Dossier

Sels de déneigement, mais pas seulement

01 décembre 2017
neige

01 décembre 2017

Ne recourez pas aux sels de déneigement au moindre flocon; il y a d'autres solutions pour empêcher que vous - ou les passants - ne vous cassiez la figure sur votre trottoir ! Nous dressons la liste des avantages et inconvénients pour les différents types de sel et les abrasifs.

Introduction

L’hiver est la saison de la neige et du verglas. Pour pouvoir sortir de chez vous, il vous faudra déneiger votre entrée de garage et votre trottoir. C’est d’ailleurs une obligation que de rendre son trottoir non glissant pour éviter les chutes. Mais quels produits utiliser pour ne pas polluer l’environnement tout en faisant fondre la neige efficacement ?

Il existe deux grandes catégories de produits: les sels et les abrasifs.

Les sels sont des substances corrosives qui peuvent, à moyen terme, entraîner la détérioration des revêtements divers (béton, asphalte, bois, métal) ou des véhicules. Ils ont en outre un impact négatif sur l’environnement. Ils polluent les sols et les nappes phréatiques par infiltration dans les sols, les cours d’eau et ils peuvent avoir un effet sur la croissance de la flore et des arbres. Certains animaux réagissent fort mal au taux de salinité de l’eau, comme les amphibiens (salamandres, tritons, crapauds). D’autre part, certaines plantes maritimes trouvent le long des routes qui ont été dessalées un milieu favorable à leur développement, et les colonisent.
Vu l’impact négatif sur l’environnement, il faut en limiter l’usage et n’utiliser que la quantité adéquate si nécessaire et au moment propice.

Attention aux animaux et au risque de brûlure

Ces sels peuvent aussi provoquer des irritations aux pattes des animaux domestiques. De plus, lorsque le chat ou le chien se lèche, il en ingère ou aggrave ses blessures. Il faut donc bien rincer à l'eau les pattes des animaux après la sortie.
D’autre part, il est vivement recommandé de porter des gants lors de l’épandage et de conserver ces produits hors de la portée des enfants.
Des cas de brûlures ont en effet été décrits en cas de contact prolongé avec la peau. En cas de contact oculaire, les yeux doivent être rincés pendant 15 minutes avec un jet d’eau doux. En cas d'ingestion d’une petite quantité, il faut bien nettoyer la bouche avec un gant de toilette mouillé, rincer soigneusement et donner de l’eau à boire. Pour de plus grandes quantités ou en cas de signes digestifs (vomissements, mal au ventre), il faut contacter le Centre Antipoisons (070 245 245).

La pelle avant tout, éventuellement des abrasifs

Le meilleur geste pour l’environnement est de déblayer la neige avec une pelle. Si ce n’est pas suffisant, mieux vaut traiter les balcons, les allées et les trottoirs avec des produits abrasifs, qui, contrairement aux sels, ne sont ni corrosifs ni mauvais pour l’environnement. Ils nécessitent toutefois plus d’entretien car il faudra ensuite balayer pour éliminer le sable, les graviers ou les copeaux de bois. Si vous avez une sortie de garage en pente, ces produits peuvent toutefois s’avérer insuffisants en cas de verglas prononcé. Il faudra alors avoir recours aux sels… et surtout, aux pneus hiver, de toute manière très utiles pour affronter les routes. L’utilisation préventive de sel en cas de chute brutale des températures ou avant une tempête de neige sera utile pour créer une couche de saumure et ainsi éviter d’avoir besoin d’en épandre de trop par la suite. Cette saumure (mélange de sel et d’eau) empêchera la glace et la neige d’adhérer à la pente de garage. La neige sera alors plus facilement dégagée.

Grands magasins ou magasins de bricolage

Les grands magasins vendent en général surtout des sels de déneigement. Pour vous procurer du sable, des graviers ou des copeaux de bois, rendez-vous plutôt dans les grandes surfaces de bricolage.


Imprimer Envoyer par e-mail