News

Le diesel n’est plus voué aux gémonies

31 octobre 2019

31 octobre 2019
Les nouveaux moteurs diesel obtiennent de bons résultats en termes d'émissions d'oxydes d'azote (NOx). Et cela, quelques années à peine après le scandale du Dieselgate, qui avait signé l’arrêt de mort de ce carburant. Que s'est-il donc passé ?

Vous l'avez peut-être déjà remarqué dans la liste des résultats du Green NCAP, à laquelle nous avons récemment ajouté de nouveaux scores. Green NCAP est une cote qui prend en compte tous les aspects environnementaux d’un véhicule. Et, ce qui est frappant, c’est que dans ce classement - qui comprend toutes les voitures que nous avons testées cette année -, certaines voitures diesel sont loin de faire un bide: la Mercedes-Benz Classe C affiche un 10 sur 10 pour ses émissions, la BMW X1, 9,4 et la Renault Scenic peut se targuer d’un 8,6.

Aussi bien que l’électrique ?

Vous vous demandez comment c'est possible. Il y a quelques années, lors du scandale du DieselGate, la mort du diesel a été proclamée haut et fort. Et nous avons commencé à nous tourner massivement vers l'essence. La voiture électrique prend elle aussi son élan, doucement. Et maintenant, voilà que le diesel reviendrait en odeur de sainteté ?

Le score élevé réalisé aux tests du Green NCAP est loin d’être insignifiant. Le Green NCAP est en effet encore plus strict que la norme « Euro 6d-Temp » plafonnée à 168 mg NOx/km (vouée à passer ensuite à 80 mg NOx/km). Comme limite minimale pour les Nox, nous fixons 30 mg/km : une voiture qui reste en dessous de cette limite obtient le score de 10 sur 10, soit le maximum.

C’est ainsi que la Mercedes Classe C diesel obtient le même score que la Nissan Leaf entièrement électrique, et alors que celle-ci n'émet aucune émission du tout en roulant. Bon, elle n’est toutefois certainement pas complètement "sans émissions" : la production d'électricité libère aussi des émissions, à moins qu'elle ne soit complètement "verte", il faut prendre en compte la production de la batterie, et une voiture électrique, plus lourde, use davantage ses pneus (émission de particules).

Ces tests ne sont toutefois pas tant destinés à comparer les nouveaux diesels avec les voitures électriques, qu’à comparer les nouveaux diesels avec leurs prédécesseurs, explique notre spécialiste, Steve Mestdagh.

Un avenir incertain

Ces résultats signifient-ils que nous devons repasser de l'essence au diesel ? Du fait que nous nous sommes mis à acheter des voitures essence en masse et qu’en même temps, nous nous sommes épris (en masse aussi) des SUV, les émissions de NOx ont certes diminué, mais les émissions de CO², elles, ont recommencé à augmenter…

Aux yeux des spécialistes, les choses restent toutefois claires : une voiture diesel ne convient qu'à ceux qui roulent beaucoup, soit, au minimum, 35 000 km par an. Le diesel reste inadapté pour de courts trajets, ainsi qu’en ville. Quoi qu'il en soit, il semble surtout que nous devons aller vers moins de voitures tout court, et non remplacer un véhicule par un autre. Et quid de nos vieux diesels ? Beaucoup de questions demeurent, que nous abordons également dans le numéro de novembre de Test Achats.

Une voiture faite pour vous ?

Le moment est-il venu, pour vous, d'acheter une nouvelle voiture ? N’hésitez pas à utiliser notre guide d’achat pour voir quel modèle répond le mieux à vos attentes et besoins.

Vers notre comparateur



User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter
Community

Mobilité

Conversations liées