News

Skil Weedbuster : la mousse trépasse, pas les mauvaises herbes

07 avril 2017
Skil Weedbuster en action

07 avril 2017
Rouler sur les mauvaises herbes avec un appareil qui les élimine immédiatement sans se baisser... Le concept derrière Skil Weedbuster est immédiatement accrocheur. L’appareil en lui-même un peu moins. Trop d’objections pratiques se dressent entre le rêve et la réalité.

Skil Weedbuster semble être la solution idéale pour tous ceux qui préfèrent limiter le temps passé à l’entretien de leur terrasse.
Il suffit de pousser l’appareil comme une mini-tondeuse sur les joints des dalles de terrasses pour que la brosse élimine impitoyablement la mousse, l’herbe et les mauvaises herbes. Du moins en théorie...

Utilité limitée et manipulation difficile

Avouons-le, utiliser le Skil Weedbuster s’avère moins fastidieux pour le dos et les genoux puisqu’il permet de rester debout au lieu de s’agenouiller et de se courber.
Malheureusement, la brosse censée faire le plus dur du travail n’est pas en métal, mais en matière synthétique rigide. Elle reste donc trop souple pour venir à bout de mauvaises herbes tenaces, quelle que soit la fréquence de vos passages. De telle sorte que la brosse à mauvaises herbes manque en grande partie son objectif.

Par ailleurs, l’appareil autotracté grâce à la brosse rotative d’un côté, et à une roue de l’autre, n’est pas vraiment facile à diriger. Il ne suffit pas de pousser le Weedbuster en avant, encore faut-il corriger sans cesse sa trajectoire pour veiller à ce qu’il ne glisse pas hors des joints.

Efficace contre la mousse et les mauvaises herbes fanées

De notre point de vue, le Skil Weedbuster n’est à conseiller que pour l’élimination de mousse ou de mauvaises herbes fanées des joints de dalles de terrasses. La brosse n’est tout simplement pas de taille à venir à bout d’herbe ou de mauvaises herbes, vous forçant donc malheureusement à vous mettre à genoux.


Imprimer Envoyer par e-mail