Dossier

Foreuses à percussion

31 janvier 2015
Foreuse

31 janvier 2015

Une foreuse semble être un outil simple. Pourtant, certains modèles sont mieux étudiés que d’autres. Et qu’est-ce qui différencie une foreuse à percussion d’un marteau perforateur ou d’une foreuse-visseuse ?

Choisir en fonction du travail à effectuer

Chaque type de foreuse présente des atouts et des faiblesses. Votre choix dépendra avant tout du travail que vous devez effectuer.

  • Vous recherchez un appareil polyvalent capable de percer à la fois la pierre, le béton, le bois et le métal tout en endossant à l’occasion la fonction de visseuse ? Optez alors pour une foreuse à percussion. 
  • Vous devez surtout percer de la pierre et du béton ? Choisissez un marteau perforateur. Grâce à son puissant mécanisme de percussion, il vous épargnera sueur et labeur lors de pareils travaux. Certains modèles peuvent même buriner, par exemple pour ouvrir des saignées dans les murs, pour y faire passer les conduites électriques. 
  • Vous avez régulièrement à visser ou vous devez travailler sur un chantier non équipé en électricité ? Une foreuse sans fil vous viendra bien à point ! Les nouveaux modèles sans fil ne cessent de gagner en puissance et offrent désormais une fonction percussion. Mais en matière de forage, même les meilleures d’entre elles n’arrivent pas à la cheville d’un modèle moyen fonctionnant sur secteur.

Quelques caractéristiques

La foreuse à percussion est la plus polyvalente de toutes les foreuses. Mais qu’est ce qu’une foreuse à percussion idéale doit avoir ? 
  • Un poids inférieur à 3 kg ;
  • Une deuxième poignée rapide et facile à régler ; 
  • Une butée de profondeur qui permet de percer des trous exactement de la profondeur voulue ; 
  • Deux vitesses mécaniques; même à basse vitesse, vous pouvez ainsi bénéficier de toute la puissance de la machine, p.ex. pour visser dans du bois dur ou forer des trous de grand diamètre ; 
  • Un variateur de vitesse qui permet de toujours travailler à la vitesse appropriée. De plus, la molette de réglage sur la gâchette donne une possibilité supplémentaire de limiter la vitesse ;
  • Deux sens de rotation, de préférence avec un dispositif de sécurité anti-retour ; 
  • Un mandrin pouvant accepter les mèches jusqu’à 13 mm de diamètre, de préférence autoserrant, plus pratique qu’un mandrin à clé classique ;
  • La possibilité d'autoriser le blocage de l’arbre pour faciliter le remplacement de la mèche ou de l’embout de vissage (ici, par la simple commande d’un bouton) ;
  • Un cordon d’au moins 3 m de long, de préférence en caoutchouc (plus souple que le PVC) ; 
  • Des poignées, des boutons et des gâchettes ergonomiques.

Accessoires utiles mais pas indispensables

  • Un coffret permettant de ranger la foreuse proprement dite, mais aussi un logement aménagé dans l’appareil pour y glisser les mèches et les embouts de vissage ; 
  • Un niveau à bille intégré qui vous permet de forer parfaitement à l’horizontale (rarement présent); 
  • La possibilité d’enlever le mandrin de l’appareil et d’enficher directement les forets ou les embouts sur l’arbre lorsque vous devez travailler dans un espace étroit.