Retour

Véhicule rendu hors d'état de fonctionner

RENAULT Pleinlaan 21, BRUSSEL
En cours de traitement par nos avocats

Cette plainte est publique

Votre plainte :

A. C.

à: RENAULT

16-07-2020

Cher Madame, Cher Monsieur, Je vous écris ce mail car j’ai vécu une mauvaise aventure avec un de vos garage (BLC Motor.Renault-dacia) situé à Braine-le-Comte, à proximité de Bruxelles. Une aventure qui me coute chère et qui anéanti mes idées à propos de la fiabilité de vos véhicules. En effet, ma camionnette, une Trafic de 2012 avec 115000Km au compteur est hors d’usage. Je n’ai malheureusement pas les moyens d’intenter une action en justice mais je désir porter ma mésaventure à votre attention tout de même. Il s’agit de la renommée de votre marque, finalement. Pour que vous compreniez ma peine et mon désarroi, si ce n’est ma profonde aversion pour ce garage et ses mécaniciens, je dois vous raconter cela depuis le début. Le premier Juin 2020, je me rends avec ma femme et ma fille chez mes parents à Ittre. Dès le départ, je me rends compte d’un problème avec la boite de vitesse. Les rapports sont extrêmement durs à passer. J’arrive malgré tout jusqu’à destination et fais appel au service de mon assistance véhicule (Ethias). Lorsque le dépanneur arrive (BC Dépannage, à Ittre. Tel : 02 387 34 81), celui-ci me confirme qu’il s’agit d’un problème de boite de vitesse et conduit mon véhicule (dont le moteur tourne normalement, selon mon avis et celui du dépanneur) sur sa dépanneuse. Il l’amène alors au garage Renault Dacia BLC à Braine le comte (tel : 067 55 03 00). Ceux-ci étant fermés, il laisse le véhicule sur place et met la clef dans leur boite aux lettres. Quelques jours plus tard, j’appelle le garage (un certain Vincent) qui me dit que mon moteur à un problème au niveau des injecteurs. Il semblerait que deux d’entre eux ne fonctionnent plus. Je lui demande alors ce qu’il en est de la boite de vitesse et il me répond que mon véhicule est rentré pour un problème moteur et qu’il va faire un devis pour la boite de vitesse et aussi que son commis a conduit ma camionnette jusqu’à l’intérieur du garage sans repérer de problème particulier avec la boite (mais confirmant par-là que le moteur tournait normalement à ce moment). Je lui donne mon accord à cette occasion pour établir un devis pour la réparation des injecteurs aussi. Nouveau contact téléphonique quelques jours plus tard où il m’annonce que la boite de vitesse est réparée (problème de tringlerie ?) mais que les injecteurs ne veulent pas sortir et sont sans doute soudés à la culasse. Il me dit alors vouloir faire appel à une société extérieur au garage pour faire ce boulot. Je lui dis alors mon intention de ne pas effectuer de réparation si le montant est trop important et que je désir absolument avoir un devis avant le travail. Il me répond qu’il m’appellera quand la société se présentera chez lui pour décider ensemble de la suite. Nouveau contact téléphonique avec Vincent une semaine plus tard pour me voir annoncé que la société à échouée à extraire les injecteurs et que la réparation avec des pièces neuves va couter la somme de 6000€. Je lui réponds qu’à ce prix-là, je préfère continuer à rouler avec le moteur dans l’état où je le lui ai laissé et il me dit que le véhicule ne peut plus rouler. Que lors de la tentative d’extraction des injecteurs, ceux-ci ont cassés (il m’a même avoué avoir soudé une partie pour tenter de l’extraire). Ma camionnette, ma seconde résidence de vacance (c’est une camionnette aménagée avec lit et cuisine etc…) est alors non-fonctionnelle. De plus au téléphone, le monsieur commence à monter le ton me traitant de menteur, que le problème moteur était, celons-lui, la cause de l’arrivée de ma camionnette chez lui (il aurait reçu une note dans ce sens) et que je n’avais pas pu rouler autant de kilomètre avec deux injecteurs cassés. Depuis l’achat de cette camionnette, j’ai tout de même effectué plus de 30.000 km et j’ai appelé la société de dépannage qui a remorqué ma camionnette jusque chez lui : Ils me certifient n’avoir laissé aucune note lors de la dépose du véhicule. La conversation est devenue houleuse, le monsieur étant persuadé que j’essaye « de le lui faire à l’envers ». Il me dit alors que tous nos échanges n’ayant été qu’oral, il comptait remonter les pièces et laisser le véhicule devant chez lui. Ceci étant les derniers mots échangés. J’ai, depuis, récupéré mon véhicule. Aucun papier à signer ni facture présentée. Comme si ma camionnette n’était jamais rentrée dans ce garage. Ma camionnette n’accélère casi plus, à des voyants qui s'allument de partout. Plus d’admission correcte dans le moteur, plus de compression...c’est une catastrophe. Bref : ma camionnette est de toute évidence dangereuse à conduire. J’ai fait appel à ce “Monsieur Vincent” pour un problème de boite de vitesse et il me rend ma camionnette avec le moteur foutu. Je suis écœuré du peu de cas qu’il en fait, il s’en lave les mains après avoir tout simplement mis ma camionnette à la décharge. J’ai donc perdu ce véhicule par sa faute, me semble-t-il, mais aussi par la vôtre. Effectivement, après lecture de forums divers à ce sujet, je me rends compte que je ne suis pas le seul à souffrir d’injecteurs bloqués dans la culasse lorsque le véhicule atteint les 100000Km. Ma camionnette a été en entretient comme indiqué par le fabriquant et il n’est écrit nulle part que passé les premiers 100000Km il est obligatoire de dépenser 6000€ pour continuer à rouler avec. Je n’ai peut-être pas les moyens de faire appel à la justice pour régler cette affaire mais je me réserve le droit de me faire entendre par toute association ou presse intéressé. Arthur Carton de Tournai Rue des champs, 54 1040 Bruxelles 0486343901 Arthurcarton@hotmail.com

Solution souhaitée

  • Dommages et intérêts
  • Réparation
Envoyée à nos avocats 16 juillet 2020