Dossier

Colocation: que faut-il savoir?

07 mai 2019

07 mai 2019
Les étudiants et les jeunes adultes encore célibataires sont de plus en plus nombreux à pratiquer la colocation pour des raisons financières. Qui doit signer le contrat avec le bailleur? Que se passe-t-il si l’un des colocataires quitte prématurément l’habitation ou s’il ne paie pas sa part de loyer?

Une tendance nouvelle

Un nombre croissant de locataires décident de partager un logement sans être mariés ou cohabitants (légaux). Souvent, il s’agit d’étudiants ou de jeunes célibataires qui viennent de décrocher leur premier emploi. 

Ces personnes cherchent ensemble une maison ou un appartement familial comptant plusieurs chambres à coucher. Ainsi, chacun peut disposer de sa chambre tout en partageant des espaces communs.

La cherté des loyers est la principale raison de la colocation. En partageant les frais, les colocataires peuvent accroître leur épargne mensuelle et consacrer leur argent à bien d’autres choses, plus agréables.

La colocation est-elle réglée par la loi ?

Autrefois, il n’existait aucune loi spécifique pour la location partagée. Mais la législation relative aux baux, qui s’applique lorsque le logement est la résidence principale des colocataires, ne convenait pas toujours à cette forme de location. Il existe désormais des règles particulières.

À Bruxelles et en Wallonie, un statut distinct a été mis en place pour ce type de bail. 

Sans aller aussi loin, la Flandre a adopté une série de règles nouvelles pour résoudre les principaux problèmes. Voici la réglementation en vigueur dans chaque Région.

Qui doit signer le bail ?

En cas de colocation, le bailleur rédigera toujours un seul contrat qu’il fera signer par l’ensemble des colocataires initiaux.

Chaque fois que l’un d’entre eux part ou qu’un nouveau colocataire arrive, cela doit faire l’objet d’un avenant au bail.

L’accueil d’un nouveau locataire requiert l’assentiment du bailleur. Si celui-ci refuse, il devra invoquer un motif valable, par exemple le fait que le candidat colocataire n’offre pas de garanties financières suffisantes.

Un problème ? Nous sommes là pour vous aider

N’hésitez pas à nous soumettre vos questions sur la location au 02 542 33 33 (chaque jour ouvrable de 9 à 12 h 30 et de 13 à 17 heures, le vendredi jusqu’à 16 heures).

APPELEZ-NOUS AU 02 542 33 33