News

#Dieselgate #Demandjustice : le Parlement européen reçoit notre message 5 sur 5

04 avril 2017
Volkswagen dieselgate

04 avril 2017
Parce que les consommateurs européens attendent toujours leur compensation, nous nous sommes associés aux associations de consommateurs d’Espagne, du Portugal et d’Italie, et avons intensifié note campagne #Dieselgate #Demandjustice. Et aujourd'hui le Parlement européen nous a entendu!

Nous avons lancé hier notre campagne #Dieselgate #Demandjustice avec les associations de consommateurs d’Italie (Altroconsumo), d’Espagne (OCU) et du Portugal (Deco Proteste). Pour que justice soit faite dans l’affaire Dieselgate, pour que les automobilistes lésés soient enfin indemnisés et que ces tricheries ne se reproduisent plus jamais.

Le Parlement européen nous a entendu

Le Parlement européen a voté, aujourd'hui, les recommandations du comité Dieselgate (SIGE) et la nouvelle réglementation portant sur le système d’approbation des véhicules et la surveillance du marché.
Mais, répondant à nos demandes, il a aussi explicitement réclamé qu’une compensation soit prévue pour les consommateurs impactés par le scandale Dieselgate et affirmé qu’une action de rappel n’est pas une forme de réparation suffisante.
Le Parlement encourage également la Commission à se mettre au travail pour proposer une action collective européenne.

Ce vote montre que le Parlement européen a tiré les leçons du scandale Dieselgate et a choisi le camp des consommateurs. Seul regret, le Parlement a rejeté l’idée d’une agence européenne pour superviser les tests de véhicules, ce qui aurait été la solution idéale pour améliorer le système.
C’est maintenant au tour du Conseil européen de se mettre au travail. Les consommateurs européens comptent sur lui pour concrétiser le vote d’aujourd’hui.

Action en réparation collective en Belgique

Jusqu’à ce jour, le groupe Volkswagen refuse de verser un seul centime de compensation aux consommateurs européens lésés, alors qu’aux Etats-Unis une compensation est bel et bien prévue d’un montant pouvant aller jusqu’à 10.000 dollars. Pourtant, le groupe VW a trompé durant des années les consommateurs européens en leur vendant des véhicules qui émettent beaucoup plus de NOx que ce qui leur avait été promis. En Belgique, près de 400.000 véhicules diesel seraient concernés.

Nous avons dès lors introduit une action en réparation collective contre le groupe VW et l’importateur D’Ieteren. 11.000 belges lésés ont déjà manifesté leur intérêt à prendre part aux actions judiciaires de notre association de consommateurs auxquelles il est toujours possible de se joindre via www.test-achats.be/dieselgate.

On ne triche pas avec la qualité de l’air! Il est temps de mettre fin à la tromperie du consommateur.et que justice soit faite ! #Demandjustice

S'informer et participer à nos actions juridiques contre le groupe VW 


Imprimer Envoyer par e-mail