Retour

Problème de remboursement d'acompte

ACDF - Au coin du feu Route du Grand Peuplier, 15 , Strépy-Bracquegnies
Plainte clôturée Résolue

Cette plainte est publique

Votre plainte :

R. M.

à: ACDF - Au coin du feu

12-04-2022

Bonjour, Nous avons fait appel à la société au coin du feu suite à un incendie de cheminée. Le commercial est venu sur place pour établir son offre de prix. Celui-ci a pris des photos de l'installation existante. Dans cette installation, un recouvrement anti-feu est présent et celui-ci est placé sur des chevrons en bois. Notre plafond est également composé de bois. Tout ces éléments, le commercial en avait connaissance lors de l'établissement de l'offre de prix. Celui-ci l'a également mentionné lors de notre entretien et nous a certifié que ce n'était pas un problème. Il a également pris des photos (y compris de l'intérieur) afin d'établir son devis. Suite à son passage, nous avons accepté son offre. Lors du placement, les techniciens ont refusé de placer le feu et de buser la cheminée car la présence de bois ne le permettait pas. D'après eux, leur responsabilité serait mise en jeu si un feu devait se déclarer dans le futur. Les techniciens ont directement proposé de faire le nécessaire pour mettre notre installation aux normes. Ils nous ont directement donné un montant de 3000 € HTVA qui représentait l'installation d'un nouvel habillage. Nous n'avons pas accepté cette proposition. Nous avons donc été en contact avec le commercial qui proposait que je désinstalle moi-même l'installation présente et que le feu soit placé et busé le jour même. Pris sur le fait, j'ai accepté mais quelques minutes plus tard, le patron a émis son désaccord car l'habillage du feu allait être fait par nous même et ne voulait pas être mis en cause si le recouvrement ne correspondait pas aux normes. Nous avons donc tout stoppé et demandé un remboursement de notre acompte (soit 1700 €) car aucun compromis n'a été trouvé le jour même. Suite à mon mail de demande de remboursement, nous avons reçu une nouvelle proposition d'habillage du feu pour un montant de 1.450 €. Cette proposition ne nous convient pas car nous ne sommes en rien responsable de l'erreur du commercial. Nous estimons que nous n'avons pas à payer un surplus alors que nous n'avons pas caché qu'il y avait du bois présent dans l'installation. Si le commercial avait fait son offre en fonction à la base, nous aurions pris d'autres dispositions. Nous souhaitons simplement récupérer notre acompte, la vente n'ayant pu se conclure suite à une faute du commercial

Solution souhaitée

  • Remboursement: € 1700,00

Messages (8)

ACDF - Au coin du feu

à: R. M.

12-04-2022

Madame, Monsieur, Nous accusons réception de votre courriel et vous en remercions. Celui-ci sera transmis prochainement au service concerné. Vous serez contacté dès que possible pour le suivi de votre dossier après l'analyse de votre demande ou réclamation. Ceci est un message automatique, veuillez ne pas y répondre. Cordialement. -- Ce courrier vous est adressé sous toute réserve et sans aucune reconnaissance préjudiciable.

ACDF - Au coin du feu

à: R. M.

13-04-2022

Madame, Monsieur, Débutons par la précision qu'un appareil et un caisson étaient déjà présents chez vous avant notre installation et la visite de notre délégué commercial, il est donc logique de supposer que le l'habillage ait été réalisé selon les règles de l'art et le respect des normes avec des matériaux adaptés à sa création et sa fonction de protection thermique. Ce n'est malheureusement pas le cas. Nos équipes d'installateurs ont constaté la non conformité de celui-ci lors du démontage, le jour du placement. Diverses solutions vous ont étés proposées dans le but de vous satisfaire et surtout pour votre sécurité et celle de votre famille, principalement, étant donné que vous avez eu à subir un feu de cheminée dernièrement. *Solution 1* que nous procédions au démontage et la création d'un nouveau caisson pour un budget moyen de 3000,00Eur que vous avez jugé trop coa»teux, ce que nous avons compris sans aucun problème. *Solution 2* geste commercial accordé par notre Direction en ne facturant que le prix des matériaux au prix coa»tant, cette offre consistait à faire chacun la moitié du chemin. Vous, en démontant la structure actuelle installée par un tiers inconnu et peu responsable. Notre parcours consistant à la construction d'un nouveau caisson en bonne et da»e forme pour un coa»t total d'environ 1500,00Eur. Nouveau refus de votre part. *Solution 3 *Celle-ci en toute gratuité ne vous convient également pas, vous incombant la construction d'un nouvel habillage par vos propres soins engageant uniquement votre responsabilité. Notre travail se serait limité à placer votre appareil, comme convenu sur votre bon de commande initial, dès que nous aurions enlevé les éléments combustibles qui pourraient causer un sinistre et par conséquent de nombreux dégâts qui pourraient etre plus que matériels, malheureusement. À propos, vous etes vous dirigés vers l'installateur ou la tierce personne qui s'est occupée de la confection du caisson qui pose ici problème ? Puisque c'est sa responsabilité à elle qui est engagée et nullement la nôtre. Peut-etre devriez-vous vous tourner vers celle-ci. Conformément à nos conditions générales de vente, que vous avez signées, vous pouvez annuler votre commande par courrier recommandé adressé à notre Siège social Route du Grand Peuplier 15 à Strépy-Bracquegnies, vous perdrez malheureusement 30% du montant total de votre facture finale soit l'acompte versé pour la validation de votre commande. Notez également que vous avez validé les da®tes conditions stipulant que vous certifiez vous etre entouré des conseils d'un architecte et garantissez que vos installations et la conception de votre bâtiment sont conformes aux normes légales techniques ou de sécurité applicables permettant sans risque la pose de nos produits, ou qu'il en sera ainsi au plus tard le jour de la pose des produits. Il vous appartient, Madame, Monsieur de décider de la suite que vous souhaitez donner à votre dossier. Votre installation et les éléments nécessaires à celle-ci étant toujours stockée à notre entrepôt dans l'attente de votre retour que vous avez visiblement choisi de fournir à Test Achat plutôt qu'à nos collaborateurs. Enfin, tout propos à caractère diffamatoire ou non fondés à l'encontre de notre société et/ou de ses employés diffusés sur tout support digital ou papier pourra faire l'objet de poursuite judiciaire. Nous vous adressons par avance nos respectueuses salutations et espérons pouvoir trouver une issue favorable à votre situation. *L'équipe Au Coin du Feu* Ce courrier vous est adressé sous toute réserve et sans aucune reconnaissance préjudiciable. Le mar. 12 avr. 2022 à 12:17, a écrit

R. M.

à: ACDF - Au coin du feu

26-04-2022

Chère Madame, Cher Monsieur, Effectivement différentes propositions, nous ont été faites le jour même de l’installation. Mais nous avons été pris de cours et nous estimions ne pas à avoir prendre ce type de décision sur l’instant, vu les montants mentionnés (3000€ pour un coffrage). La 3ème proposition avait été acceptée en accord avec votre commercial. Mais votre direction a rappelé en refusant cette option alors que nous avions commencé à démonter par nos soins la structure actuelle. C’est pourquoi, dans la confusion et les multiples intervenants, nous avons stoppé toute discussion. Nous avions réellement le sentiment d’être mis sous pression par les installateurs, le commercial et la direction. A ce jour, nous acceptons, sans grande conviction, la troisième proposition, qui nous coûtera de l’argent Nous tenons toutefois à réinsister sur le fait que la situation était bien connue de votre commercial, puisqu’il a pris des photos de la situation existante, intérieure et extérieure (photos que nous avons sollicitées, sans les recevoir). Soit. Nous nous engageons à démonter la structure actuelle dans les plus brefs délais. Cependant, nous vous demandons également de vous tenir à votre offre et de ne plus émettre la moindre tentative de supplément afin de clore ce litige. Bien à vous

ACDF - Au coin du feu

à: R. M.

26-04-2022

Madame, Monsieur, Nous accusons réception de votre courriel et vous en remercions. Celui-ci sera transmis prochainement au service concerné. Vous serez contacté dès que possible pour le suivi de votre dossier après l'analyse de votre demande ou réclamation. Ceci est un message automatique, veuillez ne pas y répondre. Cordialement. -- Ce courrier vous est adressé sous toute réserve et sans aucune reconnaissance préjudiciable.

