Dossier

Pompes à chaleur pour votre chauffage

30 mai 2017
Maison avec pompe à chaleur

30 mai 2017
Si votre habitation est bien isolée, vous pourriez envisager l’acquisition d’une pompe à chaleur pour chauffer votre maison. Mais il faut une installation et un réglage minutieux pour que ce système de chauffage central puisse être performant.

Une chaleur puisée ailleurs

Fonctionnant à l’électricité, la pompe à chaleur est une installation de chauffage qui a pour particularité de puiser la chaleur d’une source externe et de la restituer à une température plus élevée afin de chauffer l’habitation. Cette technique permet d’obtenir un rendement élevé.

La chaleur provient essentiellement de trois sources : l’eau souterraine, le sol et l’air extérieur. Mais tous les systèmes ne conviennent pas partout. Celui qui puise sa chaleur dans l’eau souterraine est relativement rare. Pour extraire de la chaleur du sol, il faut forer profondément ou enterrer à faible profondeur un réseau tubulaire étendu, ce qui n’est pas envisageable pour toutes habitations. En pratique, la pompe à chaleur qui puise sa chaleur de l’air extérieur est celle qui convient le mieux pour une application universelle. De plus, son installation coûte moins cher que celle des autres systèmes. Revers de la médaille : le rendement d’une telle pompe, calculé à l’année, est sensiblement plus faible que celui d’un système extrayant la chaleur du sol.

Concrètement, on distingue 4 systèmes :

Chaleur puisée dans le sol - à l’horizontale

La chaleur peut être puisée dans le sol via un réseau de canalisations horizontales posé à faible profondeur (80 à 100 cm). Une surface de 200 à 500 m² est nécessaire pour assurer les besoins d’une habitation de taille moyenne. A cette profondeur, la température fluctue en fonction des saisons, mais ce système est meilleur marché que celui qui a besoin d’une sonde verticale.

Pompe à chaleur

Chaleur puisée dans le sol - à la verticale

A plus grande profondeur, la température du sous-sol est relativement constante. Vous pouvez utiliser cette chaleur en forant un puits (comme pour prélever la chaleur de l’eau souterraine), mais l’opération est onéreuse. L’avantage de ce type d’installation résulte du peu d’espace qu’elle nécessite.

Pompe à chaleur

Chaleur prélevée dans l’air extérieur

Prélever la chaleur de l’air semble être la solution idéale : inépuisable, l’air est omniprésent et son puisage nécessite peu de place. Revers de la médaille : les modules extérieurs ne sont pas très beaux et sont parfois bruyants.

De plus, la température de l’air extérieur peut varier considérablement. Et c’est précisément quand le besoin de chaleur est le plus criant que l’air est le plus froid.

Pompe à chaleur
Chaleur prélevée dans l’eau souterraine

L’eau souterraine affiche une température constante de 10°C environ et constitue donc une source de chaleur idéale. Mais elle n’est pas disponible partout, en tout cas à une profondeur raisonnable. De plus, le forage revient très cher et vous devrez généralement obtenir une autorisation pour utiliser cette eau si précieuse. Il est même possible que vous deviez verser une redevance.

Pompe à chaleur