Dossier

Comment se protéger des cambriolages

08 mai 2017
Cambriolages

08 mai 2017
Chaque année, 3 % des logements belges sont cambriolés. Avec des conséquences financières et psychologiques pour les victimes. Des gestes de prévention aux alarmes perfectionnées en passant par les dispositifs physiques de sécurité, il y a heureusement des solutions pour éviter ça. Sans verser dans l’obsession sécuritaire, voyez nos conseils.

Un cambriolage constitue toujours un traumatisme qui peut engendrer un sentiment d’insécurité durable.Et faire très mal au portefeuille. Notre enquête sur la protection de la maison a montré qu’un cambriolage "coûte" en moyenne 4 416 €, alors que le Belge n’investit que 2 422 € pour protéger son habitation contre le vol. Mais avant d’investir dans du matériel de sécurité coûteux, il convient d’analyser sereinement votre situation. En commençant par traquer les mauvaises pratiques qui facilitent l’effraction.

Ne pas tenter le diable

Laisser les portes ou les fenêtres ouvertes, glisser ses clefs sous le paillasson ou un pot de fleur, oublier une échelle contre le mur, ne pas activer le système d’alarme en quittant l’habitation, voilà des négligences plus courantes qu’on ne le croit. Non seulement elles rendent la tâche des malandrins plus aisée, mais elles peuvent annuler l’efficacité d’autres mesures de sécurité. Par contre, nous vous conseillons de faire appel à un conseiller en prévention vol. Policier ou fonctionnaire communal spécialement formé à cette matière, il fera le tour de votre domicile et vous conseillera sur les mesures à adopter. Et cette visite-là ne vous coûtera rien !

Des techniques efficaces

En croisant les données relatives aux dispositifs de sécurité installés, aux tentatives de cambriolages et aux effractions réussies, nous avons identifié toute une série de mesures efficaces :   

  • portes blindées
  • limitateurs d'ouverture des fenêtres
  • alarmes installées par des professionnels
  • chiens de garde
  • barre transversale de sécurité aux portes 
  • charnières de sécurité
  • fenêtres munies de poignées à clé
  • vitres anti-effraction
  • lampes extérieures équipées d'un détecteur de mouvements. 

Essayez d’examiner votre domicile avec les yeux d’un voleur pour déterminer ses points faibles et choisir les systèmes qui compliqueront le plus le travail des visiteurs inopportuns.

Les alarmes électroniques

Associées à certaines techniques citées ci-dessus, elles rendent la maison quinze fois mieux sécurisée qu’un logement sans protection. Mais les alarmes sont aussi coûteuses et elles peuvent mettre les nerfs à rude épreuve si elles ne sont pas fiables ou d’un usage trop complexe. Nous vous conseillons donc l’installation sur mesure par un professionnel, après étude préalable du mode de vie des habitants et de leurs animaux.

Ces alarmes sont surtout recommandées si le coût des systèmes mécaniques est trop élevé, si la maison recèle des biens de grande valeur, si la propriété est fort isolée ou rarement occupée, si l’assurance l’exige. Mais attention : dès que l’alarme possède une sirène extérieure, elle doit être enregistrée auprès de la police. Ce serait dommage de récolter, en plus, une amende.