Dossier

Sécurité avant tout pour votre piscine à la maison

25 mai 2020
entretenir sa piscine

Qu’il s’agisse de la qualité de l’eau ou du danger physique qu’elle peut représenter, avoir une piscine à la maison exige une attention soutenue.

Introduction

Profiter d’une belle eau fraîche quand il fait chaud, c’est du plaisir, chacun est d’accord. Et si l’on passe ses vacances en Belgique et que le temps s’annonce clément, la tentation est grande de remplacer la petite gonflable de l’an dernier par un format plus grand.

De la pataugeoire remplie avec deux seaux de 10 l, on passe alors assez vite à des bassins qui en accueillent plusieurs milliers. Plus question évidemment d’en changer l’eau tous les jours. Plus question non plus d’en laisser approcher les enfants, même s’ils savent nager, sans surveillance.

Une piscine, ce sont aussi des règles de sécurité à respecter. Sécurité et vigilance vis-à-vis des plus petits et même des chats et chiens qui peuvent s’y noyer. Sécurité et contrôle de la qualité de l’eau pour éviter de patauger dans un bouillon de culture.

Assurez la sécurité de vos enfants

Un enfant, même sachant nager, peut paniquer et perdre ses moyens. Il faut donc une attention de tous les instants et des mesures de sécurité, qui même si elles ne sont pas obligatoires en Belgique comme c’est le cas en France, sont vivement recommandées.

Les mesures de sécurité élémentaires

  • Ne laissez jamais une piscine sans surveillance. Lorsque plusieurs adultes sont présents, désignez un adulte responsable de la surveillance du bassin. Sinon chacun peut penser que l'autre surveille.
  • Les enfants doivent être équipés de brassards et de maillots de bain à flotteur (pour plus de conseils, consultez notre article Bouées et brassards en toute sécurité). Les tout-petits peuvent être installés dans un siège-bac qui les empêchera de glisser.
  • La température maximale recommandée de l’eau est de 30 °C pour les bassins et pataugeoires utilisés en milieu d'accueil, d'après une loi belge de 2004 reprise par l'ONE. On peut l'appliquer aussi à la maison.
  • N'oubliez pas, après le bain, de ranger les objets flottants (jouets, bouées, objets gonflables) pour qu'ils ne soient pas tentés de s'approcher. Interdisez l’accès de la piscine avec une clôture, en retirant l’échelle…). Clôturer n’est pas toujours facile, mais une bâche, qu’elle soit en tissu renforcé ou bien composée d’un matériau plus « dur » peut tout à fait céder sous le poids d’un enfant ou d’un animal, voire les empêcher de ressortir de l’eau.
  • Gardez votre portable à portée de mains. Il vous permettra d’appeler les secours (le 112) en cas de besoin.

Vous pourriez aussi vous inspirer des obligations d’application en France depuis 2004. Les propriétaires d’une piscine, même non enterrée, y ont l’obligation de choisir un dispositif de sécurité parmi les 4 préconisés par la loi : des barrières pour entourer la piscine; une bâche, couverture ou rideau de piscines de norme NF P90-308; un abri de piscine ou encore une alarme.

Un entretien quotidien est nécessaire

Sans soin, une piscine sans filtration automatique vire très vite à la mare. La raison ? L’eau stagne en permanence et comme elle n’est parcourue par aucun courant, le niveau d’oxygène diminue, le pH change et le CO2 augmente.

À ce phénomène s’ajoutent toutes les poussières, résidus de cosmétiques, de produits solaires et autres apportés par les baigneurs eux-mêmes. Et bien sûr les pollens, feuilles, insectes, etc. liés à l’environnement. Contrôler l’eau et la traiter pour qu’elle reste « propre » est donc absolument nécessaire.

Nous vous expliquons dans la section Comment bien entretenir votre piscine comment faire si vous possédez un bassin ou une piscine autoportante sans installation permanente de filtration et de nettoyage.

Et vous aimeriez en récupérer l'eau pour arroser le jardin plutôt que de la jeter à l'égoût ? Voici quelques conseils

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter