News

Les Belges toujours plus favorables à une consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique

07 octobre 2021
adopter un système de consigne pour les canettes et les bouteilles plastique

Notre enquête* indique que 74% des Belges approuvent l’idée d’un système de consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique. C’est 8% de plus que lors du précédent sondage de 2017. Qu’attendent nos élus pour mettre en place cette mesure efficace contre les quantités immenses de déchets sauvages?

Une chose est sûre: la base de soutien à l’introduction d’une consigne sur les canettes et bouteilles en plastique est très large et nos sondages témoignent de son augmentation d’année en année. 
Au-delà de 74% d’opinions favorables, 89% des interrogés sont désormais prêts à rapporter leurs emballages au point de collecte. 
Autre résultat important à souligner: 82% des personnes interrogées considèrent les déchets sauvages comme un problème (majeur) dans leur région. Quant au montant de cette consigne, 44% des personnes se disent favorables à un montant de 10 centimes par canette ou bouteille (38 % en 2017).

Une arme efficace contre les déchets

L’idée d’étendre aux canettes et aux bouteilles en plastique, le système de consigne que nous connaissons aujourd'hui pour les bouteilles en verre n’est pas neuve. En 2015 déjà, une étude commanditée par le Ministère flamand de l’Environnement mesurait l'impact d’un système de consigne sur les emballages de boissons à usage unique, avec une conclusion sans appel: un tel système réduirait le volume des déchets sauvages d'environ 40 % et entraînerait une diminution de 70 à 90 % des canettes et des bouteilles en plastique dans les déchets jetés. 

En Allemagne, où le système de consigne existe, les canettes ne représentent aujourd'hui que 0,03 % des déchets sauvages. En juillet dernier, les Pays-Bas ont introduit des consignes sur les petites bouteilles en plastique et les premiers résultats montrent que celles-ci sont en nette diminution dans la proportion de déchets sauvages.

A quand une consigne en Belgique?

En Wallonie et à Bruxelles, des projets pilotes ont été organisés et sabordés par le secteur opposé à la mesure. Mais les choses évoluent. Alors que débutent de nouvelles auditions sur l'introduction de consignes au Parlement wallon, deux fédérations européennes de producteurs de boissons gazeuses et d'eau se sont prononcées en faveur d'un cadre européen clair pour les consignes. 

Aujourd’hui, 307 des 581 communes belges ont rejoint l'Alliance pour la consigne, auquel appartient également Test Achats. Nous demandons aux gouvernements d’écouter le souhait des citoyens et d’agir maintenant en faveur d’une consigne. 

*Notre sondage a été réalisé en septembre auprès de notre panel de consommateurs, représentatif de la population (région, sexe, âge et niveau d’éducation).