IXINA BELGIUM Boulevard Paepsem 20, BRUXELLES


Cette plainte est Publique

  • N. V. A IXINA BELGIUM

    Ceci est suite à un problème de production au niveau européen. Notre cuisiniste nous a dit que ce problème impact 500 clients en Belgique. Pour que vous y voyiez plus clair, voici la situation et lettre que je compte envoyer par recommandé à Ixina: "Madame, Monsieur, Mon épouse et moi sommes venus chez Ixina Berchem afin de construire une nouvelle cuisine. En effet, nous avons entrepris d’importants travaux de rénovation chez nous, et, à l’heure actuelle, parents de deux enfants de 3,5 et 5 ans, nous ne disposons toujours d’aucune cuisine. Notre ancienne cuisine n’existe plus et nous sommes dans l’incapacité de cuisiner à notre domicile. Après avoir déjà accusé un retard important (contact téléphonique de notre part le 9 avril 2019 pour prendre un RDV) pour la prise des mesures de la future cuisine, il était finalement prévu qu’elle soit placée les 22 et 23 juillet 2019. Afin de suivre les installateurs sur le chantier, je m’étais arrangé avec mon employeur pour obtenir deux jours de congés. Pendant nos vacances (du 7 au 20 juillet), nous apprenons par mail qu’Ixina accusera un retard quant à la livraison et l’installation de notre nouvelle cuisine. Le délai de retard est incertain, nous annonce-t-on à ce moment-là. Au retour de nos vacances le samedi 20 juillet 2019, nous nous sommes empressés de nous rendre au magasin afin de trouver, d’urgence, une solution provisoire. M. Boulet nous affirme oralement qu’il pourra, dans les deux semaines à compter du 20 juillet, nous installer un évier et des taques au gaz, de manière provisoire. A l’heure actuelle (je suis retourné au magasin ce 8 août 2019), nous n’avons aucune perspective quant au délai de placement pour cette cuisine provisoire, ni de celle définitive. A cause de nos importants travaux de rénovation, nous étions dans l’impossibilité de continuer à habiter dans notre domicile. Depuis début février 2019, mon épouse, mes deux enfants et moi payons un loyer de 1000€/mois (charges comprises) pour vivre décemment dans un appartement. Maintenant que nos travaux sont achevés, nous avions planifié, à la base, de retourner vivre chez nous pour la fin du mois de juin. A cause des retards imprévus mais dont nous ne sommes nullement responsables, nous sommes dans l’obligation de prolonger, au bon vouloir du propriétaire, notre contrat de bail de 2 mois (pour l’instant jusque fin août), soit 2000€ en plus que prévus initialement. Rajoutons aussi que la rentrée des classes début septembre est énergivore. Cette situation rocambolesque vient rajouter un stress supplémentaire au rush de la rentrée et au déménagement à notre domicile. A cause des retards, nous avons dû également changer le matériau de notre plan de travail. En effet, nous avions opté pour Dekton imitation bois. Entre-temps, Dekton ne produit plus ce que nous avions demandé et nous devons maintenant nous contenter d’autre chose. Outre les retards, nous sommes également surpris par le manque de communication entre le magasin, ceux qui prennent les mesures, ceux qui installent le plan de travail et la cuisine. Nous avons dû, par téléphone, à plusieurs reprises, repousser les avances des mesureurs ou installateurs car ils n’étaient pas au courant que notre cuisine accusait un sérieux problème de délai. En reprenant tous nos documents, mails d’Ixina depuis le début de notre projet qui nous lie, nous nous sommes aperçus que nous n’avions jamais reçu les conditions générales de vente. Pourtant, à plusieurs reprises, cela aurait dû se trouver en annexe, comme cela est indiqué dans vos documents. Comme elles ne figurent pas non plus sur votre site internet, je les ai enfin reçues, à ma demande, le 6 août en magasin. Nous avions demandé cela par mail via le site web d’Ixina, mail d’ailleurs toujours resté sans réponse à ce jour. Je suis retourné ce 8 août en magasin pour avoir la date de pose de la cuisine provisoire, la date de pose de la cuisine définitive, et pour savoir aussi de combien nous allions être indemnisés. M. Boulet m’avait affirmé précédemment qu’une réunion avec les cadres ou hauts responsables aurait lieu la veille, le 7 août afin, notamment, de déterminer quelles seraient les indemnités des clients impactés par les retards de production. Le lendemain de cette réunion au sommet, à mes 3 questions, je n’ai toujours aucune réponse ni promesse écrite. M. Boulet, de son propre chef et responsable de son magasin, m’affirme qu’il ne sait me faire aucun geste commercial car cette situation n’est pas de son ressort. Si je veux être indemnisé, me dit-il, je dois envoyer une lettre par recommandé, ce que je suis en train de faire. En conclusion, nous demandons un dédommagement en argent liquide sur notre compte bancaire sur les électroménagers (moins les remises existantes), soit un total de 3489,19€. Sont compris dans les électroménagers : four compact à micro-onde AEG, centre de cuisson noir SMEG, hotte murale SMEG et combi bottom low frost AEG. Nous estimons que ce geste de votre part recouvrirait le retard, les deux mois de loyer supplémentaires, les deux jours de travail perdus, le manque de communication, l’inconfort, le stress et la perte de confiance de nous à vous dans cette situation. Je vous rappelle que les délais de retard continuent de grandir. Nous ne savons pas quand cela s’arrêtera. Rester dans l’incertitude est pire que de savoir. Si les réseaux sociaux, la presse, les médias peuvent parfois se réjouir ou s’intéresser de près aux mauvaises nouvelles, il peuvent le faire tout autant lorsqu’il s’agit d’une fin heureuse. L’erreur est humaine. La réparer l’est tout autant. Dans l’espoir de recevoir une bonne nouvelle de votre part, à savoir une réponse favorable à ma demande, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes sentiments les plus sincères. Vandenbroucke Nicolas" Bien à vous. Vandenbroucke Nicolas

