News

Test Achats dépose plainte contre Mega auprès de l’Inspection économique

08 octobre 2021
tarifs énergie

Nous jugeons que la pratique de Méga visant à imposer une hausse des acomptes sans l’accord de ses clients est une pratique commerciale déloyale. Plainte a donc été déposée contre le fournisseur. Il est, par ailleurs, temps que l’Accord consommateur soit amélioré et rendu contraignant pour tous les fournisseurs d’énergie.

Nous sommes assaillis de plaintes et de questions au sujet du fournisseur d’énergie Méga. 
Rien que pour le mois de septembre, nous en avons enregistré plus de 350. Les plaintes les plus fréquentes concernent l’imposition de montants d’acompte plus élevés, même pour des contrats fixes en cours, et le passage d’un contrat fixe à un contrat variable.

Augmentation des acomptes

Il est certes indiqué dans les conditions générales des contrats Mega que celui-ci peut modifier le montant des acomptes « en cas de modification des circonstances de consommation ». 
Mais Mega n’apporte pas la preuve de cette modification pour chaque consommateur. Mega semble partir du principe que des conditions météo plus froides ou le télétravail affectent tout le monde de la même manière. Or, certains n’ont pas allumé leur chauffage au printemps et d’autres ne sont pas en télétravail. 

Mega ne respecte pas non plus l’Accord consommateur qu’elle a pourtant signé. Celui-ci prévoit que, lors de la fixation du montant des acomptes ou de leur modification, les fournisseurs d’énergie sont tenus de transmettre au consommateur un explicatif sur le mode de calcul.  Or, aucune explication sur le mode de calcul utilisé n’a été fournie par Mega à ses clients.

Non justifié et pas justifiable

Une hausse des acomptes pour la plupart des contrats fixes ne se justifie pas. Cela peut avoir du sens dans certains cas exceptionnels. Par exemple, si le contrat arrive bientôt à échéance et que la facture de régularisation tombe dans plusieurs mois, alors que l’on décide de rester chez Méga avec un tarif plus élevé. 

Mais cette pratique a aussi pour effet de “lisser” le passage vers un nouveau contrat à un tarif plus élevé. Or, un changement de tarif conséquent est précisément le moment mis à profit par les consommateurs pour vérifier leur contrat et éventuellement changer de fournisseur d’énergie.

Pour ces raisons, nous avons décidé de déposer plainte auprès de l’Inspection économique.

Passage d’un contrat fixe à un contrat variable

Méga a, pour le moment, cessé de proposer des contrats fixes sur le marché. Les clients dont le contrat fixe arrive à échéance en octobre, novembre et décembre se verront donc proposer un contrat à un tarif variable. Suite à notre interpellation, Mega s’est engagé à les informer de ce changement, clairement et par une communication séparée de la facture. Nous saluons cette démarche, mais regrettons qu’elle n’ait pas été mise en place plus tôt. 

De nombreux consommateurs, dont le contrat fixe arrivait à échéance à un moment où Méga proposait encore des contrats fixes sur le marché ont été transférés vers un contrat variable sans leur accord explicite. Or cette pratique est interdite par l’Accord consommateur, signé par Méga.

Nous rappelons donc notre demande d’améliorer l’Accord sur certains points, tels que l’encadrement des acomptes, et de le rendre contraignant pour tous les fournisseurs d’énergie.

Besoin d’aide? 

N’hésitez pas à utiliser notre module plainte en cas de souci avec votre fournisseur d’énergie. 
Ou faites appel à nos experts (du lundi au vendredi, de 9h à 12h30 et de 13h à 17h - vendredi jusqu’à 16h), pour toute question concernant l’énergie par téléphone au 02 542 33 83 ou via notre formulaire de contact.

Nous avons également renforcé notre dispositif d'aide pour une période indéterminée en mettant en place un numéro 0800. Vous pouvez donc aussi obtenir des réponses en appelant gratuitement le 0800 50 222.

Appelez-nous au 0800 50 222