News

Poêles à bois interdits: nous négocions avec les vendeurs

16 mai 2018
poele-bois-retire

16 mai 2018
12 poêles ont été retirés du marché cet hiver, et 3 autres au mois de mai. Pour les clients qui ne peuvent plus faire jouer la garantie, nous négocions avec les vendeurs en vue d’une indemnisation. 

Lors de tests en 2015, nos experts ont révélé d’importantes lacunes sur plusieurs poêles à pellets : un rendement très limité, des émissions polluantes trop élevées et un manque de sécurité (risques de brûlures, voire d’incendie).

15 appareils interdits

À l’époque, nous avions tiré la sonnette d’alarme et prévenu les autorités. En 2017, l’autorité compétente a finalement intensifié ses contrôles sur les poêles à bûches. Résultat : 12 modèles ont été interdits à la vente sur le marché belge. Tous sont des appareils plutôt bas de gamme que l’on retrouve dans de grandes surfaces de bricolage. Il s’agit de:

  • 7 poêles Panadero (modèles : Atomium plus, Castilla plus, Boston plus, Madrid plus, Luis plus, Malaga plus et Rioja plus), vendus chez Brico, Hubo, Monsieur Bricolage et Gamma
  • 3 poêles Ackerman (modèles : Lesbos, Kos et Naxos-W)
  • le poêle Denver du fabricant Wamsler vendu chez Hubo
  • le poêle Vulcanus vendu chez Monsieur Bricolage. Attention, ce modèle porte parfois le nom de « Vulcania » ou encore « Ardennais »

Trois autres poêles à bois du fabriquant Bodart et Gonay, une grande marque du secteur, ont également été retirés du marché depuis le 7 mai dernier. Il s'agit des modèles Infire 680 green, Infire 740 green et Infire 800 green.

Les autorités procèdent actuellement aux mêmes contrôles sur les poêles à pellets.

Recours possibles

Si vous êtes en possession de l’un de ces poêles achetés après le 24 novembre 2016, vous pouvez demander un dédommagement auprès du vendeur, car il s’agit d’une mise sur le marché illégale. Suite à notre interpellation, la chaîne de magasins Hubo a déjà confirmé qu’elle rembourserait les clients concernés.

Si votre poêle a plus de deux ans, la garantie n’est plus valable. Dans ce cas-là, vous pouvez vous tourner vers votre vendeur ; il est responsable. Cependant, rien ne garantit qu’il fasse quoi que ce soit. C’est pourquoi nous avons exigé des vendeurs qu’ils nous fassent une proposition d’indemnisation pour les personnes qui se retrouvent hors garantie.

Nous allons également procéder à de nouveaux tests de poêles à bois dont les résultats paraîtront en 2019.

Faites appel à notre module plaintes si vous êtes en possession de l’un de ces poêles.

Déposez une plainte