News

Le tarif social pour l'énergie diminue ce 1er juillet

30 juin 2020

Les consommateurs les plus vulnérables qui bénéficient du tarif social pour l’énergie paieront nettement moins cher en juillet. Une nouvelle méthode de calcul permettra aussi d’adapter plus rapidement les prix à l'évolution du marché. Nous préconisons en outre que l’on tienne compte des revenus pour augmenter le nombre des bénéficiaires.
Le tarif social - un tarif avantageux pour l'électricité et le gaz naturel - est généralement accordé automatiquement aux clients protégés, c'est-à-dire aux clients qui ont droit à une allocation ou à un revenu d'intégration. Aujourd'hui, environ 9% des ménages bénéficient du tarif social pour l'électricité et environ 5% pour le gaz naturel. Ce tarif - le même dans toute la Belgique, quel que soit le fournisseur - était jusqu'à récemment fixé tous les six mois par la CREG, le régulateur fédéral de l'énergie. Il est basé sur le tarif énergétique le moins cher du marché.

Calcul désormais trimestriel

Avec un ajustement semestriel, il arrivait que le tarif social ne soit plus le moins cher du marché pendant un temps plus ou moins long suite aux baisses de prix sur le marché. Inversement, les augmentations pouvaient s'avérer importantes, comme ce fut le cas début 2019 suite à une flambée des prix de l'énergie. Après quoi le gouvernement a décidé de geler les tarifs pour une période plus longue. 
Afin de mieux contrôler ces fluctuations des prix, le tarif sera calculé sur une base trimestrielle à partir du 1er juillet. Dorénavant, il changera donc 4 fois par an et suivra donc plus rapidement l'évolution des prix sur le marché.
Un plafond sera également introduit pour éviter des augmentations excessives. Par exemple, le prix de l'électricité ne pourra pas augmenter de plus de 10% par trimestre (15% pour le gaz naturel) et de 20% par an (25 % pour le gaz naturel). Pour le trimestre commençant le 1er juillet, ce plafond est déjà superflu car les tarifs ont baissé en moyenne de 17% pour l'électricité et de 39% pour le gaz naturel, en raison de la chute des prix de l'énergie au cours des derniers mois.

En faveur d’une extension générale

Début juin, nous étions invités à la Commission Energie de la Chambre des Représentants et nous avons soutenu 2 propositions législatives visant à étendre temporairement le tarif social aux familles financièrement touchées par la crise du coronavirus. Nous sommes même favorables à une extension permanente d'un tarif social qui utilise le revenu comme critère. Aujourd'hui, le droit au tarif social dépend uniquement du statut du consommateur et non de son niveau de revenu. Le système actuel n'offre donc aucune garantie que tous les ménages en situation de pauvreté énergétique puissent y avoir droit.
Si vous n'avez pas droit au tarif social, il est dans votre intérêt de rechercher le contrat d'énergie le plus avantageux. C’est rapide et facile via notre comparateur des tarifs du gaz et de l’électricité.

Vers notre comparateur


User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter