News

Emissions de NOx plus élevées sur des véhicules VW rappelés

11 avril 2017
dieselgate

11 avril 2017
Nous avons testé trois véhicules rappelés du groupe VW. Tous les trois affichent des émissions de NOx plus importantes que celles indiquées sur le certificat de conformité après la mise à jour du logiciel. Cela confirme le bien-fondé de notre campagne #Dieselgate #Demandjustice et de nos actions judiciaires contre le groupe VW.

Cela fait maintenant plus d’un an et demi que le scandale Dieselgate a éclaté et que le groupe VW a promis de supprimer les logiciels fraudeurs de tous ses véhicules. Mais jusqu’à présent, il n’a donné aucune précision sur ce à quoi ressemblait ce logiciel fraudeur, ce qu’il fallait entendre par “mise à jour du logiciel”, et quel en serait l’impact sur le véhicule.

Nous avons testé trois véhicules rappelés

C’est la raison pour laquelle nous avons testé, avec nos collègues italiens, trois véhicules du groupe VW avant et après les mises à jours des logiciels. Chacun était équipé d’un des types de moteur concernés par le scandale Dieselgate :

  • une Audi Q5 TDI 2.0 110kW;
  • une Volkswagen Polo TDI 1.2 55kW;
  • une Volkswagen Golf TDI 1.6 77kW.

Emissions de NOx plus élevées que sur le certificat de conformité

Qu’en ressort-il ? Dans les trois cas, nous avons constaté une augmentation significative des émissions de NOx après la mise à jour du logiciel lors du test officiel d’homologation (NEDC):

  • + 13,2 % pour l’Audi Q5;
  • + 6,2% pour la VW Polo;
  • + 23,2% pour la VW Golf.

Le groupe VW garantit pourtant qu’après la mise à jour du logiciel, “les données relatives à l’homologation du véhicule restent inchangées”. Or, une des données importantes du certificat de conformité des véhicules concerne précisément les émissions de NOx (en g/km)! Une fois encore, les consommateurs ne reçoivent pas, après l’intervention, le véhicule pour lequel ils ont signé.

En parallèle, nous avons réalisé une estimation, sur base des différents résultats des tests, de ce qu’auraient été les émissions de NOx (sur base du test NEDC) s’il n’y avait pas eu de logiciel fraudeur. Les données obtenues se situent bien au-delà de la norme Euro 5, et même Euro 4. Sans l’utilisation des logiciels fraudeurs, les véhicules n’auraient donc jamais passé le test NEDC pour la norme Euro 5 (le test d’homologation officiel).

La campagne #Dieselgate #Demandjustice et la bataille judiciaire se poursuivent!

Ceci démontre une fois de plus la nécessité de poursuivre l’action collective et les procédures individuelles que nous avons engagées contre le groupe VW. Nous continuerons donc notre campagne #Dieselgate #Demandjustice!

Le Parlement européen a choisi le camp des consommateurs la semaine passée. Les eurodéputés ont déclaré que tous les consommateurs concernés par le scandale Dieselgate devaient être indemnisés et ont estimé qu’un simple rappel des véhicules n’était pas suffisant.

Quelque 11.000 consommateurs ont déjà montré leur volonté de participer à nos actions judiciaires contre le groupe VW. Il est encore possible de les rejoindre. Parce que les consommateurs belges ont droit, au même titre que les consommateurs américains, à une indemnisation suite à la tromperie du groupe VW. Ce n’est que justice !

Participez aux actions juridiques


Imprimer Envoyer par e-mail