Dossier

Bien choisir votre casque vélo

14 septembre 2016
casque vélo

14 septembre 2016

Certains le considèrent comme étant indispensable. D’autres le trouvent gênant. Une chose est sûre: un bon casque peut vous protéger, vous et vos enfants, contre les risques de blessures à la tête, les plus graves lors d'un accident en deux-roues. Quels points méritent votre attention?

La bonne taille

Tous les casques sont conçus selon le même principe: une fine protection de plastique recouvre une coque en polystyrène expansé. Cette dernière est destinée à absorber les chocs. Dans la plupart des modèles, l’enveloppe et la coque forment un tout, la seconde ayant été moulée directement dans la première au moment de la production. Pour une minorité, les deux tiennent par un collage. Les deux méthodes sont fiables, mais la première est préférable.

Tous peuvent être adaptés à la taille de celui qui le porte, mais il en va du casque comme des chaussures et nous vous conseillons tout de même de prendre un casque à votre taille. Essayez dès lors plusieurs modèles en magasin. On trouve des casques à partir d'un tour de tête de 48 cm, convenant à des enfants d'environ 8 mois.

Le confort

Par le passé, le casque était généralement vendu avec un jeu de petits coussinets à fixer avec une bande velcro. Actuellement, la plupart des casques sont pourvus à l’intérieur d’un bandeau réducteur (sur la moitié, les trois-quarts ou la totalité du pourtour intérieur,), que l’on peut régler au moyen d’une petite molette (c'est le plus précis) ou avec des éléments coulissants.

Avec le bandeau intérieur fixé avec du velcro, les possibilités d’ajustement sont limitées et le bandeau peut se détacher avec le temps. Les autres systèmes, par encliquage ou, mieux encore, composés d’éléments plastiques flexibles, sont préférables. Les éléments flexibles permettent non seulement de s’ajuster à la taille de la tête mais aussi à la forme du crâne. Sachez qu’un casque n’offre une bonne protection que quand il est convenablement ajusté. Il est donc important de faire des essais en magasin. Veillez à ce qu’il n’y ait pas de zone de pression excessive et que le casque reste bien en place même quand vous secouez la tête. Ne négligez pas le confort et l'aspect esthétique: votre enfant ne portera son casque que s'il lui plaît et s'il est agréable à porter.

La fermeture

Pour les fermetures, il existe d’une part des systèmes à encliquage (une partie mâle s’emboîte dans une partie femelle) et d’autre part une fermeture avec une courroie rigide crantée à emboîter dans un élément de serrage (pour l’ouvrir il suffit de presser un bouton). Du point de vue du confort, les deux systèmes se valent. C’est surtout une question d’habitude. Notez que la présence d’une protection pour le menton offre plus de confort.

Faites un essai en magasin. Une fois les courroies bien ajustées, enlevez le casque et remettez-le, et vérifiez si elles n’ont pas bougé. Si oui, vous devrez refaire l’ajustage avant chaque sortie!

À propos des visières, de l’aération et de la visibilité

Certains modèles sont équipés d’une visière amovible que vous enlevez ou remettez d’un simple clic: utile, peut-être, pour protéger du soleil, mais c'est aussi une question d’apparence. Tous les modèles sont pourvus d’ouvertures d’aération plus ou moins efficaces pour rafraîchir la tête, et parfois protégées de l'intrusion des insectes par un voile de gaze.

Un conseil: les casques de couleurs vives et/ou réfléchissantes se voient mieux dans le trafic… et peuvent séduire les enfants et les inciter à s'en coiffer.


Imprimer Envoyer par e-mail