News

Le télétravail augmente vos coûts énergétiques

05 novembre 2020

La covid-19 a provoqué une extension du télétravail qu'on n’aurait jamais cru possible. Mais travailler de chez vous pour votre employeur entraîne des coûts, notamment énergétiques, supplémentaires. En ces temps de confinement, le gouvernement autorise ce dernier à verser une indemnité de travail à domicile non imposable.

La Covid-19 a eu un curieux effet secondaire: le télétravail a explosé à l’initiative des entreprises ou sous l’impulsion contraignante ou non du gouvernement. Avec des conséquences nombreuses: un éventuel espace à aménager à la maison, la mise en place d’une infrastructure bureautique avec pc, écran, imprimante, etc. Sans oublier, la consommation d’énergie induite.  

Nous avons donc calculé ce que le travail à domicile peut occasionner comme coûts supplémentaires en énergie et nous vous expliquons quelle compensation peut vous offrir votre employeur.

Le chauffage électrique fait grimper la facture

Si vous êtes au bureau, sans qu’il n’y ait personne chez vous, vous pouvez facilement baisser le chauffage de quelques degrés. Ce n’est, en revanche, pas possible si vous voulez travailler de chez vous dans un minimum de confort thermique.

Avec un chauffage central au mazout ou au gaz naturel, les frais de supplémentaires se limiteront à quelques euros par mois. Si, par contre, vous chauffez la pièce où vous travaillez avec un chauffage électrique, les coûts de chauffage supplémentaires peuvent s'élever à une douzaine d’euros par mois. Attention, il s’agit de montants lissés sur l’année, ne correspondant donc pas à la période de chauffe.

Autres postes

Le reste de la consommation d'énergie viendra essentiellement d'un ordinateur, d'un second écran, d'une imprimante et de l'éclairage du bureau. Pour tout cela, comptez de l’ordre de 10€ par mois. Bien sûr, la facture peut encore augmenter si vous devez imprimer beaucoup, mais elle reste généralement inférieure à 20€ par mois.A la maison, vous ferez vos propres cafés ou thés. Et il se peut que vous deviez faire davantage de vaisselle. Si nous additionnons ce type de consommation d'énergie et prenons en compte la consommation d'eau supplémentaire des toilettes, nous arrivons à une somme d'environ 7€.

Par ici l’addition

Si nous calculons les coûts énergétiques globaux par mois (5 jours par semaine) tenant compte d’une quantité modérée d'impressions, nous arrivons à un coût total ne dépassant pas 20€ (avec chauffage central au mazout ou au gaz naturel) et 30€ (pour ceux qui chauffent à l'électricité) .   

Le coût supplémentaire du télétravail n’est donc pas énorme mais vérifiez néanmoins bien si vous disposez toujours du meilleur contrat d’énergie sur notre nouvelle plateforme.

Vers NOTRE PLATE-FORME eNERGie

L'indemnité forfaitaire pour travail à domicile: pas que l'énergie

En ces temps de confinement, le gouvernement a prévu d’exonérer totalement d’impôts un montant de maximum 129,48€ par mois que peut verser votre employeur si vous travaillez à domicile pendant au moins 5 jours ouvrables par mois sur une base structurelle. 

Cette indemnité et son montant, laissés à la libre appréciation de l’employeur, peut non seulement couvrir les dépenses supplémentaires pour l'énergie, mais aussi l'aménagement de l'espace de travail au domicile, l'achat éventuel de meubles, mais surtout la mise à disposition d'une partie de la maison avec tout ce qui peut y être lié (taxe foncière, assurance habitation, éventuel prêt hypothécaire ou loyer, entretien et réparations, ...). 

Vous pouvez bénéficier de cette indemnité, sans devoir passer vos coûts supplémentaires pour le travail à domicile, en frais réels, dans votre déclaration d’impôts ; vous pouvez toujours opter pour les frais professionnels forfaitaires. 

L’avantage de l’indemnité forfaitaire pour travail à domicile, si vous en bénéficiez, consiste en outre dans le fait que vous ne devez rien justifier. 

Cerise sur le gâteau, certaines interventions couvrant des coûts informatiques peuvent s’ajouter à ce montant exonéré. Si, en tant que salarié, vous payez votre propre connexion internet et/ou utilisez votre propre ordinateur pour le télétravail, vous pouvez bénéficier d'une indemnité de frais supplémentaires non imposable pouvant atteindre 20€ par mois pour chacun des deux. Au total, l’indemnité exonérée que peut vous verser votre employeur peut donc s'élever à 169,48€ par mois.

Encore faut-il, bien sûr, qu’il le veuille. En effet, moins de 2% de salariés bénéficient d’une telle intervention de leur employeur. 
Pour en savoir plus, voyez les mesures d'accompagnement aux bénéfices des travailleurs sur le site Sécurité sociale