News

Coupler des batteries à votre installation photovoltaïque n’est pas rentable

04 mars 2020

Les batteries de stockage couplées à la production électrique d’origine photovoltaïque ont le vent en poupe, en particulier à Batibouw où les promos sont alléchantes. Mais la rentabilité n’y est toujours pas, comme le démontre notre récente étude sur les solutions lithium-ion.

Avec la suppression de la compensation et la contribution aux frais de réseau, les propriétaires de panneaux photovoltaïques peuvent être tentés de coupler leur installation à des batteries. L’idée est bien sûr de stocker le surplus d’électricité produit pour l’autoconsommer quand le soleil fait défaut. C’est d’autant plus tentant que Batibouw apporte son lot de promos et que la Région Flamande promet des primes à hauteur de 250€ par kWh de stockage, plafonnée à 35 % de l’installation. Malgré cela, notre dernière étude démontre que la rentabilité n’y est pas. 

Notre dossier Stocker l’électricité de vos panneaux?

Pas de rentabilité

Pour tenter d’y voir clair, notre étude a pris en compte différents dimensionnements d’installations photovoltaïques et de stockage. Or, aucun des scénarios envisagés n’est apparu rentable sur la durée de vie du système de stockage. Les frais de réseaux économisés sur l’énergie non prélevée, grâce au stockage, ne permettent, en effet, pas d’amortir les investissements, même en indexant les économies réalisées de 3 % par an. Pour obtenir un amortissement à 7 ans, nous observons que le prix actuel devrait être divisé par 3 ou 4. 

Autonomie difficilement atteignable

« Devenir maître de sa propre énergie » reste donc un rêve d’autant plus coûteux que l’on caresse l’idée de se déconnecter complètement du réseau. Les plus grosses installations photovoltaïques et de stockages envisagées dans notre étude (respectivement 10 kWc et 10 kWh) ne couvrent, en moyenne annuelle, que 81% d’une consommation de 5000 kWh, et seulement 65% d’octobre à mars. Ce qui rend l’autonomie plutôt compliquée à atteindre. Conclusion: si votre objectif est la rentabilité, mieux vaut attendre que les prix diminuent. 
Si votre objectif est environnemental, sachez que le recyclage des batteries demeure un problème largement non résolu, sans parler de la pression sur les ressources naturelles déjà surexploitées pour les besoins de la mobilité électrique. 

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

1 Commentaires

User name Moderator
15-01-2020
Bertrand | Modérateur

Si l’avantage de la compensation (= le compteur qui tourne à l’envers) est supprimé, il sera quasi impossible de valoriser le photovoltaïque pour une grande partie du chauffage.
Des batteries changeront peu la donne, car il faut passer 4 mois avec peu de production solaire : accumuler des milliers de kWh en saison ensoleillée pour l’hiver exigerait des tonnes (au sens propre) de batteries.

Le prix des batteries domestiques est très élevé. Et pour le moment pas rentable du tout.

Il faut savoir que des panneaux solaires avec un système de batterie ne permettent pas d’être autonome, selon nos estimations, avec la période hivernale, l’autonomie annuelle est maximum de 70%.

Nous ne recommandons donc pas cet investissement puisqu’il n’est pas rentable. ^Bertrand