News

Un nouveau dieselgate ? Mercedes rappelle plus de 750 000 véhicules

12 juin 2018

12 juin 2018
Daimler, la maison mère de Mercedes, doit, sur ordre des autorités allemandes, rappeler 774 000 véhicules diesel en Europe vu les soupçons de tricherie dans les données d'émissions. Cette opération intervient moins d'un an après un précédent rappel, à l'occasion duquel nous avions mis le constructeur en demeure.

Le ministère allemand des Transports a ordonné à Daimler le rappel de plusieurs centaines de milliers de véhicules diesel. Il s'agit surtout de modèles classe C, GLC (SUV) et Vito. Un tiers d'entre eux environ circule en Allemagne.

Résultats de tests suspects

Le rappel intervient après la divulgation de tests suspects, laissant supposer que les niveaux d'émissions ont été manipulés via des logiciels truqueurs, comme VW l'a fait par le passé.

Au siège belge de Daimler, on ignore pour l'heure si des véhicules vendus en Belgique sont impactés.

Premier avertissement l'an dernier

Ce n'est pas la première fois que Mercedes est mis en cause pour une possible tricherie au niveau des émissions de ses modèles diesel.

En 2017, un précédent rappel a concerné quelque 3 millions de véhicules à travers l'Europe, dont environ 150 000 en Belgique. Mercedes avait alors parlé "d'une action (de rappel) volontaire pour améliorer le niveau des émissions nocives". Et ceci, "sur base des dernières connaissances et de l'expérience des ingénieurs Daimler".

Nous avions, à l'époque, écrit au constructeur allemand pour obtenir des informations précises sur les modèles impactés et les mesures qu'il entendait prendre pour solutionner ces problèmes et indemniser les consommateurs concernés.


Imprimer Envoyer par e-mail