Dossier

Isolation des murs

13 juin 2017
isolation murs

13 juin 2017

Une maison ne perd pas uniquement beaucoup de chaleur par le toit, mais également par les murs non isolés. Comment entreprendre au mieux son isolation : remplir le creux, isoler par l’extérieur ou encore par l’intérieur ? Nous vous aidons à effectuer le choix le plus judicieux.

Deux règles d'or

Il y a 5 ans, moins de la moitié des maisons en Belgique avaient des murs isolés. Un mouvement de rattrapage s’est enclenché depuis, mais il reste un gros potentiel de logements à rendre plus confortables, plus économes en énergie et avec moins d’émissions de CO2. Les pertes de chaleur restantes après l'isolation d'un mur sont vraiment fortement diminuées, comme l'indique le tableau ci-dessous:

isolation des murs 

L’isolation des murs creux et l’isolation de la façade par l’extérieur sont souvent pratiquées, l’isolation des murs par l’intérieur moins.

L’isolation d’une habitation doit répondre à deux règles fondamentales :

La première est que le manteau isolant doit former une enveloppe continue autour de la maison. Sinon, il se produit des fuites de chaleur - en jargon technique, des ponts thermiques - par où l’énergie s’échappe. Pour cette raison, mieux vaut poser le matériau isolant à l’extérieur de la façade ou, tout au moins, sur la face externe de la paroi intérieure d’un mur creux. Pour une construction nouvelle, c’est certainement la méthode conseillée, et l’isolant est généralement placé dans le creux du mur. Dans le cas d’un mur existant, il y a trois possibilités : injecter après coup l’isolant dans le creux, isoler par l’extérieur ou isoler par l’intérieur.

La seconde règle qu’il convient de suivre consiste à essayer de garder les murs chauds en hiver. Cela offre un triple avantage.

  • D’abord, les risques de condensation, et donc de moisissures, sont moindres sur un mur chaud que sur un mur froid. Un mur plus chaud sèchera aussi plus vite.
  • Ensuite, un mur qui peut retenir la chaleur pour la restituer ensuite progressivement quand le chauffage est coupé (c’est ce qu’on appelle l’inertie thermique) rend également la maison plus confortable.
  • Enfin, un mur chaud souffre moins, tout au long de l’année, des variations de température et évite les dégâts du gel (lézardes).

Faut-il isoler votre toiture, les murs ou le sol ?

Demandez un devis gratuit
sans engagement


Imprimer Envoyer par e-mail