News

Votre facture d'électricité toujours parmi les plus chères d'Europe

22 mai 2019
facture d'NRJ

22 mai 2019
L'an dernier, le prix de l’électricité a encore augmenté en Belgique. Danois et Allemands sont les seuls à pâtir d’une facture globale plus salée. Mais la composante purement énergétique de celle-ci ne représente qu'un modeste quart de la facture...

L'année dernière, le prix de l'électricité a donc grimpé chez nous de 2,1%, d'après la mise à jour semestrielle d'Eurostat, l'Office de statistique européen. Ce chiffre est légèrement inférieur à la moyenne européenne (+3,5%), mais la facture d'électricité belge reste la troisième en Europe.

Au second semestre 2018, un ménage a globalement payé 29,4 centimes d'euro par kWh. Seuls le Danemark (31,2c€) et l'Allemagne (30,0c€) font légèrement moins bien. Pour nos voisins du Nord et du Sud, la situation est bien meilleure: une famille néerlandaise paie 17,1c€ par kWh et une famille française 18,0c€ par kWh. 

Les tarifs de réseau les plus chers en Europe

Cette facture élevée est moins due au prix de l’énergie qu’au reste des éléments qui la compose. A l'heure actuelle, l’énergie proprement dite ne représente qu’un quart, environ, de la facture si l'on ne tient pas compte de la TVA. Ce sont principalement les tarifs de réseau et les prélèvements qui augmentent le prix. Si nous examinons ces composantes en détail, nous constatons qu'elles sont les plus chères d’Europe en ce qui concerne les tarifs de réseau (375€ pour la consommation annuelle moyenne) et les troisièmes en matière de prélèvements et surtaxes (305€). 
Pour les électrons eux-mêmes, nous nous retrouvons en 7ème position (294€).

Cependant, il existe également de grandes différences à l'intérieur même de nos frontières. La CREG, l'autorité nationale de régulation de l'énergie, a récemment calculé que la facture annuelle s'élevait à 777€ à Bruxelles en 2018 (+34% par rapport à 2007), à 920€ en Wallonie (+53%) et à 1.018€ en Flandre (+104%). 

Réduire la facture à l'essentiel

Malheureusement, ce n'est plus une surprise: notre facture d'électricité est devenue beaucoup plus chère ces dernières années et se trouve toujours en tête du peloton européen. Par rapport aux pays voisins, elle a augmenté beaucoup plus rapidement. Pourtant, début 2014, le gouvernement promettait de veiller à ce que cette facture énergétique ne dépasse pas celle des pays voisins afin de protéger le pouvoir d'achat des ménages. Cet objectif n’a guère été atteint et constitue même un échec retentissant pour l'électricité. 

Cependant, la solution est simple: supprimer les éléments inutiles de la facture d'électricité et la réduire à l'essentiel, soit les électrons et leur transport. À notre avis, les coûts tels que le financement des mécanismes de subvention n'ont pas leur place dans la facture d'électricité et devraient être financés par d'autres moyens, tels que les ressources générales. Bref, il y a du pain sur la planche pour le prochain gouvernement.

Nos outils et services

Pour rappel, notre comparateur des tarifs du gaz et d'électricité vous donne un aperçu complet du marché avec des prix constamment mis à jour. Cela vous permet de voir facilement quel est actuellement le meilleur contrat en fonction de votre profil de consommation.

Vers le comparateur

Gaele, quant à elle, surveille les prix de gros pour vous et négocie avec les fournisseurs lorsque les prix sont à leur plus bas niveau. Tout ce que vous avez à faire, c'est de dire oui lorsque vous recevez la proposition de changement. En tant que courtier indépendant, Gaele s'occupe ensuite de toutes les formalités.

Vers Gaele

Enfin, vous en saurez davantage sur nos revendications - pour, notamment, rendre votre facture d'électricité abordable - en consultant notre mémorandum en vue des élections.