News

Electricité: nouvelle tension autour du nucléaire

19 novembre 2020
Sortie nucléaire

La sortie du nucléaire semble confirmée mais force est de constater que rien n’est prêt pour sa succession. Sans ou avec (provisoirement un peu) de nucléaire, deux choses importent pour nous: la transparence totale sur le financement de la transition énergétique, sans report sur la facture d’électricité, et la préservation du pouvoir d’achat des ménages.

Le gouvernement actuel a confirmé le calendrier de sortie du nucléaire.  D’ici 2025, les 7 réacteurs que compte notre pays devraient être fermés sauf s’il devait y avoir menace sur la sécurité d’approvisionnement.  Dans ce cas, après évaluation en novembre 2021, la vie de 2 réacteurs maximum pourrait être prolongée.

Une situation sous tension

Le scénario, sur papier, entendez, dans la note de formation du gouvernement, paraît tenir la route... Sauf qu’Engie, face à l’incertitude de l’échéance de 2021 et guidé par les obligations de rentabilité, vient d’annoncer sa décision de se préparer à une fermeture définitive de ses réacteurs et annule dans la foulée ses projets et investissements en rapport avec la prolongation des réacteurs les plus récents,  Doel 4 et Tihange 3. Radical, mais en même temps, Engie ne semble pas fermer totalement la porte à une prolongation... Sans parler de chantage, c’est certainement un nouveau bras de fer qui s’engage entre l’énergéticien et le gouvernement. 

En 2015 déjà, le gouvernement de l’époque avait décidé, après maintes péripéties, de prolonger la durée de vie de 2 réacteurs (Doel 1 et 2, mis en service en 1975), nécessitant du même coup un plan d’action de plusieurs centaines de millions d’euros de la part d’Engie/Electrabel, que l’énergéticien consentait “à condition que le cadre juridique reste stable”.

Un regard vers le passé nour rappelle pourtant que la loi de sortie du nucléaire date de 2003.  Depuis lors, à maintes reprises, nous avons dénoncé le fait que rien n’ait été fait pour préparer cette sortie, faute de réelle volonté politique et de manque de vue à long terme.  Nous avons régulièrement assisté à un bras de fer entre Electrabel (à l’époque) et le(s) gouvernement(s) successifs, où les principes de rentabilité d’un côté se heurtaient à la sécurité d’approvisionnement à assurer coûte que coûte de l’autre. 

Aujourd’hui, le calendrier de sortie du nucléaire est donc confirmé, et ce n’est pas une mince affaire, puisque l’atome couvre encore environ 50 % de nos besoins en électricité.

Cette volonté de sortie affichée par le gouvernement constitue un signal positif, attendu de longue date (nous le réclamons depuis plus de 10 ans) et nécessaire à la transition énergétique. Mais force est de constater que rien n’est prêt : le mécanisme de rémunération de capacité destiné à subventionner les centrales au gaz, non rentables sans cela, doit encore recevoir l’aval de la Commission européenne, qui y voit une aide d’Etat.  Et une fois cet aval obtenu, il resterait 5 ans pour construire les centrales... à utiliser le moins souvent possible si la Belgique veut respecter ses engagements en terme d’émissions de CO2. L’équation est complexe...

A quel coût pour les ménages?

Deux éléments sont à considérer : le coût des subventions et l’impact sur les prix de marché.   

Le coût des subventions des centrales au gaz n’est pas connu avec précision mais les études les plus pessimistes indiquaient un impact sur la facture d’une centaine d’euros par an durant 15 ans.  Mais depuis, le gouvernement s’est engagé à diminuer proportionnellement la partie fédérale de la facture.  Très bien, mais les moyens à mettre en oeuvre pour rendre l’opération neutre sur la facture ne sont pas connus non plus.  Et la marge semble d’ailleurs limitée, tant la partie fédérale de la facture d’électricité est faible.
Quant à l’impact sur les prix de marché, selon les scénarii envisagés, sans ou avec prolongation du nucléaire, entre 3 et 5 centrales au gaz devraient être construites.  D’après certains experts, la différence de coûts entre ces deux options  serait minime : l’impact serait réduit sur les prix de gros et donc, sur la facture du consommateur.  