    Description de la plainte

    Ceci est suite à un problème de production au niveau européen. Notre cuisiniste nous a dit que ce problème impact 500 clients en Belgique. Pour que vous y voyiez plus clair, voici la situation et lettre que je compte envoyer par recommandé à Ixina: "Madame, Monsieur, Mon épouse et moi sommes venus chez Ixina Berchem afin de construire une nouvelle cuisine. En effet, nous avons entrepris d’importants travaux de rénovation chez nous, et, à l’heure actuelle, parents de deux enfants de 3,5 et 5 ans, nous ne disposons toujours d’aucune cuisine. Notre ancienne cuisine n’existe plus et nous sommes dans l’incapacité de cuisiner à notre domicile. Après avoir déjà accusé un retard important (contact téléphonique de notre part le 9 avril 2019 pour prendre un RDV) pour la prise des mesures de la future cuisine, il était finalement prévu qu’elle soit placée les 22 et 23 juillet 2019. Afin de suivre les installateurs sur le chantier, je m’étais arrangé avec mon employeur pour obtenir deux jours de congés. Pendant nos vacances (du 7 au 20 juillet), nous apprenons par mail qu’Ixina accusera un retard quant à la livraison et l’installation de notre nouvelle cuisine. Le délai de retard est incertain, nous annonce-t-on à ce moment-là. Au retour de nos vacances le samedi 20 juillet 2019, nous nous sommes empressés de nous rendre au magasin afin de trouver, d’urgence, une solution provisoire. M. Boulet nous affirme oralement qu’il pourra, dans les deux semaines à compter du 20 juillet, nous installer un évier et des taques au gaz, de manière provisoire. A l’heure actuelle (je suis retourné au magasin ce 8 août 2019), nous n’avons aucune perspective quant au délai de placement pour cette cuisine provisoire, ni de celle définitive. A cause de nos importants travaux de rénovation, nous étions dans l’impossibilité de continuer à habiter dans notre domicile. Depuis début février 2019, mon épouse, mes deux enfants et moi payons un loyer de 1000€/mois (charges comprises) pour vivre décemment dans un appartement. Maintenant que nos travaux sont achevés, nous avions planifié, à la base, de retourner vivre chez nous pour la fin du mois de juin. A cause des retards imprévus mais dont nous ne sommes nullement responsables, nous sommes dans l’obligation de prolonger, au bon vouloir du propriétaire, notre contrat de bail de 2 mois (pour l’instant jusque fin août), soit 2000€ en plus que prévus initialement. Rajoutons aussi que la rentrée des classes début septembre est énergivore. Cette situation rocambolesque vient rajouter un stress supplémentaire au rush de la rentrée et au déménagement à notre domicile. A cause des retards, nous avons dû également changer le matériau de notre plan de travail. En effet, nous avions opté pour Dekton imitation bois. Entre-temps, Dekton ne produit plus ce que nous avions demandé et nous devons maintenant nous contenter d’autre chose. Outre les retards, nous sommes également surpris par le manque de communication entre le magasin, ceux qui prennent les mesures, ceux