News

La facture d'électricité doit être allégée

20 octobre 2020
facture d'NRJ

L’explosion de la facture d'électricité n'est pas tant due à l'augmentation de la partie "énergie",  qu’aux augmentations des tarifs de réseau, des taxes et des prélèvements. Le compte n’est, en outre, ni transparent, ni équitable. Nous demandons une meilleure répartition des charges afin que la facture reste abordable pour les ménages.

La crise du coronavirus a temporairement entraîné des prix de l’énergie avantageux pour les consommateurs. Principalement grâce à la baisse du prix de la composante énergétique de la facture. Mais aujourd'hui, celle-ci ne représente plus qu'un quart de la facture d'électricité totale. Les trois quarts restants sont constitués par les tarifs de distribution, les tarifs de transport, les taxes, les prélèvements et la TVA. Et la crise n'a eu aucun impact sur ces coûts.

Parmi les plus chers d'Europe

Depuis plusieurs années, la facture d'électricité belge est l'une des plus élevées d'Europe. Seuls les consommateurs danois et allemands paient davantage. Sur une base annuelle, une famille belge moyenne a payé jusqu'à 951€ au cours du second semestre 2019, soit 245€ de plus que la moyenne européenne. A ce titre, nous aimerions connaître votre avis sur la facture d'électricité incluant actuellement le financement d’un foule de choses. 

Entre 2007 et 2019, la facture d'électricité totale a augmenté de 66%. Sur ce montant, l'augmentation du coût de la composante énergétique ne représente que 13 à 24% selon les Régions. C'est surtout l'explosion des autres coûts qui a fait monter la facture du consommateur final : le financement des quatre régulateurs de l'énergie dans notre pays, le démantèlement des installations nucléaires de Mol, l'éclairage public, le tarif social et les mesures de soutien régionales et fédérales en faveur des énergies renouvelables, les primes d'isolation et d'énergie, etc.

Vers notre sondage

Coûteux manque de transparence

Ces coûts sont répercutés sur quasi toutes les parties de la facture et en accroissent l’opacité. Alors que la transparence, nécessaire à la bonne compréhension de la facture, est essentielle pour ne pas payer son énergie inutilement trop cher. En particulier, pour les familles vulnérables.

Transition énergétique retardée

La répercussion de ces coûts sur la facture d'électricité contrarie, en outre, sérieusement la nécessaire électrification de la demande d'énergie pour les transports et le chauffage. L'électricité est actuellement 5 à 6 fois plus chère que le gaz ou le mazout, ce qui signifie, par exemple, qu'une pompe à chaleur ne peut pas concurrencer une chaudière à condensation à combustible fossile en termes de coûts de consommation.

Gros consommateurs avantagés

Enfin, il apparaît que les petits consommateurs, tels que les ménages, paient proportionnellement beaucoup plus que les moyennes ou grandes entreprises.  Celles-ci bénéficient d'exemptions et rabais importants. Par exemple, les grands consommateurs bénéficient de réductions allant jusqu'à 45% sur la  cotisation fédérale pour l'électricité. Pour la contribution à l'électricité verte et le soutien aux énergies renouvelables, il y a même des réductions allant jusqu'à 98% pour les plus gros consommateurs d'énergie. 
Au plan local, dans la zone de réseau d’Ores Hainaut – IEH, par exemple, une famille dépense environ 180€ par 1000kWh pour couvrir les coûts non directement liés à l’énergie, sur une base annuelle. Alors qu’un très gros client dans la même zone de réseau ne paiera qu’un maigre 15€ pour le même service. 
En Flandre particulièrement, il est clair que dans certaines zones de réseau, les coûts moins élevés pour les gros consommateurs sont compensés par des coûts plus élevés pour les ménages. 

Pour une facture d'électricité abordable, transparente et équitable 

Pour nous, tout cela doit changer. C'est pourquoi nous lançons les propositions suivantes.

  • Aujourd'hui, notre pays compte environ 20 zones de réseau où les gestionnaires appliquent des tarifs différents. Selon votre lieu de résidence, vous ne payez pas les mêmes frais de réseau pour la même consommation, le même service. Ces différences injustes doivent disparaître.
  • Les coûts des politiques, comme les obligations de service public, doivent être supprimés de la facture. Impôts, taxes ou financement de mécanismes de subvention n'y ont pas leur place, dans la mesure où aucune distinction n’est faite entre les personnes à revenus élevés ou faibles.
  • Les grands consommateurs bénéficient d'exemptions et de rabais importants. Nous demandons que l'on examine si cela n'implique pas un subventionnement croisé des petits vers les grands clients. Les familles ne doivent en aucun cas payer les remises accordées à l'industrie. La transition énergétique doit être supportée par une répartition équitable des coûts entre tous les types de clients. Grands consommateurs compris.
  • Il est inacceptable et illogique que le soutien aux énergies renouvelables soit uniquement répercuté sur la facture d'électricité, empêchant ainsi la neutralisation carbone, via l'électrification, des transports et du chauffage. Il serait de loin préférable de le faire par le biais des ressources générales ou la création d'un fonds pour le climat.

Toutes ces revendications sont détaillées dans notre note

Nouvelle plateforme énergie

Bénéficiez, sur notre nouvelle plateforme énergie, de l’aide de notre assistant numérique pour déterminer rapidement le top 3 des meilleurs contrats pour vous.

Diminuez votre facture via NOTRE PLATEFORME ENERGIE