News

Bouleversements sur le marché de l'énergie

14 juin 2018

14 juin 2018
C’est un véritable glissement de terrain qui s’opère dans ce secteur ! Certains fournisseurs changent de main, d’autres disparaissent, d’autres encore modifient leur offre tarifaire ou leur nom. Avec des conséquences positives pour vous ? On vous explique.

Ce printemps 2018 se termine, de fait, en fanfare dans un secteur parmi les plus importants de notre vie quotidienne. On dénombre en effet pas moins de 4 changements impactants ces dernières semaines :

  1. La filiale belge d’Eni est engloutie par Eneco, gros fournisseur d’énergie néerlandais, qui devient ainsi le troisième fournisseur d’énergie du pays après Engie Electrabel et Luminus.
  2. Belpower disparaît complètement, obligeant ses clients à trouver rapidement une solution de rechange (pour plus d’information, voir notre article Belpower, c'est fini. Si vous étiez client, voici comme réagir).
  3. Les clients particuliers de Join passent sous la houlette de Mega, ENOVOS - le partenaire de Join depuis fin 2016 - se concentrant désormais sur les clients professionnels et industriels.
  4. Le petit fournisseur wallon Klinkenberg change de nom et devient «Zeno».

De nouveaux tarifs avantageux ?

Suite à ces changements, Eneco et Mega ont partiellement modifié leur grille tarifaire. À votre avantage ? Pour le savoir, nous avons comparé leurs nouvelles offres avec les contrats les moins chers proposés à consommation annuelle égale en gaz et en électricité.

Eneco : jusqu’à 15 % plus cher pour l’électricité et 22 % pour le gaz !

Profilé comme fournisseur durable (18/20 chez Greenpeace) et disponible en Flandre et en Wallonie seulement, Eneco propose désormais 4 tarifs fixes et 2 variables en électricité ainsi que 3 tarifs fixes et 2 variables en gaz. Une offre augmentée, qui n’est malheureusement jamais intéressante puisque les formules proposées sont au minimum de 4 à 5 % (pour « Soleil & Vent Go ») et jusqu’à 15 % plus chères que l’offre la moins chère en électricité et de 8 à 22 % plus chères en gaz.

Mega : seul « Mega Group » avec Test Achats est avantageux

Actif dans les 3 régions, Mega propose désormais 6 tarifs pour l’électricité et 6 tarifs pour le gaz. Pourtant, seule la formule «Group» est moins chère tant pour l’électricité que pour le gaz, si l'on tient compte de la promotion de bienvenue. Mais pour cela, vous devez souscrire votre contrat via notre comparateur des tarifs gaz et électricité et vous êtes obligé d’accepter la domiciliation ainsi que la facture électronique. Cela dit, ce contrat comporte quelques bémols : le tarif peut passer, selon le mois de conclusion du contrat d’une formule variable à une formule fixe et la redevance annuelle fixe de 75 € est – comme c’est le cas chez d’autres fournisseurs – due pour toute année entamée.

Tout cela pour… finalement pas grand-chose

Si ce n’est peut-être encore un peu de confusion supplémentaire dans un secteur déjà peu transparent : une multiplication des plans tarifaires (quelle clarté pour le consommateur ?), des tarifs qui peuvent passer du variable au fixe de mois en mois (quelle transparence ?). Et à cela s’ajoutent des redevances fixes parfois élevées et non récupérables si l’on veut changer de fournisseur en cours d’année.  Qui est gagnant ? Sûrement pas vous !

Envie de comparer ?

Pour comparer votre tarif énergie actuel aux autres contrats sur le marché, rendez-vous sur notre comparateur énergie.

Vers notre comparateur des tarifs gaz et électricité

Envie de changer ? Faites-le avec Gaele

Gaele, notre expert virtuel et indépendant agit en tant que courtier, surveille en permanence votre profil de consommation et les prix de l'énergie, vous propose de changer de contrat quand c’est le bon moment et vous permet de basculer automatiquement vers un fournisseur plus intéressant.

Pour changer de fournisseur avec Gaele


Imprimer Envoyer par e-mail