Dossier

Eviter l’intoxication au CO

31 janvier 2017
CO

On ne le sent pas, on ne le voit pas, on ne l’entend pas, mais il est bien là… Chaque année, plus de 1 000 personnes sont hospitalisées suite à une intoxication au CO. Cela peut vous arriver à vous aussi. Soyez donc prudent !

Ne vous laissez pas surprendre

Les conseils les plus importants pour éviter une intoxication au CO.

Apport d’air frais

Il faut bien oxygéner son intérieur. Placez une grille d’aération dans les petites pièces (salle de bain...) où vous utilisez un appareil à flamme : dans la partie basse de la porte et la partie haute des murs. Les grilles doivent faire au moins 150 cm² et ne peuvent être obturées. Nettoyez-les régulièrement. Vous avez un appareil sans évacuation vers l’extérieur ? Laissez toujours une porte ou une fenêtre entrebâillée lorsque vous l’utilisez. Ne bloquez en aucun cas les ouvertures qui assurent une aération naturelle.

Une bonne cheminée

La cheminée sert à évacuer les fumées à l’extérieur. Les dépôts de suie, les nids d’oiseau, les pierres, les feuilles, etc., peuvent réduire son tirage. Faites donc ramoner et vérifier votre cheminée une fois l’an ou, si vous utilisez le gaz, tous les deux ans. Autre point important : la cheminée a-t-elle les dimensions adéquates ? Elle doit être suffisamment haute et droite et son diamètre adapté à l’appareil qui y est raccordé. Dans les maisons anciennes, la cheminée ne convient pas toujours au chauffage au gaz. Par ailleurs, le conduit doit être bien isolé. Sachez aussi que vous ne pouvez jamais raccorder deux appareils sur la même cheminée !

Utilisez le bon appareil

Un petit chauffe-eau de 5 l sans évacuation de fumée convient aux éviers et aux lavabos. Il est risqué d’y raccorder une douche ou une baignoire ! Vous avez besoin pour cela d’un appareil plus puissant. Vous voulez chauffer une pièce ? Les poêles d’appoint ne sont pas faits pour brûler des heures. N’utilisez- les qu’avec parcimonie et pas pendant votre sommeil ! Ne vous chauffez pas avec un seau rempli de charbon de bois incandescent (eh oui, certains le font…). Quant au barbecue, laissez-le à l’extérieur.

Laissez un professionnel l’installer

Quel que soit votre appareil de chauffage, faites-le installer par un professionnel. La facture constitue la garantie que l’appareil est sûr et conforme aux normes légales. L’appareil cesse de fonctionner ? Ne le forcez pas ! Sachez que les appareils modernes se mettent hors service dès que l’air contient trop de CO.

Un entretien régulier est de toute façon indispensable et, pour les installations de chauffage central, c’est même une obligation légale. Une chaudière à gaz doit être vérifiée au moins tous les trois ans (en Wallonie et à Bruxelles) ou tous les deux ans (en Flandre). Les chaudières au mazout, au charbon, au bois ou aux pellets doivent être contrôlées au moins une fois l’an.

Vous êtes locataire ? L’entretien des appareils, mais aussi de la cheminée vous incombe. De temps en temps, vous pouvez effectuer le "test de la flamme" sur les appareils qui le permettent : une flamme bleue est bon signe, tandis qu’une flamme jaune orange dénote un risque de CO…

Un détecteur de CO ?

Ils ne sont pas toujours fiables et peuvent donner un faux sentiment de sécurité.