News

Le Hyundai IONIQ 6 compense son intérieur bon marché par son autonomie et sa consommation électrique ultra efficace

30 août 2023
La berline 100 % électrique Hyundai IONIQ 6

Avec son IONIQ 6, Hyundai dévoile une berline 100 % électrique intéressante qui allie une belle autonomie avec une excellente consommation. Malgré un intérieur bon marché pour un prix d'achat fort élevé, le constructeur coréen livre une berline qui fait valoir de beaux arguments face à la concurrence.

Présentation du Hyundai IONIQ 6

Le véhicule électrique le plus économe testé

Avec l'IONIC 6, Hyundai lance sa première berline de taille moyenne 100 % électrique. Avec ce modèle, le constructeur coréen veut venir marcher sur les plates-bandes du Model 3 de Tesla, et devrait également venir concurrencer l'i4 de BMW, l'EQE de Mercedes ou encore l'ID.7 de Volkswagen.

Le véhicule ne manque en tout cas pas d'arguments, notamment grâce à sa batterie de 800 volts qui offre une belle autonomie, mais également une très belle rapidité de chargement. Via une borne de recharge rapide, elle peut atteindre une autonomie de 400 km en l'espace de 20 minutes. Avec sa consommation très économe (15,5 kWh/100 km), elle affiche les meilleurs résultats en la matière de tous les véhicules électriques testés jusqu'ici.

L'intérieur de l'IONIQ 6, pas à la hauteur du prix

La version IONIQ 6 Balance testée affiche toutefois un prix de départ élevé à 62 499 euros. Si les équipements de série sont intéressants, les matériaux rustiques et les finitions ne correspondent pas à une voiture de cette gamme de prix.

Entre sa longueur de 4,86 mètres, sa largeur de 2,15 mètres (rétroviseurs compris), et son rayon de braquage de 12,3 mètres, cette berline est grande, pour ne pas dire encombrante en ville. Elle affiche une charge maximale de 454 kilogrammes et peut transporter une charge maximale de 80 kilogrammes sur le toit. L'attelage de remorque (en option) offre la possibilité de transporter 100 kilogrammes. Le poids supporté via une remorque est de 1,5 tonne si la remorque possède son propre frein, et de 750 kilogrammes si ce n'est pas le cas. Globalement, cela la place donc parmi les bons élèves en la matière.

 

Vers le haut de la page

Une belle silhouette, à quelques détails près

Comme à l'habitude chez Hyundai, il n'y a que peu de reproches à faire au niveau de la carrosserie. Les composants et le résultat répondent aux attentes, avec des écarts étroits et uniformes. Seul petit bémol au niveau de l'ouverture du coffre : l'absence de vernis clair et les points de soudure clairement visibles n'échapperont pas aux regards les plus observateurs.

Le dessous de la voiture est intégralement recouvert au moyen de surfaces lisses, ce qui allie protection mais aussi excellent aérodynamisme.

Maintenu par deux vérins à gaz, le capot s'ouvre et se ferme facilement. On regrettera toutefois le déverrouillage manuel obligatoire via un levier placé sous le volant.

Les résultats insuffisants de la berline en matière de phares et de vision

Si l'IONIQ 6 est équipé de phares LED standard et, pour la première fois d'un système éclairage matriciel (permet une adaptation automatique du faisceau lumineux en fonction des conditions de circulation), le résultat final ne convainc pas pleinement

Le faisceau lumineux est étroit, irrégulier et manque d'intensité. L'absence de feux de virage et d'un système de nettoyage des phares est également à noter. Résultat : le système d'éclairage de l'IONIQ 6 est inférieur à celui de ses concurrents allemands.

Une vision limitée au strict minimum à l'arrière du véhicule

Il en va de même au niveau de la visibilité pour le conducteur. L'IONIQ 6 s'en tient au minimum requis, la visibilité étant fortement réduite par ses larges montants et ses appuie-têtes au niveau de l'arrière droit. Les objets bas à l'avant sont facilement visibles, mais c'est moins le cas pour ceux présents à l'arrière. Les rétroviseurs extérieurs ne comportent pas de section asphérique, ce qui faciliterait pourtant la vision de la zone latérale de la voiture.

