Retour

Problème de remboursement

Garmin Belux Rue Pierre Dupont 165, Bruxelles
Plainte clôturée Résolue

Cette plainte est publique

Votre plainte :

C. V.

à: Garmin Belux

03-05-2021

Etant intéressé par un GPS avec dash cam intégrée, j’ai commandé, le 13/09/2020 un Garmin DriveAssist 51 LMT-S (n° d’article 010-01682-12) que j’ai reçu le 21/09/2020. Le numéro de la commande était 100128752212 ; le numéro de série de ce GPS était 4Y5022329. Ce GPS est tombé en panne le 21/01/2021. J’ai contacté le même jour le SAV qui a ouvert le dossier SRR-0010658. A l’issue de la procédure, j’ai reçu, le 11/02/2021, un autre appareil du même type ayant pour numéro de série 4Y5012034. Grand fut mon étonnement en ouvrant le paquet expédié par le SAV : la pièce que je reçois est un article reconditionné (‘refurbished’ en anglais). Partant du principe que les numéros de série des pièces d’un même modèle forment une série continue et croissante de nombres, j’en ai déduit que la pièce USAGÉE que je recevais en réponse à ma demande de garantie est plus vieille que la pièce NEUVE que j’avais payé 299,99 EUR puisque 12034 < 22329. Si on imagine, p.ex., une durée de vie statistique moyenne du produit de 5 ans, je peux escompter utiliser jusqu’en septembre 2025 une pièce NEUVE reçue en septembre 2020. Lorsqu’on me la remplace par une pièce USAGÉE, qui a donc déjà utilisé une partie de son potentiel technique, et que, de surcroît, cette pièce est plus ancienne, il est clair que je n’ai plus droit à la durée d’utilisation du produit que j’avais au départ. C’EST INACCEPTABLE. J’aurais accepté de ne pas me plaindre si, au moins, la pièce reçue avait été fiable…ce qui ne fut – hélas – pas le cas. En effet, après quelques heures d’utilisation et une mise à jour via Garmin Express, elle refusa définitivement tout service. Je précise qu’en ma qualité d’ingénieur, je suis intimement convaincu que c’est une incompatibilité entre hardware et software qui provoque les pannes après mise à jour via Garmin Express. Après quelques contacts houleux avec le SAV, celui-ci a créé le nouveau dossier de retour SRR-0011136. J’ai déposé la GPS défectueux dans un point UPS le 03/0/2021. J’ai bien précisé dans le document d’accompagnement que j’exigeais une pièce NEUVE en retour. Le 08/03/2021, j’ai reçu un colis en retour. Lorsque je l’ai ouvert, j’ai constaté qu’il contenait un Garmin DriveLuxe 51 LMT-S (n° d’article 010-01683-12) et non pas un Garmin DriveAssist 51 LMT-S (n° d’article 010-01682-12). Malgré les mails envoyés les 10/03, 24/03, 30/04 et 03/05, je n’ai été ni remboursé, ni mis en possession d’un appareil NEUF de remplacement. Conformément à l’article 1649 quinquies § 3 du Code civil, je demande le remboursement de ma commande.

Solution souhaitée

  • Remboursement: € 299,99

Messages (2)

Garmin Belux

à: C. V.

03-05-2021

Monsieur, Encore une fois, je me réfère à nos différents emails échangés. Je vous invite à me contacter afin d'avancer. Kind RegardsCordialementMet Vriendelijke Groeten Luis Kisalu After Sales Manager Garmin Belux www.garmin.be Phone: +32 2 672 52 54 Inside Garmin 10 32 7819 Garmin Belux 165, Rue Pierre Dupontstraat 1140 Bruxelles-Brussels Belgium

C. V.

à: Garmin Belux

03-05-2021

Bonjour Monsieur, Il est bien exact que le point 4.5 des conditions de vente de Garmin prévoit que le client dispose de 30 jours après la réception d’un produit pour le renvoyer à Garmin. Et il est bien exact que, entre le 20 septembre 2020, date de réception du produit, et le 21 janvier 2021, date de la panne, plus de 30 jours se sont écoulés. Néanmoins, le point 4.5 des conditions de vent de Garmin débute par cette phrase : « Vous avez le droit d'annuler votre commande, de retourner un produit ou d'annuler un contrat de service pour quelque raison que ce soit, conformément à vos droits légaux. ». Je me réfère dès lors au Code civil puisque, en droit belge, le droit de contrats fait partie du droit civil. L’article 2 du Code civil explicite que les contrats ne peuvent pas déroger aux lois. L’article 1602 dispose que : « Le vendeur est tenu d'expliquer clairement ce à quoi il s'oblige. Tout pacte obscur ou ambigu s'interprète contre le vendeur. » L’article 1603 dispose que : « Il a deux obligations principales, celle de délivrer et celle de garantir la chose qu'il vend. » L’article 1604 dispose que : « Le vendeur est tenu de délivrer à l'acheteur une chose conforme au contrat. La délivrance est le transport de la chose vendue en la puissance et possession de l'acheteur. » Je constate que, depuis plus de 3 mois, je ne dispose pas de la chose que j’ai achetée et payée. Lors de notre entretien téléphonique du 11 mars 2021, vous m’avez déclaré que vous alliez me fournir un appareil Garmin DriveAssist 51 LMT-S NEUF. Nous sommes maintenant le 03 mai 2021 et je constate que je n’ai pas reçu l’appareil annoncé par vos soins il y a 53 jours. Et, à la lecture de vos courriels de ce 03 mai 2021, je ne peux que constater que vous semblez avoir perdu toute trace de mon dossier. Dès lors, conformément au point 4.5 des conditions de vente Garmin, je demande l’annulation de la commande en application de mes droits légaux garantis par Garmin. Je vise ici l’article 1649 quinquies § 3 du Code civil qui dispose que : « Le consommateur a le droit d'exiger du vendeur une réduction adéquate du prix ou la résolution du contrat : - s'il n'a droit ni à la réparation ni au remplacement du bien, ou - si le vendeur n'a pas effectué la réparation ou le remplacement dans un délai raisonnable ou sans inconvénient majeur pour le consommateur. » J’estime que Garmin n’a pas procédé au remplacement de la pièce défectueuse dans un délai raisonnable, raison pour laquelle la loi me permet de demander la résolution de la vente. Bien à vous.