Dossier

Pas de chauffage électrique miracle

24 octobre 2016
pas de chauffage électrique miracle

24 octobre 2016
Certains vendeurs vous promettent des économies mirifiques sur vos factures grâce à  leurs systèmes de chauffage électrique "à infrarouge", "à faible inertie" ou autre. Nous vous expliquons pourquoi il ne faut pas les croire sur parole.

Principes de base

Nous mettons en garde le consommateur: certains vendeurs vantent les mérites d’appareils, souvent vendus à prix d’or, qui fonctionnent comme tout chauffage électrique de base. En dépit de leurs promesses d’économie, eux seuls engrangeront de vrais bénéfices. 

Une production toujours maximale

Au niveau performance, tous les chauffages électriques se ressemblent. Avec une résistance électrique, toute l'électricité est transformée en chaleur. Peu importe leur technologie intérieure ou leur forme, tous les radiateurs, convecteurs ou chaudières qui utilisent l'électricité auront un rendement de production identique et maximal. 

Il reste alors peu de marges pour avoir un chauffage électrique beaucoup plus performant qu'un autre: tout au plus peut-on essayer de gagner sur les pertes d'émission et de régulation.

Eviter les pertes d’émission et de régulation

Un système chauffage peut devenir un peu plus performant en s'assurant que la chaleur va exactement là où il le faut, quand il le faut. 

On a  des pertes de chaleur si, par exemple, elle passe à travers les parois derrière un radiateur ou si de l'air plus chaud reste au plafond ou si des surchauffes peuvent apparaître à certaines heures.

Ces pertes pour des chauffages classiques sont de l'ordre de 5 à 10%, voire 20% dans les situations les plus défavorables. Pour diminuer ces pertes, il y a quelques stratégies efficaces. On peut isoler les murs derrière les radiateurs, envoyer la chaleur préférentiellement vers les personnes à chauffer ou placer un bon thermostat.

Les vendeurs de chauffage électrique "ultra-performants" prétendent souvent que leurs systèmes vont fortement diminuer ces pertes. Mais ils ne vous feront jamais gagner 30 ou 50% par rapport à un bon chauffage classique ou un chauffage électrique concurrent, qui peuvent  aussi limiter leurs pertes. Les gains seront tout au plus de quelques pourcents.

Dans ce dossier, nous démontons les arguments de deux cas spécifiques de chauffages électriques: le chauffage à infrarouge et le chauffage à inertie. 

Nous éveillons votre sens critique face aux vendeurs et vous expliquons comment réellement faire quelques économies.


Imprimer Envoyer par e-mail