R. M.

à: ACDF - Au coin du feu

09-05-2022

Madame, Monsieur, A ce jour, nous n'avons toujours pas reçu de réponse à notre dernier message du 26 avril. Pourriez-vous donner suite à notre proposition? Bien à vous

ACDF - Au coin du feu

à: R. M.

10-05-2022

Madame, Monsieur Marquegnies, Nous ne savons que vous répondre. Lors de votre dernier mail via la plateforme Test-Achats vous da®tes accepter la troisième proposition qui vous a été faite. Celle-ci consiste à un accord commercial entre parties, en clair pour nos lecteurs vous démontez le caisson existant et nous nous occupons de la reconstruction de celui-ci conformément à la modélisation qui vous a été transmise. Cette solution ne vous étant facturé pour sa réalisation que le matériel à prix coa»tant à notre société soit un montant de 1537,00Eur tvac, nous nous engageons par la meme qu'aucun autre frais supplémentaire ne soit apporté à votre installation qui pour rappel est pour assurer votre sécurité ainsi que celle de votre famille en priorité, votre installation étant non conforme aux normes de sécurité en vigueur en l'état actuel. Vous ne pouvez l'ignorez puisque vous avez été récemment victime d'un feu de cheminée à cause de cette meme installation réalisée par une tierce société ou par vos soins personnels. Notre service planning a donc pris contact avec Madame Marquegnies, par téléphone, qui nous informe contrairement à votre dernier courriel refuser cette solution. Que fait-on? Cordialement. aintes@test-achats.be Envoyé: lundi 9 mai 2022 14:00 À: Info info@acdf.be Objet: Plainte - Problème de remboursement d'acompte - (CPTBE01502164-22)

R. M.

à: ACDF - Au coin du feu

11-05-2022

Bonjour, Nous ne nous expliquons par comment, en date du 13 avril, vous mentionniez une solution "en toute gratuité" (la solution 3) et qu'au moment du rendez-vous téléphonique, vous nous reparliez de l'installation d'un caisson qui nous couterait maintenant 1500€ supplémentaires. Ce qui revient à la solution numéro 2. D'après vos dires, nous aurions reçu une modélisation que nous n'avons jamais vue. En réponse à votre question "que fait-on", nous proposons pour que ce soit clair que nous nous occupions du démontage de l'ensemble, que vous veniez installer ce qui était prévu (un feu et l'installation d'une buse) et que nous nous occupions de l'habillage. En soi, la solution 3 dans votre message du 13 avril. Salutations

ACDF - Au coin du feu

à: R. M.

12-05-2022

Madame, Monsieur, Nous vous remercions d'avoir éclaircit les derniers propos qui sont désormais limpides. Nous vous demandons de nous faire parvenir des photos des lieux lorsque vous aurez terminé le démontage du caisson litigieux actuellement présent chez vous. Nos services prendront rapidement contact avec vous suite à l'analyse et la validation de celles-ci par notre Direction pour prévoir le rendez-vous pour réaliser votre installation. Le fonctionnement de l'installation sera testée à clôture du chantier, l'appareil sera ensuite éteint. Vous ne pourrez utiliser votre installation tant que le caisson n'aura pas été refermé et terminé, par vos soins, avec des matériaux adéquats et résistants à la chaleur conformément aux normes en vigueur pour des raisons de sécurité, comme déjà expliqué. Une équipe de techniciens devra se présenter ultérieurement à votre domicile pour la mise à feu/service de votre installation qui, elle vous sera facturée 125,00Eur htva. La mise à feu est comprise dans nos offres de prix lorsque celle-ci est réalisée le jour de clôture du chantier, ce qui est impossible dans le cas présent puisque vous ne pourrez pas l'utiliser tant que votre habillage sera à nu. Cordialement Madame, Monsieur. aintes@test-achats.be Envoyé: mercredi 11 mai 2022 07:20 À: Info Info@acdf.be Objet: Plainte - Problème de remboursement d'acompte - (CPTBE01502164-22)