Dossier

Sols stratifiés

27 mai 2016
sols stratifiés

27 mai 2016

Placer un sol stratifié est à la portée du premier bricoleur venu. A condition de l’avoir choisi avec soin et de bien préparer le terrain.

Test de 11 sols stratifiés

sols stratifiés

En avril 2016, nous avons passé à la loupe 11 sols stratifiés. Leur placement s'est révélé aisé, voire très aisé. Les autres résultats sont largement positifs, à quelques exceptions près.



Dimensions conformes

Les dimensions sont capitales pour un sol stratifié, car une différence de hauteur d’un millimètre se remarque déjà. Des lattes d’épaisseur variable, des angles mal coupés compliquent la pose  et compromettent la beauté du résultat final. Sans compter que, si les lattes s’accordent mal, c’est autant de fentes et d’espaces dans lesquels peuvent s’infiltrer de l’eau et des saletés. Heureusement, pour la grande majorité d’entre eux, aucun écart conséquent n’a été mis en évidence au point de compromettre la qualité du montage.

48 h d'acclimatation

Les lames stratifiées doivent s’acclimater pendant environ 48 heures. Cette acclimatation doit se faire en emballage fermé. Il peut arriver, parfois, que cette recommandation se retrouve au verso des instructions, elle n’est visible qu’une fois l’emballage ouvert ! Un homme averti...

Résistance à l’usure et aux chocs

Des pictogrammes sont censés indiquer le degré de solidité des parquets, y compris les stratifiés. Mais ce qui compte, davantage que la catégorie dans laquelle les produits sont classés, c’est de connaître leur longévité effective. La couche supérieure doit donc résister suffisamment à l’usure. En règle générale, la résistance à l’usure des produits que nous avons testés est assez bonne, voire excellente pour certains produits.
Les roulettes d’une chaise de bureau sont un ennemi possible des stratifiés. Le seul produit à avoir montré plus rapidement des signes de fatigue est le Balterio Dolce.  Cela dit, par sécurité, nous conseillons de protéger systématiquement votre sol, par exemple avec un tapis synthétique placé au-dessous du bureau. 
A quelques nuances près, la plupart des stratifiés du test résistent à la chute d’objets.

Gare à l’humidité et aux taches

La sensibilité à l’eau demeure le point faible des stratifiés. Les lames exposées à l’eau pendant 24 heures, par exemple parce qu’il a plu par une fenêtre restée ouverte, gonfleront en général de plus de 10 %, ce qui aura également pour effet de solliciter les joints. Toutefois, ce type de gonflement est temporaire et disparaît en grande partie après un certain temps. Mais le contact avec l’eau fragilise le stratifié, qui est ensuite plus vite sujet à des détériorations. 

Par contre, les taches ont pu être assez facilement ôtées pour la majorité des stratifiés, qui supportent également sans mal les UV.