News

Chauffage électrique: pas de solution miracle

03 mars 2020

Plusieurs stands à Batibouw proposent des systèmes de chauffage électrique - infrarouge ou à faible inertie - présumés davantage performants. Ne croyez cependant pas réaliser d’économies spectaculaires avec ce type de chauffage électrique.

En termes de performance, tous les systèmes de chauffage électrique se valent. Les radiateurs, convecteurs ou chauffages électriques auront un rendement maximal identique, quelle que soit leur technologie ou leur forme. Il n’est ici guère possible de se démarquer en termes d'efficacité.

Prévenir les pertes de production et les contrôler

La performance de ces systèmes de chauffage ne peut vraiment s’améliorer qu’en s'assurant que la chaleur va exactement là, où et quand elle est nécessaire. Des pertes de chaleur peuvent se produire si la chaleur disparaît derrière un radiateur, si de l'air plus chaud reste collé au plafond ou s'il y a surchauffe à certaines heures. Ces pertes sont de l'ordre de 5 à 10 % pour les systèmes de chauffage électrique classiques, ou de 20 % dans les situations les plus défavorables. 
Vous pouvez contrer ces pertes de chaleur en isolant les murs derrière les radiateurs, en dirigeant la chaleur vers les personnes à chauffer ou en installant un bon thermostat.
Certains vendeurs de chauffage électrique affirment que leurs systèmes peuvent réduire considérablement ces pertes et vous promettent des économies de l’ordre de 30 à 50 % par rapport à un chauffage classique au gaz ou au mazout, ou à un chauffage électrique concurrent. Ne vous y trompez pas : le gain, s’il existe, n’ira pas au-delà de quelques pourcents.

Le chauffage infrarouge : une solution pour la salle de bain

Quiconque se trouve à proximité d'un appareil de chauffage à infrarouge ressent directement la chaleur de son rayonnement, du moins si vous êtes debout ou assis tout près. Mais le corps n'est alors chauffé que d'un côté, ce qui n'est pas très confortable sur une longue période. 
En cas d'utilisation prolongée dans un salon, le chauffage infrarouge chauffera également les murs, puis indirectement l'air. La situation est alors similaire à celle du chauffage par convecteurs électriques. Le fait de ne pas avoir à chauffer toute la pièce n'est alors plus un argument pour justifier une économie.
En pratique, le chauffage électrique par rayonnement peut être une solution dans la salle de bain, où l'on peut immédiatement ressentir une sensation de chaleur (d'un côté). Mais il n'y a pas d'économies importantes à réaliser, certainement pas en cas d'utilisation prolongée.

Chauffage à faible inertie : difficile à régler

Le chauffage par inertie est connu grâce aux briques réfractaires qui libèrent leur chaleur progressivement. Cette technique est principalement utilisée pour les appareils lourds à forte inertie qui chargent de la chaleur la nuit au tarif nocturne le moins cher et dégagent ensuite leur chaleur pendant la journée. 
Mais ce type de chauffage augmente les pertes de rejets et de contrôle. Par exemple, il continue à dégager de la chaleur la nuit lorsqu'elle n'est pas nécessaire (et sinon vous arrêteriez votre chauffage), ou il accumule trop de chaleur pour le lendemain lorsqu'il fait soudainement plus chaud que prévu.
Certains fabricants proposent des radiateurs légers à faible inertie. Mais même ceux-ci sont difficiles à régler avec précision et la chaleur nécessaire doit encore être produite par la résistance électrique. Encore une fois, vous ne devez pas compter sur des économies miraculeuses.
Dans notre dossier Pas de chauffage électrique miracle, vous trouverez quelques exemples d'affirmations fortes que nous réfutons. miracle

Voir notre dossier Pas de chauffage électrique miracle

Le chauffage électrique : un choix coûteux pour l'instant

Le chauffage électrique reste une solution coûteuse à l’utilisation. L'électricité est actuellement 4 à 5 fois plus chère que le gaz ou le mazout. D'un point de vue financier, il n'y a aucune raison d'échanger une chaudière à combustible fossile contre un système de chauffage électrique.
Si vous souhaitez continuer à chauffer à l'électricité, il existe un système efficace : la pompe à chaleur. En principe, il consomme environ trois fois moins qu'un système électrique classique. Mais il est nécessaire que votre maison soit bien isolée.  
Vous ne récupérerez pas l'investissement rapidement en raison du prix élevé de l'électricité. Vous investissez donc dans une technologie à faible émission de CO2, mais à vos propres frais. A moins que le gouvernement ne prenne des mesures pour donner plus de possibilités aux technologies pauvres en CO2 et pour réduire ou éliminer l'écart avec les prix des combustibles fossiles. 


User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

3 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

16-11-2019

Quel est le meilleur choix entre les 2 suivants pour un chauffage électrique d'appoint pour salle de bain (objectif rapidité de montée en température de la pièce):
- radiateur à ventilateur
- radiateur à céramique

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

26-11-2019
, a répondu:

Bonjour Benoit,

A même puissance, les deux types de radiateurs auront globalement les mêmes performances. Par contre la rapidité sera proportionnelle à la puissance de l’appareil, en Watt ou kilowatt. Optez pour un appareil d’au moins 2000 W et si possible 2500 W si vous recherchez la vitesse. ^Pol

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

10-10-2019

Bonjour Michel,

Tout dépend de l'utilisation que vous voulez en faire, de la surface à chauffer et du prix que vous êtes prêt à payer.
Je vous conseille de lire notre dossier www.test-achats.be/.../chauffage-d-appoint-mobile pour vous aider dans votre choix.

Belle journée
^Albine