Dossier

Dites non aux fourmis

28 avril 2015
Fourmis

28 avril 2015

La prévention contre les fourmis dans la maison commence par une cuisine propre, sans restes de nourriture qui traînent. Mais si celles-ci causent trop de problèmes, vous pouvez agir avec un pesticide (biologique). Le produit le plus efficace dépend de l'endroit où elles se cachent.

Plutôt prévenir...

Dans les jardins, les fourmis sont rarement gênantes. Au contraire ! Elles vous débarrassent des insectes nuisibles et favorisent l’aération du sol grâce à leurs systèmes de galeries, permettant ainsi à vos plantes d’étendre leurs racines. Hélas, leur présence peut également rendre votre terrasse et votre jardin instables. De plus, elles protègent les pucerons, de petits insectes capables de faire des ravages sur vos plantes. Cependant, rien ne vous oblige à opter d’office pour les insecticides. Il existe en effet des méthodes plus écologiques pour tenir les fourmis à l’écart, les désorienter ou les déloger. Si elles se révèlent inefficaces, il sera alors temps de les tuer.

Petits trucs préventifs

Les fourmis sont prévisibles et donc faciles à désorienter et à chasser. Vous pouvez les éviter, voire les déloger de manière écologique, sans leur faire de mal. Une frontière en fil de cuivre ou en marc de café par exemple, protègera un endroit de leur visite. Les fourmis ne supportent en effet pas ces produits et emprunteront d’elles-mêmes un autre chemin. Vous pouvez aussi placer un pot de fleurs rempli de terreau, à l’envers, au-dessus du nid. Après une ou deux semaines, elles auront construit un nouveau nid dans le pot et seront donc faciles à déplacer (ou à tuer, par exemple en les ébouillantant).

Pour vous en débarrasser, rien ne vous empêche de commencer par essayer des remèdes tout simples avant de leur déclarer une guerre chimique. De l’eau bouillante, dans laquelle vous aurez éventuellement ajouté un peu de détergent au parfum de citron, fonctionne très bien. Versez pendant quelques jours de l’eau bouillante dans toutes les sorties du nid. Le résultat ne se fera pas attendre. L’eau vinaigrée – une dose de vinaigre pour deux doses d’eau – tient également les fourmis à distance.

Un cuisine propre

Les fourmis risquent en revanche de provoquer plus de dégâts dans la cuisine : elles propagent des bactéries et peuvent donc contaminer ou avarier vos aliments. Une bonne hygiène dans la cuisine reste toutefois le meilleur moyen de vous protéger contre ces invités indésirables. Les fourmis et les autres insectes comme les drosophiles sont en effet attirés par les restes de nourriture, surtout lorsqu’ils sont sucrés (fruits, confiture, etc.). Veillez donc à ce qu’ils soient toujours bien couverts et à ce que votre plan de travail reste propre.

Attention au "vert" et au "bio"

Les insecticides se déclinent sous toutes les formes et dans toutes les tailles : appâts anti-fourmis, poudres, sprays, mousses et produits liquides. N’oubliez jamais qu’il s’agit de produits toxiques, même lorsque le terme "bio", "green" ou "éco" figure dans le nom. Seuls les produits contenant de la pyréthrine, du spinosad, des extraits de souci, de pyrèthre ou d’eucalyptus et du dioxyde de silicium sont vraiment d’origine naturelle. Ceux-ci restent néanmoins des substances toxiques, qu’il est préférable de ne pas trop utiliser.

Suivez donc toujours les instructions et ne dépassez jamais la dose indiquée. Vérifiez également la composition sur l’étiquette si vous recherchez un produit moins chimique. Le produit le plus efficace dépend du type de substance active et de sa concentration. Choisissez-le selon l'endroit à traîter.


Imprimer Envoyer par e-mail