Communiqué

Journée internationale de la réparation (17/10): Réparer sans soucis n’est pas (encore) pour demain

16 octobre 2020

Trop d'appareils sont mis au rebut alors qu'ils auraient pu servir plus longtemps par le biais d’une simple réparation.. Pour favoriser la réparation, il est important que les fabricants concentrent leurs efforts sur la réparabilité de leurs appareils. La Journée internationale de la réparation, ce samedi 17 octobre, est loccasion d'attirer l'attention sur ce problème. Test Achats mène le combat, la Commission européenne est d’ailleurs de plus en plus réceptive et finance des projets (Prompt, Sharepair) coordonné par l’organisation de consommateurs. Les consommateurs peuvent aussi soutenir ce combat, notamment en signalant les problèmes d’obsolescence ou de défectuosité prématurée sur www.tropviteuse.be

Parfois, on n’y pense même pas

 

Malheureusement, la réparation n'est souvent même pas envisagée. C'est ce qui ressort de nos récentes enquêtes dans lesquelles nous avons interrogé nos membres sur la fiabilité, la satisfaction et le cycle de vie des appareils ménagers et les appareils high-tech.

73 % des sondés ont décidé de ne pas réparer leurs petits appareils ménagers défectueux (aspirateur, machine à expresso, four à micro-ondes, fer à repasser, robot ménager, friteuse). 46 % des personnes interrogées ont décidé de ne pas réparer leursgros appareilsménagers(lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, réfrigérateur) et 61 %, leurs appareils high-tech (smartphone, TV, ordinateur portable, tablette, appareil photo, imprimante).

 

Les obstacles pour les consommateurs sont nombreux

 

Quiconque choisit d’acheter un nouvel appareil en porte immédiatement la responsabilité même s’il est vrai que de nombreux obstacles entravent le chemin vers la réparation.

 

  • Batterie difficile ou impossible à remplacer

    Avec la plupart des smartphones (sauf le Fairphone), il est très difficile de remplacer la batterie soi-même. En conséquence, la plupart des utilisateurs passent par le fabricant, ce qui signifie qu'ils paient beaucoup plus cher pour une réparation que s'ils achetaient eux-mêmes une nouvelle batterie.

    Un autre exemple encore plus problématique est celui des enceintes bluetooth ou des écouteurs sans fil : la majorité d'entre eux ont une batterie que vous ne pouvez pas du tout remplacer. Une fois qu’elle est cassée, c’est tout l’appareil qui est à jeter, alors qu'il pourrait encore fonctionner parfaitement.

     

  • De la colle au lieu des vis

    Dans les appareils, nous voyons de plus en plus souvent des pièces être colléesou fixées de manière permanente. Il ne suffit donc plus de prendre un tournevis pour démonter un smartphone ou une enceinte Bluetooth. Idem pour les grands appareils comme les machines à laver. Une tentative de démontage des pièces collées peut causer des dégâts à l'appareil. Et pour assembler celui-ci à nouveauil faut le recoller. Si cela n'est pas fait correctement, il pourra être moins résistant à la poussière ou à l'eau.

     

  • Composants intégrés

    Si un élément de votre appareil est cassé, vous ne pouvez peut-être pas le remplacer tout simplement parce qu'il est accroché à d'autres pièces, ou forme un tout avec elles. Si le bouton de commande de votre machine à laver, sèche-linge ou lave-vaisselle est cassé, vous devrez remplacer tout le panneau frontal. Ou encore, si le disque dur de votre ordinateur est soudé à la carte mère, il ne pourra pas être remplacé.

     

  • Aucune pièce de rechange disponible

    L'espace de stockage est coûteux et les pièces de rechange sont donc souvent limitées en nombre ouselon une période de temps. En outre, certaines pièces de rechange peuvent être disponibles, mais elles sont si chères que personne n'en veut.

     

  • Coûts de réparation élevés

    La combinaison du temps de travail et des pièces de rechange peutrendre une réparation très coûteuse. Par exemple, pourquoi payer 850 euros pour réparer votre téléviseur alors que vous pouvez en acheter un nouveau pour seulement 100 euros de plus ?

     

  • Mises à jour et fonctionnalités connectées

    Si certaines fonctionnalités de votre appareil cessent de marcher après un certain temps, ou si vous passez à côté de nouvelles fonctionnalités intéressantes parce qu'elles ne sont plus prises en charge, la récupération et la conservation de l’appareil deviennent beaucoup moins intéressantes.

     

  • Trop peu d'informations disponibles

Les fabricants eux-mêmes fournissent peu d'informations sur la manière de démonter et réparer un appareil. Si ces informations étaient clairement disponibles, elles pourraient aider les consommateurs à se lancer d’eux-mêmes dans la réparation de leurs appareils.

 

Soutenez notre combat

 

A l’occasion de la journée internationale de la reparation, mais aussi depuis des mois, nous voulons encourager les fabricants à concevoir leurs appareils dans une optique de réparabilité et de longue durée de vie. Les consommateurs qui signalent des appareils qui tombent en panne trop rapidement fournissent des données, c'est pourquoi nous participons activement à plusieurs projets financés par la Commission européenne qui visent à mieux informer les consommateurs sur les possibilités de réparation (Sharepair). Nous participons également à un programme de test pour évaluer la durée de vie des appareils une fois qu'ils sont sur le marché (PROMPT).

 

Nous sommes convaincus que tout le monde choisira plus facilement la voie de la réparation, si cette voie est rendue plus facile et plus accessible.

 

Test Achats soutient et collabore à la campagne "Le droit à la réparation" de Repair&Share (une initiative de Netwerk Bewust Verbruiken). Avec d’autres,nous demandons aux fabricants, aux détaillants et aux politiciens d'unir leurs forces et d’établir  le droit à la réparation pour le  consommateur. La pétition peut être signée via : https://repairshare.be/campagnes/ror/manifest-fr/.

 

Signalez votre appareil défectueux sur www.tropviteuse.be

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.