News

Prix de l’énergie: avantage aux pellets de bois

19 octobre 2021
Prix gaz mazout pellets : avantage aux pellets

Face à la flambée actuelle des prix du gaz et du mazout, les pellets de bois semblent constituer une alternative de choix pour bon nombre d’entre vous. Leur prix est-il beaucoup plus bas que celui des autres combustibles? C’est le cas pour le moment. 

Vous êtes nombreux à vous tourner vers les poêles à pellets, en remplacement ou en accompagnement de votre chauffage central pour tenter d’amortir la hausse des prix de l’énergie.
Avec raison, dans l’entre-saison, surtout si, en ne chauffant que la principale pièce de vie, vous évitez de relancer toute votre installation de chauffage central. C’est, en général, là que se situe, en effet, la principale source d’économie. 
Mais la flambée actuelle des prix du gaz et du mazout accroît fameusement cette économie. 

Le kWh produit aux pellets avoisine aujourd’hui les 5 centimes alors que le kWh de gaz approche (tous compris) des 10 centimes et que le kWh de mazout tourne autour des 9 centimes. L’avantage va donc, pour le moment, clairement aux pellets.
Si l’on s’extrait de l’actualité, on observe que le prix des pellets est souvent proche de celui du gaz et un peu en deçà de celui du mazout. En tenant compte des 15 dernières années, le prix moyen par kWh produit est respectivement de 5,3c pour les pellets, de 5,2c/kWh pour le gaz, et 5,8c/kWh pour le mazout.

Pas de yoyo pour les prix des pellets

Ce qui démarque surtout les pellets, c’est l’absence d’énormes fluctuations de prix qui n’épargnent pas les autres combustibles. En 15 ans, le prix des pellets a connu une augmentation remarquablement faible et constante.
Leur prix ne s’écarte, à la hausse ou la baisse, que d’une quinzaine de pourcents (entre 4,3 et 6 centimes) par rapport à leur prix moyen de 5,3c. Il s’est ainsi montré beaucoup plus stable que celui du gaz (variant de 3,2 à 9,6 centimes) ou du mazout (variant de 2,9 à 9 centimes).
Quant au prix de l’électricité, il faut plutôt parler en ce qui le concerne de hausse constante. En ce sens, ce sont surtout les propriétaires de chauffage électrique classique qui sont les plus à plaindre.

Stabilité garantie ?

Conformément à la mise en garde adressée aux investisseurs, les résultats passés ne sont pas le garant de bénéfices à venir. Mais certaines caractéristiques des pellets font qu’ils devraient continuer à éviter les grosses fluctuations de prix. Celui-ci dépend d’abord de la disponibilité des ressources primaires, donc de déchets de bois que fournit en partie la filière bois en Belgique. Une part de la production de pellets est elle-même assurée en Belgique et ne réclame que peu d’énergie. Ce qui constitue aussi un avantage pour le transport et les coûts afférents.

Ce qui ne veut pas dire que le prix des pellets restera indéfiniment aussi avantageux. Les prix du gaz et du mazout fluctuent et peuvent redescendre. En outre, au bout d’un moment, un prix des pellets significativement plus bas que celui des autres combustibles ne manquera pas d’attiser l’intérêt des consommateurs, provoquant une augmentation de la demande, avec la conséquence attendue sur les prix. Toutes raisons de penser que le prix moyen des pellets continuera de suivre, avec moins d’à-coups, ceux du gaz et du mazout. 
D’ici là, rien ne vous empêche de profiter de l’aubaine.

Trouvez via notre plateforme Energie, des pellets à prix avantageux près de chez vous.

VERS NOTRE PLATEFORME ENERGIE