News

Le steak frites? A savourer, mais avec modération!

11 octobre 2017
steak frites

11 octobre 2017
Ce plat typiquement belge a désormais sa "semaine" dédiée. Objectif premier de la campagne: promouvoir les produits de chez nous. Reste la question diététique…

C'est la semaine du steak frites. Au nord comme au sud du pays, des campagnes vantent ce plat bien belge.

D'un point de vue économique, rien à redire. A travers cette semaine du "steak frites", il s'agit de promouvoir les produits locaux, dans ce cas précis la viande de bœuf et la pomme de terre belges.

Des interrogations 

D'un point de vue diététique, c'est autre chose. Au nord du pays surtout, l'initiative apparaît à certains surprenante, voire inconséquente. Au regard, notamment, de la nouvelle pyramide alimentaire flamande qui place la viande rouge au dernier rang des aliments recommandés et exclut carrément les frites ("à éviter au maximum").

Les concepteurs de la campagne "steak frites" rétorquent qu'ils n'incitent nulle part les Belges à consommer davantage de viande. C'est exact. Nous ajouterons que manger un bon steak frites de temps à autre ne peut pas faire de mal. En matière de gastronomie, la variété des aliments est importante et manger doit rester un plaisir. Ce qui n'empêche pas, pour ce plat "national", de rappeler quelques conseils…

Nos recommandations

Le premier concerne la viande. "Le message à faire passer est de ne pas consommer de viande rouge plus d'une fois par semaine", indique l'un de nos spécialistes alimentation. "Le reste du temps, on alterne avec d'autres sortes de viande telles que le poulet ou la dinde mais aussi les œufs, le poisson ou les plats végétariens."

Le second concerne les frites. "Il est très important de bien les cuire. Pour limiter au maximum la formation d'acrylamide, cette substance potentiellement cancérigène produite lors de la cuisson de produits végétaux riches en hydrates de carbone. Parmi ceux-ci figure la pomme de terre."


Imprimer Envoyer par e-mail