News

Circulateur de chauffage: réduire la consommation

12 février 2008
circulateur

12 février 2008

Comment ? Par exemple en ayant recours à un circulateur à haut rendement pour votre chauffage central. Tout bénéfice pour votre portefeuille.

Fonctionnant en silence et dans l’obscurité, les circulateurs du chauffages central sont généralement méconnus des consommateurs. Ils consomment de l’électricité, et pas qu’un peu (5 à 10% de la facture privée de l’électricité du logement). Heureusement, il est possible de réduire cette consommation.

Appareils énergivores

Le rôle du circulateur dans un système de chauffage central est de faire circuler l’eau de la chaudière vers les radiateurs (ou les convecteurs). Les (très) vieilles installations de chauffage ont été équipées de circulateurs standards à une vitesse (environ 70-80 W de puissance), fonctionnant tout au long de la saison de chauffage (soit environ 6 000 heures, dans nos contrées). Il est facile de calculer qu’en de telles conditions, la consommation électrique peut atteindre ± 450 kWh/an, ce qui signifie une consommation plus élevée que celle des réfrigérateurs, machines à laver ou lave-vaisselle récents !

Les installations modernes sont généralement équipées de circulateurs à 3 vitesses (de 25 à 75 W de puissance). Si un tel circulateur fonctionne sans interruption, il consomme (toujours pour 6 000 heures) entre 150 et 300 kWh/an. Soit un gain déjà appréciable.

Depuis 2005, des circulateurs à haut rendement (principalement Grundfos, Wilo et Biral) sont disponibles pour le système domestique de chauffage central à un prix plus raisonnable (environ 180 € pour un appareil de classe B et 300 à 350 € pour un classe A). D’un point de vue technique, la diminution de consommation est obtenue grâce à un moteur à aimant permanent à variateur électronique de vitesse. Ces appareils sont répartis par les fabricants selon une classification inspirée de celle des labels énergétiques : la plupart des circulateurs actuels sur le marché sont de classe A, B, C ou même D. Cette classe est mentionnée sur l’emballage et parfois dans le mode d’emploi ou avec un autocollant.

Quel avantage ?

Nos confrères allemands de l’association des consommateurs Stiftung Warentest ont réalisé un test comparatif de ces circulateurs à haut rendement. En moyenne, un circulateur de classe A placé sur votre chaudière consommera entre 52 (4 000 h) et 78 kWh/an (6 000 h) par an; un appareil de classe B nécessitera, dans les mêmes conditions, entre 109 et 163 kWh/an et un modèle de classe C entre 160 et 240 kWh. Cependant, lorsque vous faites remplacer le circulateur, précisez explicitement à votre chauffagiste d’installer un circulateur de rendement élevé. Sinon, il risque de vous proposer un appareil de classe C ou D, meilleur marché à l’achat, mais plus cher à moyen/long terme, car consommant plus d’électricité. De simples calculs montrent qu’il est intéressant pour le consommateur de choisir un circulateur autonome de classe A ou B. Les périodes d’amortissement (7 à 17 ans) sont plutôt longues mais rappelons que la vie de l’appareil est également très longue.

Précisons aussi que ce genre d’épargne d’énergie ne signifie aucune perte de confort. Au contraire : un circulateur de rendement élevé est moins susceptible d’occasionner du bruit dans les tuyaux et les radiateurs.

Projet Energy +

Dans le secteur des chaudières à gaz, la tendance est aux modèles muraux. Dans ce cas, le type de circulateur est choisi par le fabricant. Pour favoriser le développement et l’intégration d’appareils à rendement optimal, un projet européen a été lancé, “Energy+ Pumps” afin que les chaudières et circulateurs très performants deviennent le standard européen. Vous trouverez la liste des produits conformes aux critères de ce projet, sur www.energypluspumps.eu.

Un geste pour la planète et pour votre budget

Actuellement, plus de 100 millions de circulateurs en Europe consomment 30 à 50 TWh (milliards de KWh) d’électricité par an. Ce qui entraîne l’émission de 18 à 30 millions de tonnes de CO2 par an. Si la technologie des circulateurs à haut rendement devient la nouvelle norme en Europe, une réduction de l’utilisation annuelle de l’électricité de 60 % ou plus peut être réalisée. C’est équivalent à une diminution de la consommation d’énergie de 18 à 30 TWh par an.

La durée de vie d’un circulateur est plutôt longue; on n’en change généralement que tous les 15 à 20 ans. Mais, même avec un circulateur déjà installé, il y a une manière très simple d’épargner de l’énergie avec la plupart des circulateurs standard à 3 vitesses. Vérifiez si votre circulateur est placé sur la vitesse la plus basse et si ce n’est pas le cas, essayez-la afin de voir si elle est suffisante pour obtenir l’eau chaude dans tous les radiateurs. Très souvent ce sera le cas et l’épargne n’est pas négligeable : de 55 W (en vitesse 2) à 35 W (en vitesse 1) environ. Pour une durée de 4 000 heures, cela signifie 80 kWh en moins par an.


Imprimer Envoyer par e-mail