Dossier

Eviter l’intoxication au CO

31 janvier 2017
CO

On ne le sent pas, on ne le voit pas, on ne l’entend pas, mais il est bien là… Chaque année, plus de 1 000 personnes sont hospitalisées suite à une intoxication au CO. Cela peut vous arriver à vous aussi. Soyez donc prudent !

Si c'est le cas

Comment reconnaître une intoxication au CO ? Ce qui ressemble d’abord à un début de grippe évolue vite vers quelque chose de plus grave…

  • En cas d’intoxication légère au CO, des symptômes vagues se manifestent au début : maux de tête, faiblesse, fatigue, nausée…
  • La victime a parfois les joues rouges. Ne vous méprenez pas : ce n’est pas un signe de bonne santé !
  • Autre symptôme : un comportement confus et désorienté. Si la victime est âgée, ne concluez pas trop vite à l’infarctus ou à la démence !
  • Une exposition prolongée provoque des difficultés respiratoires et de la tachycardie, et pour finir une perte de conscience. La victime peut être prise de convulsions, suivies d’un arrêt cardiaque et respiratoire.

Avez-vous remarqué des symptômes vagues qui pourraient indiquer une intoxication au CO? Aérez la pièce rapidement, éteignez l'appareil suspect et contactez un professionnel pour faire contrôler le matériel.

Premiers soins en cas de grave intoxication

Que devez-vous faire si vous trouvez quelqu'un qui peut avoir une intoxication au CO?

  • Ouvrez vite toutes les portes et les fenêtres et désactivez l’appareil dangereux. Évacuez la victime.
  • La victime est encore consciente ? Emmenez- la à l’hôpital ou appelez une ambulance ou un médecin.
  • La victime est inconsciente ? Couchez-la sur le flanc. Appelez immédiatement le 112 et signalez clairement qu’il s’agit d’une intoxication au CO !