Chère facture belge...

Rappelons que l’énergie ne constitue qu’un quart de la facture d’électricité.  Le reste, ce sont des coûts de réseaux, cotisations et taxes.  Et si la facture du consommateur ne cesse d’augmenter, ce n’est pas à cause de la composante énergie.  Jugez plutôt : depuis 2007, la facture totale des ménages a augmenté de 66 % mais seulement d’environ 20 % pour la composante énergie !  Résultat : la facture belge est une des plus chères d’Europe, après l’Allemagne et le Danemark. Il est grand temps de l'alléger et vous avez votre mot à dire la-dessus.  

Vers notre sondage

Si un financement de la transition énergétique doit avoir lieu, sans ou avec (provisoirement un peu) de nucléaire, il doit s’effectuer de façon transparente, en marge de la facture d’électricité.  Et en préservant le pouvoir d’achat des ménages, volonté clairement affichée dans le chapitre “maîtrise de la facture énergétique” de la note de formation du gouvernement.

Nouvelle plateforme énergie

Dans tous les cas, réalisez les économies qui sont à votre portée en choisissant le fournisseur d'énergie le plus avantageux pour vous. A l’aide de l’assistant numérique, notre nouvelle plateforme énergie vous permet de déterminer rapidement le top 3 des meilleurs contrats pour vous.

DIMINUEZ VOTRE FACTURE VIA NOTRE PLATEFORME ENERGIE

 

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

12 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

05-08-2020

Je voulais m'inscrire à myluminus et ils me demandent des informations qui figurent sur ma facture électronique que je ne me souviens pas avoir reçue et que je ne trouve pas dans l'ordinateur.
Depuis qu'il n'y a plus de versions papiers ça devient difficile de voir où on en est.
La tarification électricité est devenue beaucoup trop compliquée et l'introduction de redevance fixe annuelle une occasion pour escroquer de l'argent au consommateur, puisque un jour d'écart peut coûter 75 € !

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

05-08-2020
, a répondu:

En effet! N'hésitez pas à signer notre petition 'votre facture d'énergie n'est pas une feuille d'impôts' https://bit.ly/3iebQ5Z. Et en ce qui concerne les tarifs, notre service énérgie est à votre disposition pour toute question sur le sujet au 02 542 33 83. ^kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

05-08-2020

MICHEL
Vu la taxe PROSUMER avenir qui représenterait 40% de ma facture électricité :
1) quel intérêt à placer une installation photovoltaïque
2) quid de l'autoconsommation et de la taxe PROSUMER.

BAV

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

05-08-2020
, a répondu:

Le tarif prosumer sera en effet d'application en Wallonie. Nous avons rédigé un article sur le rentabilité des panneaux solaires, n'hésitez pas à le consulter https://bit.ly/33nTdIS.

En ce qui concerne votre deuxième question, pouvez-vous préciser?^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

05-08-2020

Mon expérience est peut-être un peu particulière... mon électricité est prise en charge par mon employeur... c'est une mesure légale négociée il y a quelques années déjà et c'est une bonne chose puisque je me chauffe à l'électricité... ±16.000kwh/an !
Mais, la pension approchant et cette mesure allant disparaître, je me suis inquiété en voyant dans la facture annuelle que la mensualité 2019 de 335€ passait subitement à 414€ en 2020 alors que ma conso n'arrête pas de diminuer !!
J'ai donc pris contact en juin avec Engie : première réaction... "oui, je vois que mes collègues ont un peu exagérés avec la nouvelle provision mensuelle... celle-ci peut être ramenée à ±350€..."
- moi : "mais, le contrat actuel est-il ne plus favorable dans mon cas ?"
- Engie : "attendez, je vérifie... il y a des nouveaux tarifs qui sont plus favorables et nous pouvons établir un nouveau contrat Easy Green Pro (fixe) 3 ans qui donnera un mensualité de 307€..."
- moi, j'accepte évidemment...

