News

Compteurs “intelligents”: non à une énième augmentation de votre facture d’énergie!

03 février 2017
Compteur intelligent

03 février 2017
Il est question de compteurs “intelligents” en Flandre dès 2019 et les discussions à ce sujet vont bon train à Bruxelles et en Wallonie. Pour nous, l’implémentation de tels compteurs ne peut advenir que sur base volontaire et dans un cadre strict. Pas question que les consommateurs paient pour une mesure qui ne leur profite pas.

Le compteur “intelligent” est un compteur de nouvelle génération qui mesure la consommation d’énergie et envoie ces informations à intervalles réguliers au gestionnaire de réseau. Il est censé permettre au consommateur de suivre de près sa consommation et l’inciter à réduire celle-ci. Mais tout n’est pas aussi rose…

Le consommateur paie, les gestionnaires de réseau en profitent

Les compteurs intelligents offrent surtout des avantages au secteur de l’énergie (relevé des compteurs, ouverture, fermeture à distance, …) tandis que des études démentent le potentiel d'économies pour les familles avec une consommation faible à modérée.

D’autres mesures simples, telles qu’une bonne isolation, le réglage de la température et de petites interventions telles que le remplacement de vieilles ampoules, sont bien plus faciles à réaliser et livrent de meilleurs résultats coût-bénéfice. 

Or, les coûts liés au développement des compteurs intelligents risquent d’être reportés intégralement sur les consommateurs alors qu’ils ont été largement sous-estimés dans les pays européens où l’implémentation a débuté.

Quoi qu’il en soit, vu l’augmentation constante de la facture d’énergie ces dernières années, une nouvelle augmentation est inacceptable.

Des compteurs aussi dans l’intérêt des consommateurs 

Nous exhortons donc les gouvernements wallons et bruxellois à ne pas prendre de mesures hâtives. Les intérêts des consommateurs doivent être pris en compte au cours du processus décisionnel. Ainsi :

  • nous ne voulons pas d’un compteur intelligent obligatoire. Les consommateurs doivent  être en mesure de choisir s’ils le souhaitent ou non;
  • le coût des nouveaux compteurs doit être réparti équitablement en fonction des profits qu'ils dégagent pour les parties concernées;
  • une parfaite interopérabilité du compteur doit être assurés afin que le consommateur conserve la liberté de changer de fournisseur;
  • le respect de la vie privée doit être garanti. Seules les données nécessaires à la facturation doivent être transmises aux gestionnaires de réseau, et des règles strictes quant à l’utilisation, au traitement et à la conservation de ces données doivent être édictées;
  • le gestionnaire de réseau ne peut se réserver le droit de désactiver certains circuits électriques chez le client, une mesure qui, appliquée, impacterait  particulièrement les plus démunis. 
 

Imprimer Envoyer par e-mail