Globalement, le conducteur aura du mal à bien estimer les extrémités du véhicule, celles-ci échappant à sa vision. La caméra à 360 degrés et les capteurs d'aide au stationnement se révèlent donc très utiles. Le véhicule est également équipé d'une aide au stationnement qui peut intervenir pour le stationnement longitudinal, transversal, diagonal, mais aussi les manœuvres avant et arrière.

Une entrée difficile dans une voiture basse

L'entrée dans l'IONIQ 6 n'est pas des plus simples, le véhicule étant relativement bas. Pour le conducteur, il faudra penser à bien baisser les jambes, le siège dans sa position la plus basse ne se situant qu'à 47 centimètres du sol. Pour l'arrière, la longue porte latérale étant en retrait sur le haut complique également la tâche.

Si le système d'entrée sans clé est de série, celui-ci n'est pas sécurisé. Il est en effet possible d'ouvrir et de démarrer la voiture sans autorisation via un émetteur radio.

Vers le haut de la page

Matériaux intérieurs : l'IONIQ 6 fait encore moins bien que l'IONIQ 5

Si les finitions sont globalement propres, les matériaux utilisés pour l'intérieur de l'IONIQ 6 sont très décevants. Si des critiques avaient déjà été émises pour l'IONIQ 5, ce nouveau modèle fait... encore moins bien.

Les matériaux bon marché utilisés sont insuffisants compte tenu du prix du véhicule (62 499 euros pour la version Balance que nous avons testée). Le plastique dur, particulièrement sensible aux rayures, est omniprésent dans l'habitacle, si ce n'est sur la partie supérieure du tableau de bord. Le plancher de chargement, un tapis renforcé par du plastique collé, semble également le résultat d'une réflexion axée sur les économies de coûts. Quant aux intérieurs des portes, ils sont également en plastique dur là où l'IONIQ 5 offrait un plastique expansé.

Bref, un résultat fort décevant compte tenu de la catégorie dans laquelle se place le véhicule.

Le coffre, une capacité raisonnable pour une berline

Le coffre de l'IONIQ 6 affiche une capacité de 405 litres, et 760 litres avec les sièges rabattus : des chiffres respectables pour une berline de taille moyenne. L'ouverture du coffre n'est toutefois pas très large, comme souvent pour les véhicules du genre : ne comptez pas sur eux pour transporter des objets volumineux.

Coffre IONIQ 6

Vous trouverez des espaces de rangement supplémentaires sous le plancher du coffre (15 litres) et sous le capot avant (40 litres). En revanche, aucune trace de rangements pratiques, de crochets ou de filets de rangement.

Un bel espace avant, un confort appréciable

Grâce à un design résolument aéré et épuré, l'avant du véhicule offre un bel espace et permet de réaliser aisément les manipulations les plus courantes. Les conducteurs mesurant jusqu'à 2 mètres pourront considérablement s'installer au volant. Un toit en verre panoramique (option) renforcera davantage encore cette sensation de confort et d'espace. Les sièges conducteur et passager offrent un bon soutien lombaire et de jolies formes. Le réglage électrique est standard dans la version haut de gamme Balance.

Même chose à l'arrière, où les passagers jusqu'à 2,20 mètres bénéficieront d'un très large espace pour les jambes. C'est une autre affaire en hauteur : le bel aérodynamisme du véhicule joue sur la hauteur sous plafond. Au-delà de 1,80 mètre, les passagers les plus grands arrivent rapidement en contact avec le plafond. La largeur permet d'installer aisément deux adultes, mais se révèle un peu étroite au moment d'en ajouter un troisième.

Au niveau acoustique, l'habitacle offre globalement une bonne isolation, surtout à vitesse basse et moyenne. Les nuisances sonores restent correctes sur autoroute : à 130 km/h, nous avons mesuré 65,6 décibels. Sur des surfaces rugueuses, le bruit produit par les roues 18 pouces est toutefois clairement perceptible.