qui installent le plan de travail et la cuisine. Nous avons dû, par téléphone, à plusieurs reprises, repousser les avances des mesureurs ou installateurs car ils n’étaient pas au courant que notre cuisine accusait un sérieux problème de délai. En reprenant tous nos documents, mails d’Ixina depuis le début de notre projet qui nous lie, nous nous sommes aperçus que nous n’avions jamais reçu les conditions générales de vente. Pourtant, à plusieurs reprises, cela aurait dû se trouver en annexe, comme cela est indiqué dans vos documents. Comme elles ne figurent pas non plus sur votre site internet, je les ai enfin reçues, à ma demande, le 6 août en magasin. Nous avions demandé cela par mail via le site web d’Ixina, mail d’ailleurs toujours resté sans réponse à ce jour. Je suis retourné ce 8 août en magasin pour avoir la date de pose de la cuisine provisoire, la date de pose de la cuisine définitive, et pour savoir aussi de combien nous allions être indemnisés. M. Boulet m’avait affirmé précédemment qu’une réunion avec les cadres ou hauts responsables aurait lieu la veille, le 7 août afin, notamment, de déterminer quelles seraient les indemnités des clients impactés par les retards de production. Le lendemain de cette réunion au sommet, à mes 3 questions, je n’ai toujours aucune réponse ni promesse écrite. M. Boulet, de son propre chef et responsable de son magasin, m’affirme qu’il ne sait me faire aucun geste commercial car cette situation n’est pas de son ressort. Si je veux être indemnisé, me dit-il, je dois envoyer une lettre par recommandé, ce que je suis en train de faire. En conclusion, nous demandons un dédommagement en argent liquide sur notre compte bancaire sur les électroménagers (moins les remises existantes), soit un total de 3489,19€. Sont compris dans les électroménagers : four compact à micro-onde AEG, centre de cuisson noir SMEG, hotte murale SMEG et combi bottom low frost AEG. Nous estimons que ce geste de votre part recouvrirait le retard, les deux mois de loyer supplémentaires, les deux jours de travail perdus, le manque de communication, l’inconfort, le stress et la perte de confiance de nous à vous dans cette situation. Je vous rappelle que les délais de retard continuent de grandir. Nous ne savons pas quand cela s’arrêtera. Rester dans l’incertitude est pire que de savoir. Si les réseaux sociaux, la presse, les médias peuvent parfois se réjouir ou s’intéresser de près aux mauvaises nouvelles, il peuvent le faire tout autant lorsqu’il s’agit d’une fin heureuse. L’erreur est humaine. La réparer l’est tout autant. Dans l’espoir de recevoir une bonne nouvelle de votre part, à savoir une réponse favorable à ma demande, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes sentiments les plus sincères. Vandenbroucke Nicolas" Bien à vous. Vandenbroucke Nicolas

    Solution souhaitée

    Dommages et intérêts

    Documents joints
    • Pièce de justification

Besoin d'aide ?

Appelez le 02 542 35 89

Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h à 17h (vendredi jusque 16h)