L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Le Nutri-Score s’adapte et change sa méthode de calcul pour certains produits

16 septembre 2019

Le calcul du Nutri-Score s’adapte. Certains produits changent donc de lettre. Fin août, le gouvernement français a publié un amendement afin de modifier le calcul du Nutri-Score. Qu’est-ce que ça change ?

Afin de mieux suivre les recommandations alimentaires en vigueur, le calcul du Nutri-Score a été modifié à certains niveaux.

L’huile d’olive désormais classée C

Le calcul du Nutri-Score est déterminé sur la base de points négatifs (énergie, graisses saturées, sucre et sel) et positifs (fibres, protéines et fruits / légumes / noix / légumineuses). C’est avec ces derniers qu’un ajustement a été effectué : les points positifs accordés aux fruits, légumes, noix et/ou légumineuses sont maintenant complétés par ceux de l’huile de colza, d’olives et de noix. Les produits peuvent donc maintenant obtenir des points positifs selon le pourcentage de ces huiles.

Cet ajustement ramène le score d'huile d'olive à C au lieu de D, au même niveau que l'huile de colza et l'huile de noix (qui avaient déjà un C). Le Nutri-Score de ces produits est d’ailleurs désormais mieux aligné sur les recommandations alimentaires en vigueur. D'autres huiles telles que l'huile de palme, l'huile de tournesol et l'huile de maïs conservent leur indice D ou E.

Un système efficace en évolution

Nous défendons le Nutri-Score depuis des années. Bien sûr ce système peut encore être amélioré afin d’être plus conforme aux recommandations diététiques généralement acceptées. Cet ajustement en cours constitue donc une belle évolution. Certes le Nutri-Score n’est pas un score complet, il ne prend, par exemple, pas en compte la présence d'additifs. Mais il ne prétend pas non plus le faire.

Une étiquette complète est une utopie. Mais le Nutri-Score est actuellement le meilleur outil pour vous aider à faire des choix plus sains. Cette étiquette constituée sur des bases scientifiques vous permet de comparer la valeur nutritionnelle des produits au moment de l'achat. Ce score nutritionnel est bien entendu celui du produit dans l'état dans lequel il est vendu, et ne tient donc pas compte de la façon dont il est préparé. 

Rendez-le obligatoire en Europe

Pour effectuer des choix plus sains de manière simple, assurez-vous que le Nutri-Score devienne obligatoire en Europe. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre signature.

Avec six autres organisations européennes de consommateurs, nous avons demandé à la Commission européenne de rendre le Nutri-Score obligatoire dans l'UE. Pour que la Commission inscrive cette question à l'ordre du jour, un million de signatures doivent être collectées en un an, dans au moins sept pays de l'UE. En cas de succès, les organisations européennes de consommateurs pourront soumettre leur proposition à la Commission européenne et la présenter au Parlement européen. 15 750 signatures sont nécessaires pour la Belgique.

Signez la pétition ici