News

Energie: les contrats dormants hors de prix, cela suffit

02 juillet 2020
tva

Depuis des années, nous pourfendons le principe du renouvellement tacite des contrats d’énergie dormants, datant de Mathusalem et beaucoup trop chers. Après notre plaidoyer à la Chambre, nous espérons que le gouvernement concrétisera son projet de mettre fin à cette pratique préjudiciable aux consommateurs.

Nous avons été auditionnés hier par la Commission de l'énergie de la Chambre au sujet d’un nouveau projet de loi visant à retirer les contrats d’énergie dormants du marché. Par "contrats dormants", nous entendons les anciennes formules tarifaires que les fournisseurs d'énergie ne proposent plus activement aux nouveaux clients et dont les prix ne sont plus adaptés à l'offre actuelle du marché. 

De nombreux consommateurs pâtissent de tels contrats depuis des années. Invariablement, certains fournisseurs prolongent ces contrats tacitement, ce qui est jusqu'à présent autorisé. Un nouveau projet de loi veut y mettre fin.

Peu transparent pour les consommateurs

Aujourd'hui demeurent plus de 500 000 contrats dont les tarifs sont souvent préjudiciables aux consommateurs. Les chiffres de la CREG, le régulateur de l'énergie, montrent que les ménages concernés peuvent économiser jusqu'à 265€ pour l'électricité, et 375€ pour le gaz naturel. La différence entre le contrat le plus cher et le moins cher s'élève même à plus de 400€ pour l'électricité et à près de 1000€ pour le gaz naturel.

Pour un consommateur tributaire d’un contrat dormant, il est très difficile de comparer ce qu'il paie avec l'offre actuelle du marché. Il arrive souvent qu'aucune carte tarifaire pour ces anciens produits ne soit publiée sur les sites web des fournisseurs d'énergie. Ils ne sont également plus inclus dans les comparateurs de prix en ligne, comme le nôtre qui ne comprend que les tarifs du mois en cours. 
En conséquence, vous risquez de ne pas savoir que votre contrat est beaucoup moins favorable et que le renouvellement tacite n'est absolument plus intéressant.

L'heure est venue d’interdire

Le problème du renouvellement de coûteux contrats est ancien. Nous faisons campagne depuis des années pour l'interdiction de leur reconduction tacite s’ils sont moins favorables que ceux offerts par le fournisseur aux nouveaux clients. Dans un contexte où la facture d'électricité belge est parmi les plus élevées d'Europe, il est scandaleux que les consommateurs soient considérés comme des vaches laitières par certains fournisseurs d'énergie depuis des années.

Nous préconisons que les produits dormants disparaissent progressivement, mais sans tarder, du marché et que les fournisseurs soient obligés de transférer les consommateurs vers un produit actif plus avantageux à l'expiration d'un ancien contrat.

Nous sommes optimistes quant au projet de loi actuel qui vise à interdire à long terme les produits dormants. Nous ne serons toutefois satisfaits que lorsqu'il aura été effectivement transposé dans la législation. Des propositions similaires ont été lancées dans le passé, mais des centaines de milliers de familles coincées dans ces contrats dormants paient encore et toujours trop cher leur électricité ou leur gaz naturel. 

Prenez vous-même l'initiative

N’attendez pas d’éventuels amendements et l'approbation du projet de loi pour prendre l'initiative et revoir votre contrat d’énergie. Nous vous proposons deux outils pratiques pour dire adieu aux contrats énergétiques trop coûteux :

Notre comparateur vous donne une vue complète des tarifs énergétiques actuels et vous permet de trouver rapidement le produit le plus avantageux pour votre profil de consommation.

Vers notre comparateur des tarifs de gaz et électricité

Vous n'avez pas envie de comparer ? Gaele surveille pour vous les prix de l'énergie. Au bon moment, notre courtier indépendant négocie avec les fournisseurs, vous fait une nouvelle proposition et peut ensuite se charger pour vous de toutes les démarches auprès des fournisseurs.

Vers Gaele

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

3 Commentaires

trier par :
Vous n'êtes pas connecté. Se connecter
03-07-2020

Enfin... Bravo; Et ils remboursent les trop perçus? Hihihi...

Vous n'êtes pas connecté. Se connecter
04-07-2020
, a répondu:

En temps que affilié à T-A, comme je vous en ai fait part: je m'étonne du "partenariat"
de T-A avec le fournisseur MEGA.
MEGA: maître achat...
De plus ayant partagé des informations et des questionnements avec votre expert Mr R.F. (cfr voir ma plainte Commission de Régulation de l'Electricité et du Gaz) du 30 juin 2020 sur votre site.
D'autre part, je vous ai laissé une publication ce 1ier juillet sur votre site:
"COMPARATEUR D’ÉNERGIE ... AND "SO WAT(T)H?"
Comment ça marche? ( pour le consommateur "landa")
A QUI SE FIER?
Merci pour vos (prochaines) investigations.

Vous n'êtes pas connecté. Se connecter
16-07-2020
, a répondu:

Bonjour. Nous vous remercions pour vos observations. Votre remarque est pertinente. J'ai fait part de votre plainte au service concerné. ^Kelly