Quelques jours plus tard, je reçois le nouveau contrat et remarque que c'est un "Easy Green Pro 1 an" et non 3 ans...
Nouvel appel à Engie : "ah oui, je vois... c'est une erreur de notre part, le 3 ans vous permettra de bénéficier encore de meilleurs prix !"...

Qu'en serait-il si je n'avais pas réagit !!! 300€ à la place de 400€ mensuel, cela fait une différence de 1200€ par an !!

Conclusion : ne pas hésiter à mettre la pression !

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

05-08-2020

La gestion d'un compteur à budget pour une famille est incontrôlable. Les fournisseurs font n'importe quoi. Ils ont gelé les compteurs pendant le premier confinement puis nous ont obligés à remettrre du crédit pour les refaire démarrer sinon les compteurs auraient été coupés, avec bien sur une facture d ce gel à la clé. On nous octoi 100,- euros offert par le gouvernement Wallons mais en les utilisant, le crédit restant disparait soit-disant pour payer la consommation de ce gel en question. Pour ma part, je n'ai plus revu le reste de mon crédit nul part sur ma facture. Je me demande toujours pourquoi ont-ils fait ces "singeries", ils auraient mieux fait de laisser tourner les compteurs tout simplement. C'est encore une fois pour que le consommateur soit dans une confusion totale pour pouvoir mieux lui voler son argent...

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

05-08-2020
, a répondu:

C'est une situation assez surprenante. N'hésitez pas si cela venait à ses reproduire à introduire une plainte sur notre site www.test-achats.be/plainte. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

04-08-2020

Je préfère les pétitions que les conversations car elles sont plus efficaces pour faire avancer les choses sinon ce ne sont que des mots.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

04-08-2020

Il faut réagir et rapidement. Début d'année 2020 j'étais chez Eneco, ceux-ci m'ont envoyé un courrier me précisant que ma facture d'acompte mensuelle passerait de 245,00€ à 282,00€. Suite à cette missive j'ai pris contact avec le service clientèle et la seule réponse que j'ai eu c'est que les coûts de transport augmentent. J'ai fait une comparaison via Test Achat et j'ai signé un nouveau contrat avec Mega où j'ai une facture de 235,00€/mois pour la même consommation. Cherchez l'erreur???

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

04-08-2020

J'ai l'impression de m'être fait méchament arnaquer chez Engie, en comparant ma facture d'électricité de 2019 chez Octa+ et celle que je viens de recevoir d'Engie, Engie m'a facturé 0.070 Eur au Kwh en 2020, alors que Octa+ m'avait facturé 0.045 Eur en 2019.
J'avais changé de fournisseur en 11/2019 suite à un appel téléphonique me promettant un meilleur tarif, mal m'en a pris.
Je vais changer de fournisseur de ce pas.
Méfiez vous des démarcheurs d'Engie.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

05-08-2020
, a répondu:

Les fournisseurs promettent souvent des merveilles et dans la pratique cela aboutit sur une amère facture. N'hésitez pas à contacter notre service énergie au 02 542 33 83 pour un conseil. ^kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

04-08-2020

Certainement qu'il faut agir, poser cette question, c'est poser la question des nombreuses et coûteuses intercommunales. Beaucoup de chefs colorés pour peu d'indiens... Bref, les impôts/taxes déguisés pour mieux ponctionner. Il faut établir un coût "vérité", vérifié et audité. Quand on voit qu'avec le tarif prosumer, on en vient à dresser le consommateur face à un autre qui a fait l'effort de travailler pour l'objectif climatique de la Belgique, ce n'est pas honnête d'autant plus que ce tarif est rétroactif. Pour revenir au différents tarifs d'électricité, je crois bien que le particulier paie les réductions faites aux entreprises(multinationales) qui généralement réussissent à ne pas payer d'impôts(ou très peu) en Belgique. Encore bravo. Les lobbies énergétiques et sectoriels sont trop proches des politiques. Le citoyen lambda n'y voit que du feu et paie, à peu près tout, plus cher en Belgique que chez les voisins alors que l'Europe était censée apporter de la concurrence, mon œil. A discuter, c'est tellement vaste et interconnecté dans notre lasagne institutionnelle.
Cordialement