Vers le haut de la page

L'IONIQ 6 allie motorisation efficace et confort de conduite

Le moteur électrique puissant et régulier de Hyundai

Il existe trois versions de propulsion pour l'IONIQ 6, qui dépendent de la taille de la batterie et du nombre de moteurs de propulsion. Le modèle à grande batterie et propulsion arrière testé allie confort, plaisir de conduite et sécurité. Il délivre 168 kW (ou 229 chevaux).

La motorisation électrique de Hyundai conserve ses bases solides avec l'IONIQ 6. Elle délivre une puissance immédiate dès le démarrage, régulière, et qui ne faiblit quasiment pas même sur autoroute. Le tout sans vibration ou bruit perceptible.

Accélération et vitesse maximale de l'IONIQ 6

Hyundai promet une accélération de 0 à 100 km/h en 7,4 secondes. Lors de nos tests, l'IONIQ 6 passait de 60 à 100 km/h en 3,6 secondes et de 80 à 120 km/h en 4,7 secondes. Les réglages permettent une vitesse maximale de 185 km/h.

Une conduite à une pédale grâce au freinage par récupération

Au niveau des suspensions, l'IONIQ 6 se place en milieu de peloton. Ferme, comme la plupart des modèles de la marque, elle offre un bon confort de conduite sur les autoroutes. Mais en ce qui concerne les surfaces moins lisses et les obstacles, les irrégularités sont trop facilement perceptibles pour les occupants. Si elle fait clairement mieux que la Tesla Model 3 en la matière, elle reste loin des performances de BMW ou Mercedes.

Globalement, le véhicule est plutôt souple et offre une bonne stabilité de conduite. Point négatif : le délai de réponse entre les commandes de direction et l'essieu arrière, ainsi que la forte poussée extérieure sur ce même essieu arrière, notamment dans les virages. La direction est réactive, avec un bon retour d'informations, et permet une conduite détendue sans effort.

Le système de freinage régénératif est au point et permet une réelle conduite à une seule pédale. Il peut être réglé sur quatre niveaux (de nul à intense) et, bien utilisé, rend l'usage de la pédale de frein rarement nécessaire. La transition entre le freinage régénératif et les freins classiques est quasiment imperceptible. Le véhicule a besoin de 35,5 mètres pour s'arrêter lors d'un freinage d'urgence à 100 km/h, un résultat correct.

Vers le haut de la page

De nombreux équipements de série pour la version Balance, la plus chère

Système de navigation et climatisation

De série, l'IONIQ 6 est doté d'un système de navigation avec informations sur le trafic en temps réel. Il dispose également d'un outil de planification de chargement pour les itinéraires. L'écran tactile central de 12,25 pouces, en hauteur, est positionné dans le champ de vision du conducteur. En revanche, étant fort éloigné, il n'est pas simple pour la personne au volant de s'en servir.

La climatisation bi-zone est de série sur tous les modèles IONIQ 6. Les sièges chauffants (avant et arrière), le volant chauffant et les vitres teintées sont de série sur les modèles Core Plus et Balance, mais pas sur l'entrée de gamme (modèle Core).

Intégration smartphones et audio

On retrouve également une connexion Bluetooth standard pour les smartphones, deux ports USB-C à l'avant, un adaptateur V2L permettant de brancher des appareils en 230 volts. Le modèle dispose également d'un système audio Bose composé de huit haut-parleurs.

Tableau de bord IONIQ 6

Le véhicule supporte tant Android Auto que l'Apple CarPlay, même si pour en profiter il faudra obligatoirement brancher le téléphone via un câble USB. Il en va de même pour le chargement par induction.

Vous pouvez également contrôler et surveiller toute une série de paramètres sur votre smartphone au moyen d'une application.

Assistances technologiques à la sécurité

La version Balance est équipée de série de tous les systèmes d'assistance que Hyundai propose pour ses véhicules électriques. La liste comprend notamment un système d'alerte d'angle mort, un assistant de freinage d'urgence (avec alerte de collision), un système d'alerte de sortie de voie, un régulateur de vitesse adaptatif (avec prise en compte des limites de vitesse) et un assistant autoroutier semi-autonome.

