Retour

contestation de factures pour un abonnement internet/TV que je n'ai pas activé

Orange (ex Mobistar) Avenue du Bourget 3, BRUXELLES
Plainte clôturée Non résolue

Cette plainte est publique

Votre plainte :

C. G.

à: Orange (ex Mobistar)

10-11-2022

Bonjour, Je vous adresse ce mail pour contester la mise en demeure que l'huissier mandaté par la société Orange m'a envoyé concernant des factures pour un abonnement que je n'ai jamais pris. J'ai été abonnée pour internet/TV chez orange de décembre 2018 au 29/04/21. En date du 29/04/21, j'ai donc résilié cet abonnement parce que l'internet/TV ne fonctionnait plus. En effet, le réseau souterrain ne fonctionnant pas, le technicien avait été obligé de faire passer un câble extérieur de chez moi en passant par le jardin de mes voisins pour être relié à la borne orange. Cela ne pouvait pas resté ainsi. J'ai une copie du rapport du technicien avec photos. Il n'était pas question qu'un câble reste à travers le jardin de mes voisins et en surface ! Je peux évidemment vous fournir toutes les preuves. La boutique orange m'a aussi confirmé que j'avais résilié mon abonnement à cette date là. De plus, en mai 2021, Orange m'a envoyé un décompte pour clôturer ma résiliation. Et depuis, je n'avais plus eu aucune nouvelle étant donné que tout était clôturé. Cependant, ce 21/09/22, je reçois une mise en demeure d'orange me réclamant la somme de 380 euros pour des factures impayées datant de mai 22 liés à un abonnement internet que j'aurais contracté le 13 avril 22. Ce qui est totalement faux, je suis chez proximus depuis mai 21 et je n'aurais jamais repris un abonnement chez orange puisque internet ne fonctionne pas avec orange. J'ai donc pris contact d'une part avec Orange, qui refuse toutes discussions car le dossier est chez l'huissier. J'ai donc pris contact avec l'huissier par mail et par téléphone afin d'exposer la situation et leur envoyer toutes les preuves de cette erreur de réclamation. En date de ce 10/11/22, je reçois un mail de l'huissier me stipulant qu'Orange leur signale que "Nous vous vous informons que le client avait une deuxième activation pour l'Internet et Tv le 28/04/21 et celle-ci a été résiliée le 24/09/22 suite aux factures impayées chez Orange. Le client avait eu une première activation pour Internet et TV le 21/12/18 et celle-ci a été résiliée le 17/05/21 suite à la demande du client. La somme réclamée est donc bien due". Cela est complétement aberrant ! D'une part, je détiens la preuve que mon abonnement a bien été résilié en date du 29/04/21 ; d'autre part, ils prétendent que j'ai un deuxième abonnement pour la période du 28/04/21 au 20/09/22 alors que je n'ai jamais reçu aucune facture concernant ce soi-disant abonnement et que sur le document cité précédemment il est bien stipulé qu'aucun autre contrat n'existe ! De plus, en prétendant que j'ai un nouvel abonnement, ils stipulent la date du 29/04/21 pour l'activation et sur le document de l'huissier réclamant le montant, les factures sont réclamées de mai 2022 à novembre 2022. Un manque total de cohérence ! Je tiens également à préciser qu'en me penchant sur les factures, elles sont adressées à mon ancienne adresse à laquelle je n'habite plus depuis 2018 ! Je refuse donc de payer la somme réclamée. D'une part, ma résiliation est en ordre, d'autre part, je n'ai souscrit aucun autre abonnement. Serait-il possible de clôturer au plus vite ce litige d'autant que l'huissier me réclame le montant pour au plus tard le 24/11/22. Je vous remercie d'avance pour l'attention portée à cette réclamation.

Solution souhaitée

  • Révision de la facture

Messages (1)

C. G.

à: Orange (ex Mobistar)

24-11-2022

Je n'ai toujours aucune nouvelle de votre part. j'ai renvoyé à l'huissier un mail avec mes arguments et preuves de votre erreur. je suppose qu'il vous a transmis ma nouvelle contestation étant donné que vous refusez de dialoguer avec moi parce que vous avez transmis mon dossier à l'huissier. je vous informe également que j'ai porté plainte auprès du service de médiation pour les télécommunications. le délais pour que ma plainte soit traitée est de 90 jours maximum (une moyenne de 31 jours en 21). J'attends donc l'intervention du médiateur avec impatience afin de clarifier ce malentendu et que vous annuliez la somme que vous me réclamez indûment.