Dossier

Tondeuses à gazon : comment faire son choix ?

16 juin 2014
guide d'achat d'une tondeuse à gazon

16 juin 2014

Avec le modèle adapté, tondre la pelouse devient assurément une corvée plus vite expédiée. Nous vous aidons à faire le juste choix.

Électrique, à essence, sur batterie ou à main ?

Les tondeuses électriques démarrent facilement, n’exigent guère d’entretien, sont moins bruyantes et moins chères que les modèles à essence. Par contre, ces derniers sont avantagés par l’absence de fil, une largeur de coupe plus importante et le fait qu’elles soient souvent autotractées. Les tondeuses électriques sont donc plus adaptées aux petits jardins sans arbres, bassins, plates-bandes et autres obstacles. Dans les grands jardins, une tondeuse à moteur devient indispensable. Les modèles sur batterie proposent les mêmes avantages que les tondeuses électriques, mais ne trainent pas de câble derrière eux. En revanche, la capacité de tonte est dépendante de l'autonomie de la batterie et elles sont plus chères. Les tondeuses à main sont bon marché, respectueuses de l'environnement et très maniables, mais vous devrez les pousser vous-même. Vous pouvez également confier la tonte de votre pelouse à un robot. Il existe deux types de robots : les tondeuses automatiques et non automatiques. Avec les premières, vous devez délimiter la surface à tondre à l'aide d'un câble électrique et vous pouvez configurer votre tondeuse pour qu'elle retourne d'elle-même à sa base pour se recharger. Une tondeuse non automatique ne peut pas être configurée. Celle-ci travaille jusqu'à épuisement de sa batterie. C'est donc à vous qu'il incombe de la brancher sur une prise de courant pour la recharger.

Quel matériau pour le châssis ?

L’acier rouille. L’aluminium est plus résistant mais finit tout de même par se laisser corroder par l’acidité de l’herbe. La fonte est très lourde, alors que les matières synthétiques sont sensibles aux chocs, se décolorent et cassent plus facilement en vieillissant. Bref, le matériau idéal n’existe pas. Mais il y a moyen de prolonger la durée de vie de votre tondeuse : ramassez les cailloux et bouts de bois qui traînent sur la pelouse avant de commencer à tondre. Après chaque tonte, débarrassez le châssis et la lame e tous les restes d’herbes pour éviter une corrosion et une usure prématurées

Quel réglage de la hauteur de coupe ?

Il arrive que l’on doive modifier la hauteur de coupe, par exemple en début de saison ou après une absence prolongée. Un réglage central, qui modifie la hauteur des 4 roues en une seule opération, à l’aide d’un bouton ou d’une poignée, est le plus pratique. Dans d’autres cas, ce réglage peut aussi se faire par roue. Evidemment, la possibilité de régler soi-même doit être facile. S’il faut complètement démonter les roues pour les régler, la corvée est plus longue que lorsqu’on doit chaque fois manipuler une roue.

Bac ou sac collecteur ?

Un sac en nylon renforcé est plus léger et plus facile à ranger qu'un bac en matériau synthétique, mais parfois plus difficile à vider et à nettoyer.
Pour évacuer l'herbe coupée et nettoyer le bac ou le sac, une large ouverture est pratique. Les fabricants prévoient parfois une échancrure supplémentaire ou une deuxième ouverture.
Lorsque le bac dispose d'une pièce débouchant dans l'ouverture d'évacuation du châssis, le risque est moins grand de faire tomber de l'herbe sur le sol lorsqu'on enlève le bac pour le vider.

Manche réglable et escamotable ?

Quand vous pouvez adapter la hauteur du manche à la taille de l’utilisateur, c’est un peu plus confortable. Un manche escamotable est aussi très pratique, si vous avez peu d’espace de rangement ou si vous devez transporter la tondeuse en voiture par exemple. Attention : tous les manches escamotables ne se rabattent pas aussi fort.

Avec ou sans stop-lame ?

Avec certaines tondeuses à essence, vous pouvez stopper la lame sans couper le moteur. De cette façon, il ne faut pas la redémarrer après avoir vidé le collecteur. Et le moteur peut continuer à tourner, par exemple, pour rouler sur le gravier. Un atout à prendre en considération pour les personnes souffrant du dos par exemple.

Mulching ?

Lorsqu'on pratique le mulching, l'herbe tondue n'est pas ramassée mais laissée sur le gazon. En se décomposant, il se forme de l'humus et de l'engrais organique. En même temps, le gazon sèche moins vite. Une telle méthode n'est cependant efficace que si l'herbe est bien coupée et régulièrement éparpillée sur le gazon. C'est pour cela que l'ouverture d'évacuation de l'herbe tondue (dans le châssis) doit être fermée, avec par exemple un clapet intégré. L'herbe coupée reste alors plus longtemps sous le châssis, où elle est hachée plus finement. Parfois vous pouvez monter une double lame spéciale à mulcher qui couperait l'herbe encore plus court et/ou améliorerait l'éparpillement.