Dossier

Prêter sa voiture

23 septembre 2015
Prêter sa voiture

23 septembre 2015

Prêter sa voiture, c'est sympa... mais ce n'est pas sans risque. Que se passe-t-il en cas de vol ou d'accident de la voiture que vous avez confiée à un enfant, un ami, un voisin?

Prêter sa voiture à un enfant, un parent, un ami, etc. n’est pas sans risque. Que se passe-t-il en cas d’accident ou de vol?  Voici comment les choses peuvent se passer en pratique. Sachez cependant que le prêt à un Bob fait l'objet de couvertures particulières et sort du cadre de ce dossier.

Plus d'info sur les différents types d'assurance auto

Dois-je prévenir mon assureur?

Votre assurance auto obligatoire couvre la responsabilité civile de n’importe quel conducteur, pour autant qu’il réponde aux conditions légales pour pouvoir conduire la voiture et qu’il ne conduise pas contre la volonté du propriétaire. D'autre part, vous devrez avertir votre compagnie si une autre personne que celle renseignée sur le contrat, devient le conducteur habituel. Si vous confiez de temps en temps votre auto à un jeune de moins de 26 ans, vérifiez ce qui est prévu dans votre contrat ou demandez à votre assureur de préciser ce qu’il en est.

Qui payera les dégâts?

Plusieurs hypothèses peuvent se présenter.

  • Si l’emprunteur est dans son droit, c'est comme si c’est vous qui étiez au volant: vos dégâts seront indemnisés par les assureurs RC, pour le compte du conducteur adverse. 
  • Si l’emprunteur est en tort (ou seul impliqué), si vous avez une omnium complète, c’est celle-ci qui réglera les dégâts. Mais l’emprunteur devra vous dédommager de la franchise et de l’augmentation des primes futures, en fonction de l’aggravation du malus. En l’absence d’omnium, vous devrez obtenir le remboursement de votre dommage auprès de l'emprunteur, qui - sauf exception - ne pourra faire appel à aucune assurance classique (familiale, par exemple). De même, vous ne pourrez en principe pas compter sur votre assurance assistance juridique pour le contraindre à payer. 

Si la voiture est volée?

  • Si le vol ne  peut raisonnablement pas être reproché à l'emprunteur, il n’en supportera pas la responsabilité, et vous ne serez indemnisé que si vous avez souscrit une assurance vol, via votre omnium, grande ou petite. Si une franchise est prévue, même en cas de vol, c’est le propriétaire qui devra la supporter.
  • Si l’emprunteur est responsable du vol, par exemple s’il a abandonné le véhicule avec les clés sur le tableau de bord, certains assureurs en profitent pour refuser d’indemniser l'assuré en invoquant la faute grave. De même, si votre voiture n'est pas restituée par une personne à qui vous l’avez confiée (pour un tour d’essai, par exemple), vous ne pourrez généralement pas compter sur votre omnium. 

Si l'emprunteur est blessé dans l’accident?

  • Si c’est l’autre conducteur qui est en tort, ce sera à lui d’indemniser les dommages corporels de votre emprunteur. Pour recouvrer cet argent, celui-ci pourra faire appel au volet assistance juridique de votre assurance. Il peut également être couvert par votre assurance conducteur, si vous en avez une, par sa propre assurance conducteur, par son assurance accidents corporels, voire par votre police gens de maison s’il conduit pour vous rendre un service non rémunéré.
  • Si c'est l'emprunteur qui est en tort et s’il ne peut faire appel à aucune de ces couvertures, il ne pourra compter que sur l’intervention de sa mutuelle.

Plus d'info sur les différents types d'assurance auto


Imprimer Envoyer par e-mail