News

Comment le télétravail a modifié nos déplacements ?

25 novembre 2021
homme à vélo

Le télétravail reste la norme quatre jours ouvrables sur cinq. L'importance du travail à domicile modifie notre mobilité. Il est donc nécessaire de réévaluer nos moyens de transport.

Des pratiques qui évoluent

Lorsqu’en octobre 2020, nous avons demandé à plus d’un millier de Belges dans quelle mesure le Covid-19 impacterait leur mobilité après la crise , ils étaient 23% à envisager de recourir à leur vélo plus souvent qu’auparavant. La raison de cet engouement ? L’envie d’éviter les transports publics d’une part, mais également des déplacements moins nécessaires en raison du homeworking. Maintenant que la plupart des employés travaillent au moins quatre jours à domicile, les habitudes et les besoins de mobilité ont inévitablement changé.

Retrouvez nos conseils pour choisir le vélo le mieux adapté à vos besoins dans notre guide d’achats.

Mobilité tout-en-un

Et s’ils sont encore nombreux à privilégier leur voiture comme principal moyen de locomotion, le télétravail dessine les contours d’une mobilité flexible et tout-en-un à l’image des MaaS, Mobility as a Service, ces nouvelles façons de penser et de concevoir le déplacement dans la ville.

Après l’application Skipr, développée par l’incubateur automobile D’Ieteren avec l’aide de Belfius et de Lab Box, la STIB a elle-aussi lancé son projet pilote, l’application MoveBXL pour permettre de rassembler sur une même interface tous les modes de transports disponibles dans la capitale. A l’image de l’application Whim, pionnière en la matière, et disponible à Helsinki, Vienne et Anvers, la mobilité belge tente d’évoluer et de s’adapter aux nouveaux besoins et comportements de ses citadins, même si créer un système accessible sur tout le territoire reste compliqué à mettre en oeuvre.

Comment ça fonctionne ?

L’idée de ces nouvelles applis ? Optimiser les trajets domicile-travail en combinant un abonnement aux transports publics, aux vélos et aux taxis sur une seule et même application. Les utilisateurs n’ont ainsi plus besoin de multiplier les titres de transports pour se rendre d’un point A à un point B, ni à organiser leur trajet via différents services.

Une façon pour les salariés de réinventer leurs trajets quotidiens et l’occasion aussi, peut-être, d’abandonner leur voiture de fonction pour privilégier un mode de transport plus convivial et respectueux de l’environnement.

Si vous aussi vous envisagez de troquer votre voiture pour un mode de transport plus écologique, retrouvez plus de 700 modèles en vous rendant sur notre comparateur de vélos électriques.

Vers notre comparateur vélos électriques