Retour

Mauvaise exécution

TEAM CONSTRUCT Avenue Clémenceau 7, BRUXELLES
Plainte clôturée Partiellement résolue

Cette plainte est publique

Votre plainte :

P. B.

à: TEAM CONSTRUCT

02-09-2018

J'ai déjà déposé cette plainte, mais j'ai été contraint de la modifier car je nommais des personnes. Voici cette plainte mise à jour. Mon fils et moi faisons construire une maison par une société de construction située à Ruisbroek. Les relations avec le Chef de Projets et le contremaître n'ont jamais été au beau fixe, car j'étais présent sur le chantier tous les deux jours malgré les 30 km à parcourir. Les relations avec l'équipe des maçons a été parfaite. Avant le rejointoiement, j'ai demandé à plusieurs reprises au contremaître d'être présent . Je surveille tous les deux jours, passe le lundi de Pâques, 2 avril et le 4, le rejointoiement avait été effectué. Une catastrophe. Je préviens immédiatement le contremaître qui se rend sur place et devant mes nombreuses remarques reste muet. Je prends contact avec la briqueterie VANDESANDEN qui me fournit les adresses de 11 maisons bâties avec la même brique. La brique AZALEA est une brique faite main, très rustique, et donc comprenant de nombreuses rayures, renfoncements, irrégularités demande un joint exécuté à la dague et en retrait de quelques mm pour la mettre en valeur. Le rejointoiement effectué par cette société de construction est un joint brossé (je dis bâclé !) qui remplit toutes les imperfections de la brique (sa beauté ! ) irrégulier, qui s'effrite déjà, qui a parfois une épaisseur de 2 à 3 mm et se détruira aux premières gelées, parfois le joint laisse apparaître une petite cavité. J'ai visité les 11 maisons (Flandres, BW, région de Chimay et Charleroi) et suis revenu avec un film de 41 min avec des gros plans des joints, photos prenant +/- 1 m2 de façade. Je demande à mon architecte de se rendre avec le contremaître sur place. Le contremaître ne répond rien et refuse de visionner ma vidéo. Dès le début des travaux, j'avais prévenu le Chef de Projets que j'étais un client exigeant un travail très bien effectué. Dès ce 4 avril, les relations déjà tendues, ont pour ainsi dire été rompues. Plus moyen de joindre le contremaître par téléphone. Il faut dire que je n'ai pas toujours partagé son analyse et que plusieurs fois, je lui ai démontré qu'il n'était pas dans le vrai.. Dès ce moment, V. Grenson répondait à mes mails de façon évasive, ne répondant jamais à une question précise. Dès lors, j'ai une fois téléphoné au bureau d'études de cette société. le Chef de Projet a évidement appris ma démarche et depuis début juin, la réponse à mes mails est la suivante : " Bonjour Mr Bourion, Sincères salutations ". J'ai supprimé les postes : portes intérieures électricité, plafonnage, isolation, chape, carrelage et salle de bain + 2 WC et escalier. J'ai supprimé le poste de portes car dans la maison témoin d'Houdeng Aimeries (La Louvière), un espace de quelques mm séparait les bâtées verticales et l'horizontale. Le commercial, sur place, n'avait rien remarqué. J'ai supprimé le poste : pose de carrelages et la chape car dans cette maison témoin sur la largueur d'une porte, il y avait 3 joints : deux de 2mm et un de 4 mm. Quand je l'ai fait remarquer, photo à l'appui, le contremaître m'a répondu : " carrelez vous même "L'administrateur adjoint trouvait normal que tous les joints ne soient pas identiques. Client trop exigeant ! Quand j'ai remarqué que le coffret disposait de seulement 10 lignes, soit 20 fils, j'ai supprimé le poste. ( 3 fils pour le différentiel 300 mA, 4 fils pour deux différentiels 30 mA, 12 fils pour les 6 volets électriques du rez : total : 19 fils et rien dans la maison. Pour en revenir à la plainte proprement dite, outre le fait que plusieurs postes n'auraient jamais été correctement effectués, j'ai contacté un architecte-expert requis par les tribunaux qui s'est rendu sur place. D'abord, en passant devant la maison, il a déjà constaté (à une distance de plus de 15 m) que le rejointoiement n'était pas correct. Il a inspecté la façade une première fois et est revenu avec un confrère. Le verdit est sans appel : minimum sabler, voire plus. La mauvaise foi est criante chez le Chef de Projets et le contremaître. Ces deux personnes croient détenir l'unique vérité et ne supportent aucune remarque. Pour eux, le client n'y connaît rien. Ayant agi dans mon dos, ils m'ont mis devant le fait accompli, assouvissant sans doute une soif de vengeance à mon égard, car, sans doute trop présent dans leurs pattes. J'ai demandé à maintes reprises le numéro de téléphone , l'adresse de la maison du patron qui a rejointoyé, cette société d construction ne les connaît bizarrement pas ! Le Chef de Projets m'a même interdit d'effectuer des travaux extérieurs :abords, pelouse, terrasse et entrée en clinkers avant la réception des clefs. Je n'en n'ai évidement jamais tenu compte. Comme je n'accepterai la réception provisoire avant que tout soit réglé, je crains qu'ils traînent de recours en recours. Je suis le 5.594 ème client, et ne comprends pas que leur site ne contient que des témoignages positifs ! A SUIVRE.

Solution souhaitée

  • Vu les nombreux contacts avec l'expert, les employé de la société, les maçons, l'architecte, leur ÉVIDENTE MAUVAISE FOI, je ne demande plus rien, je ne veux pas détruire ma santé. Ce combat dure depuis plus de 5 mois.

Messages (1)

P. B.

à: TEAM CONSTRUCT

17-12-2018

A Team Construct, avenue Paul Gilson, 49, RUISBRROEK, je me plains du délai anormalement long pour presque corriger le rejointoiement. Entre ma première réclamation, le 4 avril 2018, et une partielle correction, le 9 novembre 2018, soit PLUS DE SEPT MOIS, j'ai été obligé de mandater un architecte expert, demander l'aide de la CSTC pour que Team Construct, se remette en question, aveuglé par sa mauvaise foi. Je reviendrai expliquer dans quelques jours les malfaçons constatées au cours des derniers mois, les quelques erreurs de comptabilité toutes en leur faveur corrigées à MA demande. A bientôt