Lors du crash-test Euro NCAP, l'IONIQ 6 a obtenu une excellente note de 97 % ainsi que le grade cinq étoiles assurant une très bonne sécurité pour tous les occupants. En matière de sécurité pour les enfants, elle obtient également un bon 87 %. En revanche, elle n'obtient que 66 % en matière de protection des piétons. La présence, de série, d'un assistant de freinage d'urgence avec détection des personnes et des cyclistes devrait cependant réduire considérablement le risque de collision et de blessure grave.

Vers le haut de la page

L'IONIQ 6, le véhicule électrique le plus économe testé

Autonomie et capacités de la batterie

L'IONIQ 6 est équipé d'une batterie de 77,4 kWh nets. La berline de Hyundai se distingue lors de nos tests par ses excellents résultats en matière de consommation, avec 15,5 kWh/100 km, ce qui en fait la meilleure voiture électrique en la matière à l'issue de nos tests. Avec une batterie pleinement chargée, elle offre une autonomie de 555 kilomètres. Elle peut même atteindre les 600 kilomètres avec une conduite plus tranquille ou en ville. 

Temps de chargement de l'IONIQ 6

Le chargement peut se faire via courant alternatif (connecteur de type 2, inclus) ou en courant continu (connecteur de type CCS, inclus).

Sur une prise domestique en 230 volts, le chargement prend environ 38 et n'est donc pas recommandé, d'autant plus que les pertes de charge sont plus élevées. En courant alternatif via une borne appropriée, la charge complète prend de 8 heures (à 11 kW).

Grâce à son système de batterie 800 volts, il est par contre possible de passer d'une charge de 10 % à 80 % en 19 minutes dans des conditions idéales, une belle performance. Toutefois, dans des conditions moins favorables comme durant l'hiver, les résultats sont nettement inférieurs. Il est cependant possible de préparer la batterie au chargement en sélectionnant une borne de charge rapide comme destination dans le menu navigation (l'option manuelle n'existe pas). 

Facilité d'usage au quotidien et pour les longs trajets

Grâce à un "frunk", un espace de rangement présent sous le capot avant, le conducteur peut aisément ranger les câbles de chargement.

Elle est également équipée de la fonction Vehicle-to-Load. Cela signifie qu'elle peut:

  • Alimenter des appareils en courant alternatif de 230 volts jusqu'à 3,6 kW 
  • Recharger d'autres véhicules électriques si sa batterie dispose d'une autonomie suffisante

Vers le haut de la page

Les conclusions de nos experts sur la berline 100 % électrique de Hyundai

Avantages et inconvénients de l'IONIQ 6

Points forts

  • Une propulsion électrique très efficace

  • Une consommation très basse, la meilleure des véhicules électriques testés

  • Une belle autonomie

  • Haut niveau de sécurité

  • Garantie de cinq ans

Points faibles

  • Les matériaux bon marché pour l'intérieur

  • Un prix d'achat élevé pour sa version Balance

  • Une visibilité limitée

L'IONIQ 6, résolument économique et écologique

Le gros point fort du véhicule, c'est donc sa consommation, mesurée en moyenne à 15,5 kWh/100 km. Ce calcul tient compte des pertes de charge avec une charge triphasée à 16 ampères.

Au niveau du prix, si la version Core est disponible à partir de 50 499 € (et 53 999 € pour la Core Plus), il faudra débourser 62 499 €, pour la version Balance. Si le prix d'achat est élevé, il permet en revanche de disposer d'un véhicule de série très bien équipé. Les coûts mensuels et d'entretien sont raisonnables. Hyundai offre par ailleurs une garantie de cinq ans, sans limite de kilomètre, sur l'ensemble de la voiture.

Pour la batterie, une garantie standard de huit ans ou 160 000 kilomètres est d'application. Afin de réduire l'usure autant que possible, il est conseillé d'éviter de vider la batterie entièrement, de limiter les charges à 80 ou 90 % de la capacité, et d'éviter autant que possible les bornes de recharge rapide.

Vers le haut de la page