; la belette est un ennemi des campagnols et des rats; la chauve-souris consomme des insectes en grand nombre; beaucoup d'oiseaux sont insectivores; les batraciens (crapaud, grenouille, triton) se nourrissent de vers, de limaces, d'insectes; les orvets et les lézards se nourrissent d'insectes, de limaces, de chenilles, de larves, etc. Certains insectes tels que coccinelles, guêpes, perce-oreilles,… sont carnivores. Les araignées aussi sont redoutables pour les insectes.
  • Maintenez la diversité des espèces végétales ou plantez certaines espèces utiles. Certaines "plantes pièges" peuvent être attractives ou répulsives et ainsi servir naturellement à combattre les ennemis des jardins. Les tagettes, par exemple attirent les nématodes. Les capucines attirent les pucerons. Le parfum de la sauge, romarin, thym, moutarde, persil, trèfle éloigne la piéride du chou (papillon), les limaces et les escargots.

Conseils et précautions élémentaires

Une fois le mal fait, l’organisme nuisible présent, la prévention ayant échoué, il faut faire le meilleur choix et le meilleur usage des produits biocides. Par principe de précaution, favorisez les solutions naturelles ou mécaniques.

  • Eloignez les guêpes en les attirant avec une assiette contenant de la bière ou du jus de fruits.
  • Utilisez un tape mouches; les pièges à ressort; les pièges collants non chimiques…
  • Si vous utilisez des aérosols, il faut toujours couvrir les aliments, le matériel de cuisine, etc. et aérer un maximum après utilisation. Et lavez-vous les mains après chaque utilisation.
  • Bannissez les diffuseurs électriques anti-moustiques dans les chambres à coucher et surtout les chambres d’enfants. Et évitez également d’en placer dans les autres pièces car tant qu’ils sont branchés, ils émettent continuellement la substance active dans l’air ambiant.
  • Evitez les sprays qui émettent de fines gouttelettes pouvant plus facilement pénétrer dans les poumons. Les vaporisateurs sont moins dangereux car ils produisent des particules plus grandes.
  • Respectez bien les doses d’application. L’application d’une dose moindre peut diminuer très fortement l’efficacité du traitement alors qu’une dose supérieure aura un impact négatif tant sur l’environnement que sur la santé.
  • Stockez ces produits hors de portée des enfants, de préférence sous clé, dans une pièce à l’écart. Il est important aussi de les conserver dans leurs emballages d’origine, bien fermés, avec l’étiquette bien lisible.
  • Préférez les solutions aqueuses à celles à base de solvants volatils (dérivés du pétrole) qui peuvent causer des irritations de la peau ou des yeux.
  • En cas d’accident ou d’ingestion contactez immédiatement un médecin ou le Centre Anti-poisons (070 245 245) et soumettez l’emballage ou la notice du produit en cause.

Imprimer Envoyer par e-mail